Marvel : Anthony Mackie revient sur ses accusations de racisme envers la franchise

Déborah Lechner | 31 juillet 2020 - MAJ : 31/07/2020 10:12
Déborah Lechner | 31 juillet 2020 - MAJ : 31/07/2020 10:12

L'acteur qui sera bientôt dans la série The Falcon and The Winter Soldier avait accusé Marvel d'un manque de diversité derrière la caméra en juin dernier. 

Si le MCU a aujourd'hui pour ambition de prôner la diversité dans ses films avec des super-héros d'horizons différents, notamment avec le triomphant Black Panther et le prochain Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings, l'acteur Anthony Mackie, qui campe Sam Wilson alias Le Faucon depuis Captain America : Le soldat de l'hiver, avait remis les pendules à l'heure en marge de mouvement Black Lives Matter, expliquant que la diversité se joue également derrière la caméra, et qu'à ce niveau, Marvel n'avait pas vraiment de quoi fanfaronner.

Indigné qu'il ait fallu attendre un film porté par un casting principalement noir pour voir des personnes noires intégrer les équipes de production, l'acteur avait également dénoncé les efforts trop ponctuels du studio, qui ne s'investit que périodiquement dans la cause qu'il prétend soutenir. 

 

photo anthony mackieAnthony Mackie dans la peau de Sam Wilson 

 

Ce coup de gueule n'avait cependant pas vocation à enfoncer Marvel. D'après l'acteur, la firme ne serait pas spécialement raciste, mais aurait juste du mal à représenter le monde tel qu'il est réellement. Ses propos ne visaient ainsi qu'à faire prendre conscience de tout ça au studio, comme il l'a expliqué lors d'une interview avec Fatherly :

"Je dirai ceci : je ne pense pas que ce qui se passe est un problème lié au racisme. Je pense que c'est un problème d'ignorance. Avec Marvel, je pense vraiment que la plupart des entreprises ont le sentiment de faire ce qu'elles devraient faire. En aucun cas, la forme ne suffit. Ce qui compte pour moi, c'est de joindre le geste à la parole. Vous ne pouvez pas faire d'un mec noir l'un de vos principaux super-héros et ne pas vous attendre à ce qu'il ait cette conversation [ndlr : en parlant de lui]. C'est juste dans mon ADN d'avoir cette conversation.

 

Photo , Chadwick Boseman, Letitia Wright, Lupita Nyong'oUn film pas si engagé que ça

 

C'est une énorme opportunité pour moi de faire partie de l'univers Marvel, c'est donc aussi mon travail de m'assurer que cet univers soit aussi bon qu'il puisse l'être. Tous ceux qui sont importants dans notre industrie, s'ils organisent une fête chez eux, elle sera à 98 % blanche. Si vous allez dans leur bureau et qu'il est à 98% blanc, cela reflète leur réalité."

En espérant donc que la parole de Mackie soit entendue par les dirigeants et que la diversité devienne une norme aussi bien devant que derrière les caméras, ainsi que dans tout l'organigramme du studio. Sa voix s'est cependant jointe à celle de l'acteur Michael B. Jordan, qui campe Erik Killmonger dans le film de Ryan Coogler. Il avait lui aussi pointé du doigt le manque de diversité chez Marvel, arguant les mêmes arguments que celui pressenti pour devenir le nouveau Captain America dans The Falcon and The Winter Soldier.

La première série Marvel de Disney+ liée au MCU était à l'origine attendue pour août prochain, mais a elle aussi été reportée à une date ultérieure qui n'a pas encore été communiquée. En attendant, pour se remettre à jour sur l'état du MCU, notre dossier complet sur Avengers : Endgame est juste ici

 

Affiche officielle

commentaires

Opale
03/08/2020 à 17:34

@Birdy: ou sacrément naïf pour ne pas voir que son message transpire la haine anti-blanc, ou avoir des oeillères, ou ne pas vouloir le voir. Aucune mauvaise fois dans mon message. Quant à l'étroitesse d'esprit je pense que l'on ne se connait pas donc pour ma part je ne me permettrai pas de te juger.

Birdy
02/08/2020 à 12:54

@ Opale : il faut vraiment être étroit d'esprit ou de mauvaise foi pour voir du racisme dans son message.

