Terminator : Dark Fate - Linda Hamilton revient sur le tournage chaotique du film

Déborah Lechner | 28 février 2020 - MAJ : 28/02/2020 09:54
Déborah Lechner | 28 février 2020 - MAJ : 28/02/2020 09:54

Terminator : Dark Fate a pris des allures prophétiques en terminant son exploitation sur les genoux, ne laissant plus aucun espoir de retour pour la saga.

S'attaquer à une franchise vieillissante, qui ne convainc plus les fans depuis plusieurs opus et ne parvient pas à intéresser les nouvelles générations, semblait dès le départ un combat perdu d'avance. Le retour de Linda Hamilton aux côtés de Arnold Schwarzenegger 28 ans après Terminator 2 : Le Jugement dernierpuisque le film se positionne comme sa suite officielle, n'a pas été un argument suffisant pour attirer du monde en salles.

Au final, le dernier volet s'est ramassé au box-office, devenant le moins performant d'une saga qui ne s'en relèvera sûrement pas, ou du moins on l'espère. Et comme beaucoup de mauvais films commencent par une mauvaise production, personne n'a été étonné d'apprendre que le réalisateur Tim Miller (Deadpool) et le producteur James Cameron ont eu des difficultés à travailler ensemble et avaient chacun une vision très différente pour le cinquième opus.

 

photo, Linda HamiltonLinda Hamilton prête à tout dézinguer 

 

Mais quand on voit le résultat, on ne peut pas s'empêcher de penser que les acteurs avaient forcément, eux aussi, conscience que le tournage était un immense bordel. Et c'est bien le cas, en tout cas pour Linda Hamilton qui campe Sarah Connor, comme elle l'a expliquée dans une interview de The AV Club :

« Le scénario n'était pas vraiment fini quand on a commencé [ndlr : la production] et il avançait au fur et à mesure. Et nous avons tous trouvé que c'était très difficile de travailler de cette façon. J'ai entendu trop de gens dire : "Eh bien, c'est comme ça qu'on fait des films de nos jours ?" Vous savez quoi ? J'ai besoin d'un début, d'un milieu et d'une fin. Reliez ces moments les uns aux autres, je dois savoir d'où je viens.

 

photo, Arnold SchwarzeneggerArnold Schwarzenegger toujours prêt à tout dézinguer 

 

Je recevais une scène qui venait d'être envoyée la veille et je me disais : "Eh bien, je ne peux pas dire ça s'ils vont déplacer cette partie pour la mettre sur le dessus du train, parce que mon personnage ne l'a pas encore appris !" Vous voyez ce que je veux dire ? Du genre : "Faisons quelque chose de solide pour que les acteurs puissent ensuite travailler de cette façon... On ne peut pas attendre septembre pour que le scénario soit terminé." »

De toute façon, Linda Hamilton devrait en avoir fini avec Sarah Connor puisqu'elle avait déclaré qu'elle serait heureuse de ne plus reprendre le rôle, à moins qu'autant de millions de dollars ne soient plus en jeu. Pour un budget d'environ 185 millions, Terminator : Dark Fate n'a récolté que 62 millions à domicile et 261 millions à l'international. On peut et veut donc considérer ça comme la preuve que la saga doit s'arrêter après ça

Notre critique de Terminator : Dark Fate est juste ici

 

Affiche française

commentaires

ClapBonjour
04/03/2020 à 17:51

Normal ce film est juste un remake du 2 sauce féministe

Geoffrey Crété - Rédaction
02/03/2020 à 09:59

@Roby16

Et tout le monde fait à peu près comme vous. Si la critique dictait les choix du public, ça se saurait, et le box-office ne ressemblerait pas à ça chaque année. Venom, atomisé par la presse, n'aurait pas été un succès par exemple. Batman v Superman, atomisé par la presse, n'aurait pas démarré en fanfare aux USA. Et quantité de films d'auteur seraient des cartons.
Donc vous inquiétez pas, la critique (qu'elle soit "de merde" ou pas) ne dirige pas le monde. Sans oublier que sur Ecran Large, notre job n'est pas de vous dire quoi voir-penser-aimer, et qu'on invite toujours les gens à se faire leur propre avis. Ils le font très bien, pas d'inquiétude.

Roby16
02/03/2020 à 02:54

Je vais vous dire pourquoi les films ne marchent plus aujourd hui. C est que tout le monde se fient aux critiques de merdes. Avant que l internet n arrive,les gens se deplacaient pour voir si un film est bon mais maintenant,les gens lisent les merdiques de critiques et si ils sont mauvaises personnes ne se deplace. Moi je me fou des critiques. Quand un film m interesse,je prends mes ptites pattes et je vais le voir moi meme pour forger ma propre opinion.

Hunter Arrow
01/03/2020 à 21:58

Tonto76 : Que de clichés dans ce commentaire... Les grandes franchises détruites par Hollywood. Déjà il suffit d'un peu de connaissance en cinéma pour dire que les franchises que tu cites n'ont pas attendu les dernières itérations pour être contestées :
Star Wars : aucun film n'a fait l'unanimité à sa sortie depuis l'Empire contre attaque, épisode qui fut controversée et n'a trouvé son succès public qu'avec les années.

