Pirates des Caraïbes 5 est-il vraiment un échec au box-office pour Disney ?

Créé : 10 août 2017 - Geoffrey Crété
Affiche
153 réactions

Le cinquième épisode de la saga Pirates des Caraïbes a t-il été un succès à la hauteur ?

781 millions de dollars au box-office, dont 171 aux Etats-Unis, pour un budget officiel de 230 millions : Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar, cinquième épisode des aventures de Jack Sparrow, n'est pas un échec. Il est très loin d'un Roi Arthur : La Légende d'Excalibur, qui n'a pas engrangé plus de 144 millions alors qu'il en a coûté au moins 175, devenant l'un des plus gros flops de l'année.

Néanmoins, le cinquième film porté par Johnny Depp est le plus petit succès depuis le premier épisode Pirates des Caraïbes : La malédiction du Black Pearl en 2003, à l'époque où le blockbuster était un pari risqué. La Vengeance de Salazar sera vraisemblablement l'opus le moins lucratif de la saga, et donc l'opération la moins intéressante pour Disney.

 

Photo Johnny Depp

Johnny Depp et les comptables de Disney, prêts à sortir les armes

 

DOLLARS DES CARAIBES

Pirates des Caraïbes : La malédiction du Black Pearl en 2003 est un raz-de-marée, avec plus de 654 millions de recettes, dont plus de 300 rien qu'aux Etats-Unis, pour un budget officiel de 140. Alors que les pirates étaient considérés comme finis, après notamment l'échec de L'Île aux pirates de Renny Harlin en 1995 (près de 100 millions de budget pour une dizaine de recettes en salles), le film de Gore Verbinski chamboule les esprits à Hollywood.

Le public dicte la nouvelle loi. En 2006, Pirates des Caraïbes : Le secret du Coffre Maudit confirme la popularité du genre et du personnage : le budget a gonflé jusqu'à près de 230 millions, et le box-office a suivi avec plus d'un milliard de recettes, dont 423 aux Etats-Unis. Pirates des Caraïbes : Jusqu'au bout du monde, qui a coûté encore plus cher, fera un peu moins bien avec 963 millions en salles, dont 309 aux Etats-Unis. La trilogie de Gore Verbinski, avec Orlando Bloom et Keira Knightley, est un succès faramineux.

 

Photo Johnny Depp, Keira Knightley, Geoffrey Rush

Pirates des Caraïbes 3

 

RÉSURRECTION

Quatre ans après, Jack Sparrow est de retour. Sans ses acolytes, mais avec la ferme intention de surfer sur sa vague. Pirates des Caraïbes : La Fontaine de jouvence se paye la superstar Penélope Cruz pour renforcer les rangs, et Rob Marshall (Chicago, Nine) remplace Gore Verbinski.

La critique n'est pas séduite par cette nouvelle aventure poussive, mais le public répond à l'appel : plus d'un milliard engrangé en salles, pour un budget massif de 250 millions. Dans la foulée, le studio Disney évoque même le tournage d'un cinquième et sixième épisode en simultané, comme pour la fin de la trilogie de Verbinski.

 

Photo Pirates des Caraibes

 Derrière le mascara, la franchise s'enlise

 

RE-RETOUR

L'échec de Lone Ranger : naissance d'un héros en 2013 (environ 260 millions au box-office pour un budget officiel de 215) avec Johnny Depp pousse Disney à la prudence. Un cinquième Pirates des Caraïbes mettra du temps à se concrétiser, en partie parce que les flops cumulés de l'acteur à côté de la franchise (TranscendanceRhum Express) indiquent que sa popularité n'est plus une donnée indiscutable. La production est repoussée tandis que les producteurs cherchent le bon scénario - une manière de dire que la question du budget est au cœur des discussions.

Sur le tournage en Australie, Johnny Depp se blesse. La production est stoppée durant deux semaines, contrainte d'attendre la star pour filmer. La presse rapporte que cet incident a des conséquences sur le budget initial de 250 millions, qui gonfle jusqu'à au moins 300 millions.

 

Photo Johnny Depp

 "Le patron de Disney m'envoie : il dit que ta convalescence on s'en tape"

 

Moment fatidique pour la carrière d'un film hollywoodien, puisqu'un studio récupère plus d'argent sur les recettes américaines que celles à l'étranger, le démarrage de La Vengeance de Salazar a été moyen : avec moins de 63 millions, alors que le studio espérait entre 80 et 100 millions, le cinquième volet est le plus petit démarrage de la saga depuis le premier film. Six ans avant à la même époque, La Fontaine de jouvence avait cumulé plus de 113 millions. Le secret du Coffre Maudit et Jusqu'au bout du monde avaient eux aussi largement dépassé la centaine de millions dès leur premier week-end américain.

Autre triste record : ce cinquième épisode est le box-office le plus faible de la franchise aux Etats-Unis, avec environ 171 millions de dollars. C'est très loin du record des 423 du deuxième film, ou même de La Fontaine de jouvence, avec 241 millions.

 

Photo Kaya Scodelario, Johnny Depp

 "Moi je suis là pour jouer la fille, mais la franchise est à lui là"

 

PIRATES DES CARAÏBES CHINE

Si Pirates des Caraïbes 5 : La Vengeance de Salazar n'est au final qu'un échec relatif, lorsqu'il est replacé dans la franchise, c'est grâce à un facteur désormais admis : la Chine. Le film y a engrangé plus de 172 millions de dollars, plus que tous les précédents épisodes réunis. Le premier n'y a pas gagné plus de 3 millions, le deuxième n'y est même pas sorti, le troisième près de 17 millions et le quatrième, environ 70.

