Tenet : aux États-Unis, le dernier Christopher Nolan démarre moins bien que prévu

Mathias Penguilly | 10 septembre 2020
Mathias Penguilly | 10 septembre 2020

Si le lancement du film a été sensationnel en Europe, les chiffres optimistes ne se sont pas confirmés en Amérique du Nord...

Après avoir atteint des sommets en Europe (en France, le film a fait un meilleur démarrage qu'Interstellar et Dunkerque, les deux derniers longs-métrages du cinéaste), les prévisions étaient très optimistes pour son lancement plus tardif aux États-Unis. À la fin du week-end, la Warner s'était glorifiée d'avoir réussi à engendrer plus de 20 millions de dollars, soit un résultat égal à ce que prédisaient les experts. Un nouveau rapport vient néanmoins projeter une sacrée ombre au tableau : le dernier Christopher Nolan aurait en fait généré deux fois moins de recettes.

 

photoIndieWire faisant péter les chiffres de Warner

 

Un nouveau rapport du magazine américain IndieWire témoigne en fait d'une certaine tentative de manipulation des chiffres par le géant Warner Bros.. Sur les 20,2 millions rapportés par le film, plus de la moitié ont été générés soit au Canada, soit pendant une avant-première, soit pendant la journée de jeudi 3 septembre, une date de sortie officielle très atypique.

Or aux États-Unis, l'étalon de comparaison entre les films au box-office est le week-end (vendredi, samedi et dimanche) - les films sortant un vendredi en Amérique du Nord. Warner se serait donc arrangée avec les chiffres pour masquer un petit flop au box-office, le film ayant été longtemps présenté comme le messie qui allait remplir à nouveau le garde-manger des exploitants.

 

photo, John David WashingtonNe pas frapper l'homme qui est à terre

 

Avec 10 millions de dollars pendant le week-end de lancement, c'est une petite catastrophe pour un film qui a coûté plus de 200 millions à produire... et pour être franc, 20 millions ce n'était pas beaucoup mieux. Dunkerque et Interstellar avaient respectivement démarré à 50 et 47 millions tandis que le meilleur succès du réalisateur, The Dark Knight Rises avait enregistré un magnifique weekend à 160 millions de dollars en 2012.

Ces résultats décevants tiennent essentiellement à la situation épidémique en Amérique du Nord. Le nombre de malades ne baissant pas de manière drastique, de nombreux maires et gouverneurs n'ont pas autorisé la réouverture des salles obscures, notamment dans l'État de New York, dans l'État de Washington (Seattle), en Pennsylvanie (Philadelphie), en Floride, ainsi que dans la majeure partie de la Californie. Finalement, le grand sauveur de l'été aura simplement permis de sauver les meubles dans un pays particulièrement touché par la pandémie de Covid-19.

 

photo, Kenneth Branagh, Elizabeth DebickiLes exploitants respirent à peine mieux

 

Suite à ces résultats, la Warner Bros. semble d'ailleurs en passe de changer de stratégie. La société de production pourrait miser sur le moyen terne et décider de modifier (une fois encore) son calendrier pour faire de la place à TenetWonder Woman 1984 pour l'instant prévu pour le 30 septembre 2020 pourrait être diffusé plus tardivement à l'automne (s'éloigner de Black Widow pour mieux se bastonner contre James Bond ?) tandis que Dune risque de basculer au début de l'année 2021. Sa sortie est toujours fixée au 23 décembre 2020 pour le moment, mais rien n'est moins sûr vu qu'aucune date n'était précisée dans la bande-annonce.

En attendant que WarnerMedia prenne la parole et mette de nouveau le bazar dans notre agenda, on vous invite à retrouver notre critique de Tenet par ici ou encore notre dossier qui détaille une théorie très intrigante sur le film de Nolan (pssst, c'est par là).

 

Affiche française

Tout savoir sur Tenet

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

samuel
16/10/2020 à 13:50

l'echec de tenet le nouveau navet de nolan apres dunkerke n'étonnera personne tellement cette histoire sans queue ni tete est insipide et ininteressante. mention spécial aux effets spéciaux d'une pauvreté qui confine au ridicule. nolan semble-t il a perdu toute sa creativité, lui qui nous avait habitué à la qualité et à l'originalité !

Eddie9Felson
11/09/2020 à 18:59

@Sergio

«  Je l’aurais vu en salle, en temps normal« 
Qu’est-ce qui t’empêches d’aller en salle le voir?????
J’ai vu une dizaine de films en salle depuis août avec un masque sur le nez - colle au taf! - et avec la distanciation sociale de rigueur : où est le problème???