Star Trek : Tu veux les chiffres du BO de Nemesis ? Que l'on aime ou non la version de Abrams, elle a le mérite d'avoir relanché la franchise à tout les niveaux. Le dernier film a moins marché il est vrai, mais à côté de nouvelles séries sont produites. Star Trek était une licence en etat de quasi mort cerébrale avant le reboot d'Abrams

Alien : Pareil, la bérézina a commencé avec Alien 3.

Terminator : Avec Terminator 3

Matrix ? Dès le 2.

Bref c'est juste que c'est l'effet pervers de toute franchise qui a un jour rapporté du pognon. Des suites sont lancées mais sans véritables bonnes raisons, sans volonté d'ajouter une plus value... mais ca c'est un problème récurrent à Hollywood depuis très... très longtemps. Et non ca ne détruit en rien le film d'origine. Tout les Robocop aillant suivis le 1er étaient des étrons en boite. Dans tout ce qui est sorti après le film de Verhoeven il y avait pire que le film aseptisé de 2014. Pourtant on retient toujours que le 1er est une tuerie.

Berni
01/03/2020 à 14:18

@Nina: Pouvez vous franchement nous dire que vous êtes une vrai fan de la saga Terminator 1 et 2 ?
Et dans ce cas, pouvez nous dire pourquoi avoir aimé Darkfate ?
Maintenant, si vous n'êtes pas une fan et que vous voyez Darkfate comme un divertissement action/SF, je suis certain que je serai d'accord avec vous.
Le film a des très grandes qualités et est un bon film d'action/divertissement comme on en voit des dizaines par ans à Hollywood.
Tout est une question de point de vue, ainsi que celui d'écran large.
Il est vrai que je suis très remonté contre TIm Miller et Darkfate car je ne le cache pas, j'ai toujours été un vrai fan de la saga et après avoir vu T1 et T2 au cinéma, Darkfate est pour moi la trahison ultime que l'on a pu faire à cette saga mythique.
Cordialement.

Toto76
01/03/2020 à 02:54

Félicitations à Hollywood qui a planté ses meilleurs franchises de SF : Star Wars la dernière trilogie ne fait pas l'unanimité, Star Trek avec la maudite trilogie de Jar Jar Abrams, Alien tué par l'ego de Ridley Scott, Robocop avec un reboot moisi en 2014 et maintenant Terminator quel est le nom de la prochaine victime ? Matrix ou Avatar ? Voilà ce qui ce produit lorsque l'on persiste à vouloir gagner de l'argent avec des franchises qui en ont déjà suffisamment rapportées dans le passé. Arrêtez le massacre et passons à autre chose, pour ma part j'en ai assez des discours mensongers des réalisateurs et acteurs qui promettent le ciel pour essayer de vendre leur nanars !!!

Eralion
29/02/2020 à 16:25

Nina je suis très d'accord avec vous, et on ne critique pas un film sans argument plausibles. Au lieux de donner votre avis, donnez celui du public qui est bien plus intéressant...

Berni
29/02/2020 à 12:40

Il n'y a rien a défendre sur ce film. Tim Miller ( honte à lui) avec la collaboration de Cameron ( comme Ridley scott dans prometehus/convenant) ont terminated la saga.
Bravo à vous !
Pour ma part, je boycotterai dorénavant tout les prochaines films de Miller et Cameron par pur vengeance .
You are terminated !

Simon Riaux - Rédaction
29/02/2020 à 11:30

@Nina

Quelques remarques.

Si la presse était mécaniquement alignée sur un agenda politique, on aurait dit beaucoup de bien de ce Terminator, qui essaie de draguer assez clairement un public woke et féministe.

Navré de vous décevoir mais encore une fois, on a publié une critique positive de Birds of Prey. Et si on n'a pas paru "attristés" par son flop... c'est parce que ce n'est pas la question. On rend compte du box-office, pas de nos humeurs matinales.

L'objectivité ? À nouveau. C'est un concept, qui comme bien d'autres est inatteignable, et dans le cas de la critique, dangereux. Notre métier est précisément de ne pas être objectif mais si possible pertinents, honnêtes et sincères. Ce qui n'a rien à voir.
Envoyer 4 rédacteurs voir un film, c'est un contingent important. Une vingtaine de films sortent chaque mercredi, et il n'existe aucun média en France qui dispose d'une équipe de 20 critiques. D'ailleurs il serait physiquement impossible d'en déplacer autant pour chaque film. En l'état on veille à ce que chaque long-metrage soit visionné par 2 rédacteurs différents, ce qui est déjà assez complexe. Donc oui, 4, à fortiori pour un blockbuster que son studio n'était pas désireux de montrer, c'est investir beaucoup de temps sur un film.
Et pour info, la carte de presse est un dispositif fiscal apportant réductions et autres joyeusetés à ses bénéficiaires. Elle ne témoigne aucunement de la qualité de journaliste.

Galt
29/02/2020 à 11:28

@ Rorov94
Bon ça suffit maintenant, posez donc cette bouteille tout de suite !

Plus

votre commentaire