Je veux juste en finir : une bande-annonce troublante pour le thriller Netflix de Charlie Kaufman

Mathias Penguilly | 6 août 2020 - MAJ : 06/08/2020 17:16
Mathias Penguilly | 6 août 2020 - MAJ : 06/08/2020 17:16

Le réalisateur et scénariste Charlie Kaufman a adapté le thriller psychologique du romancier canadien Ian Reid et se lance dans le film à suspense.

Sur une autoroute de campagne américaine, un jeune couple campé par Jesse (Plemons) et Jessie (Buckley) se rend dans la ferme des parents du jeune homme. Il souhaite leur présenter sa nouvelle petite amie, une étudiante en physique quantique un peu perchée, qui ne lui a pas avoué qu'elle pensait sérieusement "vouloir en finir" avec leur relation. La famille est extrêmement bizarre et la petite amie en question commence à avoir de plus en plus d'hallucinations, à se sentir prise au piège, isolée dans la ferme de son compagnon.

On retrouve certainement un peu de Get Out dans l'intrigue et les premières images obsédantes du nouveau film de Charlie Kaufman. Le repas de famille étrangement embarrassant, l'angoisse montante malgré des scènes en apparence triviale... Une première bande-annonce à la fois colorée et cruellement angoissante a été publiée, à un mois de la diffusion du film sur la plateforme au N rouge.

 

 

Je veux juste en finir est le troisième long-métrage réalisé par Kaufman et son tout premier à être diffusé sur Netflix (qu'il a d'ailleurs défendu face aux studios). Depuis le plantage public d'Anomalisa, son dernier film en stop motion, le réalisateur n'était pas repassé derrière la caméra. En 2008, il avait déjà réalisé le mystérieux et introspectif Synecdoche, New York, dont on retrouve un peu la patte ici, avec un Jesse Plemons un peu maussade, non sans rappeler le protagoniste joué par Philip Seymour Hoffman.

Kaufman est peut-être plus (re)connu encore pour son travail de scénariste : il a notamment signé l'histoire de Dans la peau de John Malkovich et Adaptation pour lequel il a été nommé aux Oscars, ainsi que l'intrigue du génial Eternal Sunshine of the Spotless Mind pour lequel il a été consacré. La statuette de meilleur scénario original dans la poche, c'est à ce moment qu'il a décidé de passer à la réalisation.

 

Photo Jessie BuckleyGet Out... of the McDrive

 

À chaque fois, ses films sont loués pour leur étrangeté et leur beauté, sans jamais vraiment rencontrer leur public. Peut-être que le passage de Je veux juste en finir sur Netflix (titré dans sa version originale I'm thinking of ending things) sera signe d'un accueil plus fructueux pour le mystérieux cinéaste new-yorkais. Le film met en scène les deux Jess(i)e cités plus haut ainsi que Toni Collette et David Thewlis qui avait déjà prêté sa voix au protagoniste d'Anomalisa. Il sera disponible dans le catalogue du leader de la SVoD à partir du 4 septembre 2020

D'ici là, on vous invite à aller relire notre dossier sur la carrière complexe du scénariste-réalisateur, écrit peu de temps après la sortie de son précédent film.

 

Affiche US

commentaires

Nabot
07/08/2020 à 00:37

Le personnage s'appelle Jake et non pas Jesse, c'est dit au moins trois fois dans la bande-annonce.

Tom’s
06/08/2020 à 23:59

Enfin de retour Ça a l’air barré mais dans le bon sens et le casting génial. Netflix donne les moyens des ambitions de Kaufman c’est déjà à applaudir . l’autre jour je me suis fait Roma que j’avais squeezé et la scotché pendant toute sa durée avec cette actrice incroyablement juste, inclus une des scènes à suspense les plus vraies du cinéma actuel juste énorme.

maxleresistant
06/08/2020 à 18:41

Oh bordel ça à l'air excellent.

votre commentaire