RaphT
11/09/2020 à 16:08

Pas de chance pour un film qui aurait certainement besoin d'être vu deux fois de sortir en période de Covid....
Peut être que la Warner a fait une erreur de stratégie de le sortir à cette période.
Mais en même temps, on va en tenir pour un bon bout de temps, du Covid.
Pas sûr que ça fasse l'affaire des studios...
J'essaie d'imaginer ce qu'aurait fait Titanic en ces temps troublés !

MAGA with Trump or without Trump
11/09/2020 à 12:56

et bien aux USA , en periode de guerre civile et raciale,avec les Blm qui font office deproxy pour les mondialistes du NewWorld Order,on va pas aller au cinoche,;çà me paraît evident
des tas de gouverneurs ont fait du Defunding des policiers, donc plus de flics.;les juges n'arrêtent pas les racailles qui mettent le pays a feu et a sang, je vous certifie qu'en Californie, la pépite americaine, c'est terminé, c'est le Turbo White Flight, vers des états plus secure dans les terres interieures..New York est vide, les gens se sont barrés,
ceci explique a peu pres tout, dommage le journaliste de Ecran Large donne pas la bonne raison, en novembre le jour des resultats si il ya une election, les 2 camps ne reconnaitrons jamais les resultats,

Opale
11/09/2020 à 10:43

Ce qu'il y a de triste c'est la volonté manifeste de certains, le plaisir, de voir un film faire des résultats nuancés en cette triste période. C'était très courageux de le sortir, de le maintenir, d'essayer de faire bosser les salles de ciné, de sauver un peu le milieu et des emplois, mais non, c'est tellement plus facile de bien en rajouter, de bien enfoncer le clou sur le BO compliqué de ce film et de s'en réjouir manifestement même si les in tressés vont démentir en disant que c'est juste d l'info vraie, non, ça transpire tellement dans les messages que ça donne la nausée. On aime ou on aime pas ce film on aime ou on aime pas Nolan, peu importe, ce film était un espoir pour le cinéma qui en a bien besoin. Mais bon, cyniques un jour, cyniques toujours, une fois de plus c'est triste.

Geoffrey Crété - Rédaction
11/09/2020 à 10:22

@AffreuxSaleEtMechant

Les titres "Tenet : miracle en vue ou catastrophe au box-office ?", "BOX OFFICE TENET : faut-il avoir peur pour le cinéma ?" ou "Tenet : sa sortie américaine va-t-elle relancer le cinéma et le box-office ?" étaient peut-être plus explicites alors, pour ouvrir la question vs affirmer que c'est un bide ou un carton par ex. Après, les nuances, les détails, c'est pas dans le titre, mais dans les articles, qui ont plusieurs fois abordé les précisions indispensables. Et notre vidéo est encore plus explicite.
Poutou partagés allez.

Sergio
11/09/2020 à 08:49

Je l’aurais vu en salle, en temps normal.

Sergio
11/09/2020 à 08:47

@davmey, oui bien sûr ! Le contexte sanitaire actuelle, là pandémie mondiale, la psychose, la désertification des salles n’a évidemment aucune incidence sur l’exploitation du film...
Perso, je ne l’aurais vu en salle en temps normal.

AffreuxSaleEtMechant
11/09/2020 à 01:56

@Geoffrey
Avec des titres comme « box office France : Tenet triomphe encore » ou « tenet : très fort à l’international », on n’est clairement pas dans la nuance. « Box office France : Tenet 1er d’un box office moribond » ou « Tenet démarre moyennement à l’international » auraient été plus justes.
Le secrétaire de rédaction est parti en vacances ? Ou il bosse à mi temps chez Warner ?
Je te charrie un peu... quoique...
Allez, gros poutous !

Thorixen
10/09/2020 à 22:05

Vous êtes bien marrants - certains - à parler de bide là. A un moment donné faut voir au delà des recettes d'un seul film... Et plutôt estimer le résultat de vue de la division ciné de Warner.
Ils font leur prévision sur l'année fiscale 2020 avec trois blockbusters capables de rapporter au moins 2Mds de dollars et se prennent le COVID dans la tronche.
La sortie de Tenet c'est surtout pour eux un moyen de limiter la casse,
Même si Tenet avait mieux marché, l'année restera catastrophique pour la Warner, pour l'industrie, et l'année prochaine le sera aussi probablement. Il faut s'attendre à des prod plus réduites sur les prochains films (et peut-être plus d'audace du coup, tant mieux...).

Plus

votre commentaire