Terminator : Dark Fate - James Cameron parle d'une production compliquée et des luttes avec Tim Miller

La Rédaction | 31 octobre 2019 - MAJ : 31/10/2019 12:18
La Rédaction | 31 octobre 2019 - MAJ : 31/10/2019 12:18

Le retour de James Cameron dans la saga Terminator était attendu, et ne s'est pas passé aussi paisiblement que prévu.

Après des années à avoir été simplement crédité sur une saga dont il est à l'origine (avec Gale Anne Hurd, co-scénariste), à avoir ignoré ou critiqué les suites, et à avoir pris la défense de Terminator : Genisys avant de reconnaître que c'était simplement pour aider le copain Arnold Schwarzenegger, James Cameron a finalement repris la main de la franchise pour Terminator : Dark Fate.

Les droits de la saga lui sont revenus automatiquement grâce à la législation américaine, et son nom a ainsi pu être mis en avant pendant toute la promo de ce sixième épisode, qui se place en troisième opus officiel en zappant Terminator 3 : Le soulèvement des Machines, Terminator : Renaissance et Terminator : Genisys. Producteur, Cameron a motivé le retour de Linda Hamilton, et a participé à l'écriture et aux réécritures du scénario.

Et il explique à Cinemablend qu'il a été plus loin encore, puisqu'il a en (grande) partie dirigé le montage, et lutté avec Tim Miller pour imposer et protéger sa vision.

 

photo, Arnold Schwarzenegger, Linda HamiltonLe retour du passé

 

James Cameron évoque le premier montage, plus long et mou, qu'il a retravaillé avec Tim Miller et le producteur David Ellison de Skydance. Rien de spécial ici : à peu près aucun réalisateur n'a le director's cut à ce niveau de superproduction, et le résultat final est toujours, au mieux, une histoire de négociations et concessions entre le cinéaste et les producteurs.

Mais Cameron détaille sa vision du processus :

"J'avais l'impression qu'il y avait beaucoup de directions qui avaient été prises, et qui n'étaient pas nécessaires. Je suis un monteur moi-même, donc j'ai donné des notes qui étaient à la fois très globales, et très spécifiques. J'ai continué dans ce processus jusqu'à il y a environ deux mois et demi quand on a validé le film... Je ne suis jamais allé sur le plateau, je dois encore rencontrer physiquement les nouveaux acteurs parce que je n'ai jamais été sur le tournage. Mais j'ai été très impliqué dans l'écriture, et très impliqué dans le montage. Et pour moi, le montage est vraiment une extension de l'écriture."

Et lorsque Cinemablend, lors d'une table ronde, évoque de possibles tensions avec Tim Miller, Cameron n'y va pas par quatre chemins :

"Je dirais, beaucoup de désaccords. Et le sang est encore sur les murs suite à ces batailles créatives. Ce film a été forgé dans le feu. Donc ouais, mais c'est le processus créatif hein ?"

 

photo, Rosa SalazarTerminator : Alita Edition

 

Comparaison intéressante : James Cameron reparle d'Alita : Battle Angel, un projet qu'il portait depuis des années avant que Robert Rodriguez ne prenne la main. Cameron est resté producteur, et là aussi très impliqué dans le scénario qu'il a co-écrit. Mais tout était très différent de Dark Fate :

« Mon travail avec Robert sur Alita était très différent. Robert adorait le scénario, adorait tout, et a dit : "Je veux juste faire ce film. Je veux faire le film de la manière dont tu le vois". J'ai répondu : "Non, tu dois en faire ton propre film". J'ai eu l'expérience inverse avec Tim, puisque Tim voulait en faire son film à lui. Et je disais : "Ouais, mais j'en sais quand même un peu sur ce monde". Donc j'ai eu la version matière et anti-matière sur l'expérience de producteur. »

 

Terminator 2Linda Hamilton, James Cameron et Schwarzenegger, il y a longtemps

 

Cette lutte pour Dark Fate, qui rappelle de loin celle sur Genisys, portera-t-elle ses fruits ? La critique est mitigée, mais penche du bon côté, parlant de la meilleure suite depuis Terminator 2. Notre avis est nettement plus négatif, et le démarrage au box-office français est le pire de la saga, avec moins de 450 000 spectateurs en première semaine, contre près de 667 000 pour Genisys.

