Borat 2 crée déjà un scandale politique avant même sa sortie sur Amazon

Gael Delachapelle | 22 octobre 2020 - MAJ : 22/10/2020 17:29
Gael Delachapelle | 22 octobre 2020 - MAJ : 22/10/2020 17:29

Borat 2 fait déjà des ravages, avant même sa sortie. L'ancien maire de New York et avocat de Trump, Rudy Giuliani, a été piégé par le film.  

Après avoir récemment brillé au casting des Sept de Chicago d'Aaron Sorkin, le second long-métrage du scénariste de The Social Network, l'acteur Sacha Baron Cohen sera bientôt de retour dans la suite des aventures du célèbre reporter kazakh, désormais connu et craint aux États-Unis, sobrement intitulé Borat : Le Film d'après en France. Le titre original est bien plus génial toutefois, dans la même lignée que le premier film, en français ça donne : L'Incroyable subterfuge au régime américain pour mettre en lumière la nation du Kazakhstan, jadis si glorieuse. Autant dire que ça promet. 

Après une bande-annonce délirante et une date de sortie, ainsi que quelques détails hilarants teasés récemment par l'acteur, le film continue de faire parler de lui avant même sa sortie sur Amazon Prime Video. En effet, des images du film, balancées sur les réseaux sociaux par les chanceux qui ont pu le voir, montrent un Rudy Giuliani, l'ancien maire de New York et avocat du président Donald Trump, en bien piètre position.

 

Comme pour le premier film, Borat 2 a été tourné comme un faux-documentaire cet été, en plein pendant les restrictions dues à la Covid-19, l'acteur et son équipe ayant piégés des personnalités politiques, à travers son costume de reporter, que certains aujourd'hui connaissent. Rudy Giuliani a reconnu, par ailleurs, avoir été victime, en juillet 2020, d'une fausse interview, dans une chambre d'hôtel, avec une jeune femme très entreprenante. 

Piégé par les caméras, l'ancien maire de New York se retrouve dans le long-métrage dans une posture peu glorieuse, à savoir la main dans le pantalon devant une fille mineure (fausse journaliste dont la production assure que Giulani était courant de l'âge). Devant la polémique grave, ce dernier s'est défendu sur Twitter, accusant la vidéo de Borat 2 d'être truquée :

"Je remettais ma chemise dans mon pantalon après avoir retiré le matériel d'enregistrement. À aucun moment avant, pendant ou après l'interview je n'ai eu un comportement déplacé. Si Sacha Baron Cohen sous-entend le contraire, il ment éhontément." 

 

photo, Sacha Baron CohenBorat (Sacha Baron Cohen)

 

L'avocat avait déclaré récemment, au New York Post qu'il avait cru être interviewé sur la gestion de la pandémie par l'administration Trump, avant de se rendre compte qu'il s'agissait de Sacha Baron Cohen, sous le costume de Borat : "J'ai pensé à tous les gens qu'il avait bernés avant moi et j'ai été fier de moi parce qu'il ne m'a pas eu." 

Apparemment si, vu que Rudy Giuliani se retrouve en mauvaise posture dans le faux documentaire si l'on en croit les images où il garde sa main dans son pantalon plusieurs secondes, couché sur un lit, alors même que la jeune femme (mineure) reste devant lui. C'est l'arrivée impromptue de Baron Cohen en Borat qui le fera finalement se relever et crier.

Il ne tient qu'à vous de regarder Borat : Le Film d'après, dès ce 23 octobre 2020 sur Amazon Prime Video pour vous faire votre propre avis. En attendant, vous pouvez retrouver Sacha Baron Cohen au casting du film d'Aaron Sorkin, Les Sept de Chicago, sur Netflix, dont notre critique est disponible par ici.

Tout savoir sur Borat : Nouvelle Mission Filmée

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Lutin le lapin
29/10/2020 à 02:58

Pour ou contre Trump sacré débat, ce que je remarque c'est que ses détracteurs sont systématiquement vulgaires et sur l'offensive sans jamais étayer un seul argument convainquant mais d'après eux ce sont les autres "le mal"...

Raminagrobis
23/10/2020 à 22:15

beyond
Parce qu'il y aurait un intérêt quelconques à débattre avec un demeuré ? Quand à ma diatribe "fielleuse" je pense qu'elle te chie dans cou.
Et aller encore les âneries sur le fils Biden débunkés 36 fois. Vous voulez pas émigrer dans un états du Sud (Texas, Arkansas, Allabama) ? A la limite vous foutez l'autre enfoiré de Trump comme dictateur et vous y vivez entres crétins. Bon après tu me diras sans le pognon fédéral qui arrose ces état on se retrouverai vite dans un pays du tiers-monde mais au moins vous serez entres vous.
Ah et prenez Zemmour ( non fait tout CNEWS), les identitaires et les Lepen avec vous. De rien ça débarrasse et ça fait plaisir.