Avec près de 80% de ses recettes récupérées à l'étranger, le cinquième épisode de la saga avec Johnny Depp confirme non seulement la tendance de toute la franchise (qui a peu à peu rayonné dans le reste du monde, plus qu'aux Etats-Unis), mais aussi d'une partie du cinéma hollywoodien.

Après Warcraft - Le commencement (213 millions en Chine sur 433 au total), Pacific Rim (111 en Chine, sur 411), xXx : Reactivated (164 en Chine, sur 346) ou encore Resident Evil : Chapitre final (159 en Chine, sur 312), Jack Sparrow est la nouvelle preuve du poids énorme de la Chine dans les compteurs du box-office.

 

Photo Javier Bardem

Direction la Chine, et que personne ne regarde en arrière

 

La fin de La Vengeance de Salazar ne cache bien sûr pas le désir d'exploiter la mythologie et les personnages dans les suites, avec une banale scène post-générique qui annonce le retour d'un méchant bien connu. Aucune annonce officielle n'a encore été faîte par Disney, et vu le box-office décevant du cinquième opus, nul doute que le futur de la franchise est un réel sujet de discussion.

Etant donné qu'Angelica, le personnage de Penélope Cruz dans La Fontaine de Jouvence, a été délaissé sur une île déserte malgré une scène post-générique qui semblait annoncer son retour, personne ne serait vraiment étonné si la saga revienait dans quelques années, pour tenter un nouveau comeback et essayer, encore, de retrouver la magie d'antan.

 

Affiche

 

commentaires

ida 05/12/2017 à 02:36

Si il est rentable, un peu moins que les précédents mais il l'est. Ce serait étonnant qu'on en ait pas un 6ème et avec Depp. Le pirate, c'est lui et il a le droit de vieillir s'il reste drôle !

Maltrux 24/10/2017 à 02:24

Depp ne lâchera pas Jack. Il "adore son personnage". Puis même il est tjrs en galère de thunes (qui est un bien grand mot je vous l'accorde) au vu des récents événements personnels. Lâcher Jack serait un énorme manque pour lui sur tous les points
Mais bon... C'est malheureusement bien possible vu se qu'il boit et avale sur un coup de tête.

nan 14/08/2017 à 02:14

Il est normal au 5ème qu'il y ait une certaine érosion de l'intérêt mais c'est bien loin d'être un flop. Au contraire il est très rentable pour Disney et il est probable qu'il y en aura un 6ème. Jack Sparrow n'a ni bu son dernier verre, ni dit son dernier mot !

Juju 12/08/2017 à 15:45

Pour ce n’ai pas un flop et pour savoir si c’est un flop il faut atrendre la fin de sa projection le 6 octobre .

Le gars du cinoche 12/08/2017 à 02:31

Après le film était potable mais très décevant jack sparrow au lieu d être malin et manipulateur, est un boulets pervers et alcooliques, le personnage de salazar était intéressant et aurait peu être approfondi comme david jones mais la c'est juste un gars qui veut tué jack car il l a enfermé voila le personnage de salazar, mais surtout se qui ma fais sauter de mon siege c est pour le flache back bon voir jack jeune c est amusent bon ça sa va mais le navires c le black pearl avant que becket ne le brule (si vous êtes fan et que vous avez le dvd du trois il y a une scène coupée ou becket dit a jack tout en regardant le pearl «c étrange la dernière fois que je l'es vu il était en feu») et le pearl a été fais POUR jack donc quand le navires est a l'eau jack est capitaine et vous devez pensez que ce n est qu un détail et surtout c partit d une scène coupée,ok mais pour le compat de jack l autre capitaine le lui donne or dans le 2 calipso ou tia dalma lui dit:« et le compat que tu ma dérobée» donc jack a volé le compat a tia dalma et on ne lui a pas donnée, et le films est remplie de c petit problème qui gache le film et aussi pour moi ce n est pas un pirates des Caraïbes car dans pirates des Caraïbes c on parlent baucoup et on attaque mais la c blabla combat blabla combat ext comme dans tout les mauvais film d action.
En gros le film est très décevant pour un fan qui a grandi avec jack.

Pseudo 11/08/2017 à 23:59

En déclin au box office comme le dernier transformers

nounours 11/08/2017 à 16:18

@Winchester
Tout à fait d'accord avec toi. Le 4ème n'était franchement pas très bon.

Ils ont quand même gagné de l'argent donc peut-être qu'on aura une suite...

Je suis pas resté jusqu'au bout, j'ai pas vu la scène post générique :( je me rattraperai en bluray.

Zanta 11/08/2017 à 14:46

Intéressant, ton commentaire, Snake... Le film a peut-être été remonté ?
Finalement, le seul capable de tuer la franchise, c'est Depp. Si il décroche un nouveau succès ailleurs, et se ressaisit en tant qu'acteur, on peut espérer qu'il abandonne Sparow, après un sixième et dernier film qui serait vendu comme le bouquet final - avec Keira Knightley, Bloom mais aussi Cruz.

Winchester 11/08/2017 à 04:25

Pour moi, Jai adorer le film, certe il ne bat pas la trilogie, mais je l'ai trouver meilleur que le quatrième. Humour, action, exagérations, tristesse, et encore plus y était. Il était excellent. J'espère qu'ils vont faire un sixième. Je veux une suite.

Atréides 10/08/2017 à 19:36

Tout ça pour dire que Rorov n'a pas lu l'article en entier, ou fait mine de ne pas voir que si un cinquième épisode fait moins que tous les autres avec un budget aussi important, c'est tout sauf un succès.

Plus

votre commentaire