Terminator : Dark Fate (qui a officiellement coûté dans les 180 millions) sort ce week-end aux États-Unis et en Chine (c'est une coproduction), et tout se jouera là.

Retrouvez notre critique par ici, et notre avis en vidéo juste en dessous.

 

 

commentaires

Aece
02/11/2019 à 01:06

Nul, scénario sans aucune tension palpable au niveau du terminator rien de bon, scènes d'actions sans histoire

Marko98
02/11/2019 à 00:02

Je les ai tous vu. A quelques details pres, malgre des efforts pour faire croire que non, c'est 6 fois la meme chose.

Assurément.
01/11/2019 à 11:08

James Cameron, générateur d'excuses post-bide depuis 2015 (date de sortie de Genisys).

corleone
01/11/2019 à 10:52

Si Cameron avait eu les couilles de réaliser personnellement un nouveau volet cela aurait sans doute dépassé le milliard bon ou pas mais le mec prefere nous enfumer à chaque fois avec un pantin en roue libre derrière la cam. Je ne plains que la pauvre Linda Hamilton qui n'avait rien demandé à personne et qui ce retrouve mêlée à cette infamie.

terminator fake cameron
01/11/2019 à 06:46

Cetifil

Bonjour la vraie saga terminator ? c'est une blague parce que faire claqué le perso de john connor en 2 mn sur la plage le chef de la résistance pour imposé ses nouveaux persos tu trouves que c'est ça un vrai terminator ou encore faire devenir le t800 un homme au foyer ? il détruit 2 persos pillier de la saga ! non mais tu es pas sérieux 5mn franchement Cameron a fait la meme chose que ridley avec covenant c'est a dire détruire son propre mythe.....c'est indéfendable je peux pas cautionner un fan de terminator dire que t6 est bien c'est une m.....et rien de plus une honte !!!!!on y croit pas 5mn , et si tu es vraiment fan des 2 premier tu devrais avoir honte de défendre des bousins pareil.

fuck jc fuck

Cetifil
01/11/2019 à 05:44

Super film !! Ma femme et moi avons adoré.
Je me demande si ce n'est pas un avis plus generationnel que les autres. En effet, les clins d œil nombreux à T2 dans ce film Dark Fate sont nombreux. Ils évoquent vraiment une suite tout en repartant de façon nouvelle pour un avenir remodelé à l époque actuelle. Très fort !
On a un peu de mal à bien suivre la scène en avion, ça manque de talent Cameronesque à ce moment là. Mais sinon, merci d avoir enfin continué la vraie saga Terminator !! À un détail près si Cameron peut continuer ses deux prochains opus : Qu il laisse Schwarzy partir.
Un avis de fans de T2.

jhudson
01/11/2019 à 04:21

@sylvinception

La copie HD d'Abyss existe puisque que Netflix l'avait a son catalogue l'année derniére.

Mais Cameron veux la superviser, surement pour bien la bidouiller numériquement comme il l'a fait avec le nouveau master de Terminator 2 qu'il a complétement dénaturé, le pire master 4K que j'ai vu !

Thekiller
01/11/2019 à 01:20

Terminator #metoo.

Kevin
31/10/2019 à 22:49

Franchement ses le même ke les autre sauf kil on remplacer John conor par une nana etc le scénario n'a pas changé pourtant ils auraient pu faire bien mieux avec les moyens kil ont mes j'ai quand même aimé le regarder

Emynoduesp
31/10/2019 à 22:13

Vu et pas vrament aime.
-Hamilton qui surjoue la femme a burnes.
-Heroine aussi interessante q un lampadaire.
-Heroine bis qui fait office de lampadaire du trottoire oppose.
-Schwarzy, ben je sais pas, j ai bien aime, mais trop peu present, a le voir marcher dans la sequence de sa maison au fond du jardin, il fait de la peine, deambulator 800 pour etre bien mechant.
-Le Terminator, je ne sais pas, dur de se plaindre d un android tueur, il n est pas la pour faire des blagues. Il a en tous cas le charisme d un lampadaire de coin de rue.
-de la surenchere niveau action, des que ca devient wouatzeufeuquesque, ca a tendance a me sortir du film, et la j ai ete servi 2 ou 3 fois.
-film limite tous publiques, trop edulcolore, ils auraient du regarder le 1er Terminator avant d aller dans la salle de montage.

Bref, qu ils arretent les frais, c est de pire en pire.

Plus

votre commentaire