Cats : gérer les trous de balle des chats a été un enfer, apparemment

La Rédaction | 9 avril 2020
La Rédaction | 9 avril 2020

Cats a été un enfer à bien des niveaux, et gérer les anus des chats en effets spéciaux a été bien compliqué.

Cats ne cessera de surprendre. Depuis la première bande-annonce qui a provoqué stupeurs et tremblements de rire, jusqu'à son désastre en salles qui en fait l'un des plus gros flops récents, en passant par la saison des Oscars où l'équipe elle-même a commencé à tirer sur l'ambulance, le film de Tom Hooper a alimenté bien des débats et gifs.

Mais ce n'est pas fini, pour le plus grand bonheur des esprits déviants, puisque depuis quelques temps il est question d'une butthole version du film, c'est-à-dire une version où tous les chats avaient des anus bel et bien visibles - question de réalisme. Ces trous de balle auraient été effacés en quatrième vitesse en post-production, mais l'idée a créé une vague de rires, à tel point qu'une (fausse) bande-annonce de ce butthole cut de Cats est apparue.

 

 

L'affaire du siècle continue puisque Daily Beast a parlé avec un technicien qui a travaillé sur les effets spéciaux de Cats (et a préféré rester anonyme), et raconte l'enfer des trous de balle des boules de poil. La post-production, très lourde, était à moitié finie quand cette question est apparue :

« Quand on regardait les images, on s'est dit : "Bordel ! Vous avez vu ça ?!" On a mis sur pause. On a appelé notre chef, et on lui a dit : "Putain il y a des trous du cul dans le film ! Il y a des trous de balles !". Ce n'était pas proéminent mais on le voyait... (...) Ce n'était pas en plein milieu mais en même temps, si on regarde, on le voit. (...) Personne ne s'est dit : "On veut des trous de balle". C'est juste un de ces trucs qui est juste arrivé, est passé entre les mailles du filet."

Au-delà de la blague, l'article remet en évidence les conditions de cette post-production, déjà décrite par plusieurs médias bien renseignés comme très difficile voire précipitée. Dans l'article du Daily Beast, le technicien affirme qu'il avait fallu six mois pour créer la bande-annonce de deux minutes, et qu'il n'y avait plus que quatre mois pour le reste du film.

Il parle de "quasi esclavage", avec des semaines de 90 heures sur de longues périodes, en partie parce que Tom Hooper n'avait aucune idée de la réalité d'un tel travail, et n'était pas tendre avec ses équipes. Le réalisateur oscarisé du Discours d'un roi et Les Misérables aurait été odieux, sans aucune compréhension des effets spéciaux d'un tel niveau, et l'article va clairement jusqu'à sous-entendre qu'il était totalement demeuré.

 

photoLe Catrième cercle de l'enfer

 

Nul doute que la situation s'est compliquée en cours de route, puisque suite à l'accueil de la bande-annonce, Hooper a admis que les effets spéciaux avaient en partie été repris et repensés. Sachant que Cats a même été modifié après sa sortie, dans des conditions aussi exceptionnelles qu'inouïes, difficile de ne pas croire que la post-production a effectivement été éprouvante.

Et vu comme l'équipe des effets spéciaux a depuis été visée, critiquée et moquée, jusqu'à la scène des Oscars avec James Corden et Rebel Wilson en mauvais costumes de chats, personne ne serait surpris de voir un des techniciens se lâcher dans les médias. La Visual Effect Society avait d'ailleurs pris la défense des équipes de Cats suite aux Oscars, pour tacler le film : "Les meilleurs effets visuels du monde ne compenseront pas une histoire mal racontée". Les griffes sont sorties.

Pour savoir si Cats vaut le détour, il y a notre critique.

 

photoDamn, Judi Dench

commentaires

trashyboy
10/04/2020 à 10:10

@Simon

"Après on peut se tromper hein. Auquel cas, on nous mettra probablement au trou."

Je savais bien qu'il fallait que je repasse par là pour bien commencer la journée!

Joe Staline
10/04/2020 à 08:07

Ce télescopage. Je faisais une réflexion à mon chat hier:"t'as pas honte de montrer ton trou du cul en permanence comme ça, même dans CATS ils ne l'ont pas fait !"

Marc
09/04/2020 à 23:13

Excellant rien que l'idée que les infographistes ont galérer pour cacher les trous de balle des matou c'est juste à mourir de rire . Merci à la Rédaction .

Numberz
09/04/2020 à 21:17

Je lis la news avec mon chat à côté de moi. Je vais passer une très mauvaise nuit...

falarie82
09/04/2020 à 21:04

hahahahaha Merci de me faire rire en cette période de mer...

Dredd*
09/04/2020 à 19:47

À chaque titre d'une news de ce film sur ce site j'ai un fou rire.

Greg
09/04/2020 à 19:42

Le titre est magique ! Bravo

Dark
09/04/2020 à 18:51

Questi americani sono troppo puritani.
Tout ça pour des troufignons. MDR !

Kyle Reese
09/04/2020 à 18:50

La meilleure blague du moment.
Déjà voir un trou de balle sur un chat dans un film il faut faire pause et regarder à la loupe pour en trouver un. Je défis quiconque d'en trouver.
Bon en plus des chats il n'y en a pas pléthores, moins que des chiens dans les films je pense et de plus les chats ne se reniflent pas le derrière comme les chiens donc encore moins d'occasion de focaliser là dessus. Perso le dernier film en date ou j'ai vu un chat était Cimetière ... et je n'ai pas souvenir d'avoir vu son trou de balle ! :)

Maintenant un chat-humain c'est bien plus grand qu'un chat contemporain, même qu'un Maine coon le plus grand des chats. Donc mettre un trou de balle sur un chat-humain qui n'est pas habillé ... ça se tient mais c'est vrai que ça rajoute au coté tordu de ce concept Cats qui a du attiré néamoins tout les Furry Fetish du monde.
Bref vu que comme la DA a été aux fraises depuis le début ce n'était pas étonnant de voir ça.
Et du coup toute cette histoire est une grosse poilade en vérité.
Je pense sérieusement que quelques uns au sein de la production ont du trop fumé de l'herbe à chat biensur.

Pour le coup, je vote pour une release de la trou de balle cut.

jorgio6924
09/04/2020 à 17:34

Cet article m'a fait ronronner de plaisir... HUUUMMMM MIAOU !!

Plus

votre commentaire