Kyle Reese
23/10/2020 à 14:48

J’aime les conneries de Cohen du moment qu’elles me font rire. Au dépend de qui ...
Ça m’est égal. Il aurait piégé Clinton à l’époque avec une stagiaire et un cigare ça l’aurai fait rire. Bon Clinton c’est piège tout seul pour ce coup. Évidement il est orienté ... pourquoi ? Parce que ceux qu’il piège sont les premier à afficher une morale soit disant irréprochable impeccable alors que c’est une grosse facade pour certain. Cohen dénonce l’hypocrisie. Le « faites ce que je dis mais pas ce que je fais ». La bêtise, l’ignorance, le puritanisme. Les exemples sont très nombreux. Il utilise les propres armes de certains malin qu’il attrape avec en premier lieu la manipulation. Il y a les fakes news qui créent des mensonges, lui c’est le fake Guy qui révèle les mensonges. C’est le principe de l’arroseur arrosé. Évidement ce n’est pas forcément clean mais aujourd’hui c’est certainement ce qui a plus d’efficace dans son domaine de prédilection.
Pour certaines « victimes » célèbres politiques c’est hard, elles tombent de hauts, de la ou elles n’auraient pas dû être. (Le plus célèbre étant Trump mais il n’a pu s’y attaquer j’imagine car intouchable)
Pour d’autres américains anonymes ca peut être pathétique mais parfois une certaine empathie se dégage de ces scènes.
Car nous sommes, ils sont ... human after all.

RobinDesBois
23/10/2020 à 14:29

@Jasper au risque de te surprendre je ne suis pas un dingue de Trump. J'estime simplement que la fin ne justifie pas les moyens dans une campagne politique (car c'est un film militant). Et si un pro républicain avait procédé de la même manière en ciblant des hommes politiques démocrate j'aurais trouvé cela scandaleux car le procédé est malhonnête, se détourne de l'essentiel et est abrutissant. Valider ce genre de dérives juste parce que dans un cas précis elles servent un intérêt idéologique est imprudent et une marque de lâcheté.

Jasper
23/10/2020 à 13:50

@Robin des bois
Make french great again... La tristesse...

RobinDesBois
23/10/2020 à 13:43

@Karlito en quoi le procédé employé joue-il là dessus ? Je ne vois aucun rapport avec cela. Et si pour critiquer et disqualifier un politique ou un parti on légitime cela ça promet pour la campagne de 2026 aux USA: des jeunettes prétendument mineurs munies d'une caméra cachée et envoyées par des militants iront dragouiller des personnalités politiques républicaines et démocrates et à la fin on comptabilisera le nombre d'hommes qui auront cédé aux avances dans chaque camps et celui qui aura marqué le plus de points aura perdu la campagne. Ca vole haut.

@Raminagrobis tu parles des Qanon. Cette façon de faire de la part de Baron Cohen est presque aussi dégueulasse que les conneries qu'ils propagent. Je dirais même que c'est plus grave parce que dans le fond tout le monde sait que les Qanon sont une secte de tarés alors que Sacha Baron Cohen lui est reconnu dans le milieu du cinéma.

NeurÔne
23/10/2020 à 13:40

@beyond

Dommage, de vouloir jouer les oies blanches, quand on est un ignare de ton espèce. Il n'a jamais été question que les figurants de Borat n'aient pas été payé. Le Daily Mail, saloperie bien droitarde et connue pour ses nombreuses intox, a prétendu que les figurants avaient été peu payés.

Après j'imagine que fantasmer le monde en bavant et argumenter, ce sont deux occupations peu compatibles.

brucetheshark
23/10/2020 à 13:36

de nouveau, je vois le nombre de pro trump en France, de nouveau, je suis heureux de ne pas y vivre

Jasper
23/10/2020 à 13:36

Oula les lepenistes sont de sortie pour un film qu'ils ne verront probablement pas...

beyond
23/10/2020 à 13:34

@Raminagrobis Les mensonges que tu évoques dans ta diatribe fielleuse proviennent entre autres, du NY Times dont le compte twitter a été bloqué après qu'ils aient mentionné le contenu de l'ordinateur portable de Hunter Biden.
T'as pas inventé la poudre tu sais. Insulter ceux qui ne pensent pas comme toi ou les tenter de discréditer en les traitant de complotistes, ça en dit long sur les méthodes en cours dans les médias que tu affectionnes.


Pour en revenir à Borat, j'espère que cette fois Sacha Baron Cohen n'a pas omis de rémunérer les figurants qui jouaient les habitants de son village. Etre donneur de leçon démocrate c'est bien beau, mais encore faut-il conformer ses actions à ses principes.

Plus

votre commentaire