Pirates des Caraïbes : la grosse baston tristement coupée de la trilogie

La Rédaction | 28 mai 2020 - MAJ : 28/05/2020 17:01
La Rédaction | 28 mai 2020 - MAJ : 28/05/2020 17:01

Une scène de duel a été coupée de Pirates des Caraïbes : Jusqu'au bout du monde, et c'est bien dommage apparemment.

On ne lâche pas une affaire qui roule, même si elle est à moitié rouillée et couine un peu désormais. Malgré le score plus que décevant de Pirates des Caraïbes 5 : La Vengeance de Salazar, Disney s'accroche à un sixième opus, qui serait un redémarrage plus ou moins assumé autour de nouveaux personnages, avec une présence à confirmer de Johnny Depp - et tant pis pour le teasing à la fin du cinquième opus, autour de Will, Elizabeth et Davy Jones.

Peu importe à quel point la saga sera potentiellement abîmée, dénaturée, lessivée et perdue : la trilogie de Gore Verbinski restera dans les mémoires comme un coup de poker de Disney, qui a relancé le film de pirate à une époque où plus personne n'y croyait, en partie suite au désastre L'Île aux pirates de Renny Harlin, en 1996. Chacun a son préféré dans les trois premiers (et on sait tous que Le Secret du coffre maudit est formidable dans le genre), et c'est pour cette raison que c'est un petit plaisir d'y replonger, au fil d'un article de Metro version britannique, où la doublure cascade d'Orlando Bloom reparle de l'expérience.

 

photo, Johnny Depp, Orlando BloomC'est mieux que La Fontaine de jouvence tout ça

 

Le monsieur s'appelle Zach Hudson, et il est arrivé sur la saga pour le tournage massif du Secret du coffre maudit et Jusqu'au bout du monde, filmés coup sur coup. Et le cascadeur a directement sauté dans le train, en enchaînant plusieurs grosses séquences d'action, notamment la fameuse scène de la roue géante :

"Je n'avais pas répété ou eu vraiment de temps pour ça. J'ai littéralement eu une semaine pour me préparer. Gore Verbinski était le réalisateur et c'était vraiment un baptême du feu ! (...) Plus tard, on a fait toute la scène de l'attaque du Kraken, dont je me souviendrai probablement sur mon lit de mort ! Je suis en haut d'un mât, à 50 mètres dans les airs, et il se brise... je saute avec un seul cable de sécurité dans la voile. Et ça a fini par être une chute de 100, 120 mètres. C'était le premier plan tourné ce jour-là, on était à quai dans une baie... c'était un de ces moments surréalistes."

 

photoScène géniale dans 3, 2, 1...

 

Zach Hudson évoque surtout une des scènes coupées qu'il regrette de ne pas avoir vu dans la version sortie en salles du troisième opus :

"A l'origine dans le scénario, il y avait un énorme combat entre Will et le personnage de Chow Yun-Fat. On a chorégraphié ce combat qui montrait ce fantastique contraste entre un style de combat à l'épée à l'anglaise, très traditionnel, et une longue épée chinoise. A mi-combat, Will s'adapte à ce style... il devenait vraiment un pirate. C'était une scène très élaborée, mais elle a été coupée. Trop de combats à l'épée dans le film."

Il évoque aussi un combat entre Jack et Will, qui devait renvoyer à leur affrontement dans le tout premier film :

"C'était censé être une de ces scènes où on voit Will en train de devenir un pirate, et il y avait ce moment où Will ne respecte pas les règles établies et triche pour gagner."

Une bataille ou deux de perdues, mais un combat gagné puisque Jusqu'au bout du monde a été un immense succès, avec plus d'un milliard au box-office - ce qui arrivait moins souvent en 2007. La Fontaine de jouvence marchera dans ses pas avec un score équivalent, quand La Vengeance de Salazar retombera à moins de 800 millions. D'où l'hésitation de Disney à relancer la machine à pirates, a priori.

 

photo, Chow Yun-FatChow Yun-Fat, qui a donc perdu cette bataille

commentaires

Kyle Reese
29/05/2020 à 21:58

Verbinski sait très bien filmer avec style et panache ça c’est certain.
N.ayant pas vu le 3ème pirates je ne prononcerai que sur les 2 premiers en disant que les films étaient très généreux mais avaient des scènes de combats trop longhe’s qui n’en finissaient pas. J.etais sans doute un peu fatigué au ciné lors de la projection du 2 mais j’ai piqué plusieurs fois du nez car certaines scènes see bastonnades à l’epee s'étiraient bcq trop a mon goût.

OLDSKOOL
29/05/2020 à 09:54

Ouais enfin le troisième c'est vraiment du n'importe quoi, ca part dans tout les sens et on y comprend plus rien.

Toto
28/05/2020 à 18:51

Le problème du dernier film, il a flingué toute cohérence. Comment faire pour rattraper toute les faiblesses scénaristique du dernier film ? Sinon, je suis d'accord avec Pseudo1, faut faire revenir Verbinski, ce mec est un génie.

Pseudo1
28/05/2020 à 17:46

Si ces films sont encore aujourd'hui des fleurons du genre, c'est car Verkinski n'a pas cédé à la facilité en versant dans le tout-numérique.
Certes, c'était obligé pour certains passages ou créatures impossibles à faire à l'ancienne, mais dans l'ensemble, ces films ont super bien vieilli, et sont toujours aussi jouissifs à regarder. Un vrai plaisir de gosse à chaque visionnage !
Et bien que tout le monde préfère le 2, je trouve le 3 largement au-dessus. Dans le 2, Verbinski se lâche niveau réalisation, mais le 3 recèle tellement plus de moments iconiques, voire cultes (raaah, cette scène de pur western au beau milieu de l'océan et d'un film de pirates, juste énorme !)

Vivement que Verkinski nous revienne... Je serais même heureux qu'il relance les Pirates des Caraibes, d'autant que son retour assurerait un carton au film en rameutant autant les gosses que les cinéphiles. En prime, la fin du 5 a planté tous les ingrédients pour parfaite le retour de toute la clique de la trilogie (ou presque...)

votre commentaire