Opale
02/08/2020 à 10:57

"Marrant de voir tout ces commentaires de mâle blanc se plaindre des normes ethniques et autres bla-bla-bla."
Rien que cette phrase est un condensé de racisme, de discrimination et de bêtise à l'état pur. A par créer des fossés le communautarisme ne sert à rien, pire, cela divise et entretient la haine entre les individus.

Flo
01/08/2020 à 18:43

...et dans les écoles, entreprises, lieux de loisirs du Monde entier, depuis longtemps..
T'échapperas jamais à la diversité, "killshot". :-)

Numberz
01/08/2020 à 14:59

Monsieur, pourquoi je ne peux pas accéder à votre fête ? Parce qu'il y a déjà 50% de blanc, jeune homme. Aller ouste.

Blague à part, il n'a pas tort. Le souci étant que les fêtes, les films, les repas de quartier.... Ce n'est absolument pas réservé qu'aux blancs. Le problème date de 10aines,de centaines d'années en arrière. La ségrégation a toujours existée, pas qu envers les noirs. Demandez aux spartiates, demandez aux romains, demandez à l'église... Il faut commencer à curer le mal. C'est maintenant ou jamais effectivement. Mais la société est pourri depuis des millénaires.

« Pff »
01/08/2020 à 07:40

Marrant de voir tout ces commentaires de mâle blanc se plaindre des normes ethniques et autres bla-bla-bla.

Ce monde n’a jamais tourné rond !

Si il n’Ya que des blancs à 98% dans les productions américaines c’est parce que les autres ethnies (quand il ne faut pas jouer aux écervelées heureuse de leurs situations d’esclaves ou de clown de service) ont été découragées(un euphémisme) a se lancer dans le monde du cinéma. dès le depart.
La récente série de Netflix Hollywood met en image certain de ces rouages...
Ce faussé vient de là.

Aujourd’hui ce manque de diversité n’est pas forcément un problème de racisme.
Certaines personnes ont du mal imaginer autres choses que ce qu’ils ont sous les yeux.

RobinDeBois
31/07/2020 à 21:54

Et puis le fait qu'Anthony Mackie revienne sur ses propos et les "adoucisse" est assez pathétique: un coup Ils sont racistes un coup ils ne le sont pas et juste ignorants, faudrait savoir. Il n'a donc pas le courage de ses opinions ? Où alors il a peur de perdre sa place ? Donc sa place compte plus que ses opinions ?

Tout le monde a le droit de changer d'avis et de tempérer ses propos mais j'ai quand même l'impression qu'il s'est emballé sans prendre de distance la première fois qu'il s'exprimé comme énormément de célébrités ces dernières années qui cèdent au coup de gueule impulsif facile et à une sorte d'extrémisme paradoxalement consensuel à chaque mouvement social pour se sentir exister et se donner bonne conscience.

RobinDesBois
31/07/2020 à 21:35

"En espérant donc que la parole de Mackie soit entendue par les dirigeants et que la diversité devienne une norme aussi bien devant que derrière les caméras, ainsi que dans tout l'organigramme du studio. "

Pourquoi cela devrait-il absolument devenir une "norme" ? Qu'on ne mette des bâtons dans les roues de personnes selon leurs origines, leur ethnie, qu'on ne disqualifie pas quelqu'un par défaut parce qu'il n'est pas blanc oui évidemment que ça doit être la norme. Mais imposer une diversité ethnique pour le principe c'est ridicule. Ca mène à une politique de quota et c'est quelque chose de contreproductif et surtout qui peut ne peut que mener à des dérives dangereuses: des recensements et statistiques ethniques par exemple dans le but d'ajuster tout ça en diminuer le nombre de personnes de telles ethnies estimées sur représentées à telle fonction et en augmentant celles qui ne le seraient pas assez.

On va en arriver à un stade où il faudra qu'il y ai exactement les même proportions ethniques et sexuelles d'acteurs et de techniciens qui bossent dans un film que dans la vie réelle. Y a des déjà des fous qui s'amusent à comptabiliser tout ça avec les sexes pour se plaindre qu'il n'y ai pas une parité parfaite.

killshot
31/07/2020 à 14:25

@Flo
"il y a plus de diversité en bas de votre rue que dans les bandes dessinées"
ouais bas j'ai déménagé loin de cette "superbe" diversité , malgré la chance qu'elles procurent a notre pays après l'avoir construit bien sure !
la diversité c'est sympa que dans les films de boules ...

Opale
31/07/2020 à 14:19

Les acteurs font partie intégrante du processus global de fabrication d'un film.

Plus

votre commentaire