Bloodshot : Vin Diesel est toujours en décomposition dans la nouvelle bande-annonce

Mathieu Jaborska | 14 janvier 2020 - MAJ : 15/01/2020 10:15
Mathieu Jaborska | 14 janvier 2020 - MAJ : 15/01/2020 10:15

À vous qui avez lu ce titre et vous êtes dit : "ils sont encore méchants envers le pauvre Vin chez Ecran Large", sachez que ce n'est pas une métaphore.

On aurait pu parler de décomposition par rapport à la franchise Fast & Furious par exemple, mais pas par rapport à l'acteur. Entre deux épisodes motorisés, il s'offre une petite pause du côté des films de comic books.

Alors bien sûr, il est connu pour répéter la même phrase dans la moitié des longs-métrages récents du MCU, mais il devrait avoir quelques lignes de dialogue de plus dans Bloodshot, adaptation du comics Valiant bien brutal et bien apprécié des amateurs de super-soldats.

 

photo, Vin DieselIl carbure à quoi, Vin Diesel ?

 

En effet, le héros du titre, de son vrai nom Ray Garrison, est un ancien militaire tué au combat et ressuscité grâce à la technologie des images de synthèse. C'est simple, dès qu'il subit des dégâts, une armée de CGI s'empresse de le reconstituer. C'est très pratique, surtout que l'entreprise qui l'a ramené, RST Corporation, peut également altérer sa mémoire et par conséquent le manipuler pour arriver à ses fins. Comme souvent, il va s'avérer que fabriquer une arme vivante indestructible et lui causer du tort juste derrière n'est peut-être pas le geste le plus malin.

Guy Pearce et le reste de ses employés en feront probablement les frais quand un Riddick plus énervé que chauve se retournera contre eux. C'est la raison d'être scénaristique de ce qui ressemble avant tout à une bonne série B à gros spectacle, pas trop soucieuse de la perfectibilité de ses effets spéciaux tant que ceux-ci assurent le show. C'est en tout cas ce qui ressortait de la première bande-annonce du film. La deuxième vient de débouler dans le sillage de Morbius. Sony tient décidément à montrer ses super-héros en ce moment.

 

 

Plus consensuelles dans leur structure, ces nouvelles images confirment cependant les premières impressions. On regrette forcément qu'elles reprennent les mêmes moneyshots, mais comment bouder son plaisir devant ce festival de doublures numériques aux gros bras encaissant sans broncher des balles de fusil à pompe ? Paradoxalement, le bourrin auto-soignant pourrait bien se révéler moins calibré que son confrère vampirique. Entre un Vin Diesel remplaçant les stéroïdes par des araignées bioniques et un vampire même pas capable d'habiter dans un château gothique, on a choisi notre camp.

Récemment repousséBloodshot devrait a priori débarquer le 25 mars dans nos salles.

 

Affiche officielle

commentaires

Mozinor
14/01/2020 à 14:49

Mon gros Baboulinet !

Mythoman
14/01/2020 à 13:21

Moi aussi je suis en décomposition,les yeux rouges après quelques joints,mais voila je ne suis pas Vin diesel alors personne en parle !!!

osef
14/01/2020 à 13:16

d'une echelle allant de 0 à 10 je donne la note de osef/morbius a ce bouzin.

Ben
14/01/2020 à 13:02

Vin défiait les lois de la nature, déjà, dans Fast&Furious. La gravité n'existe pas pour les héros à zéro neurone de F&F. Donc là, Vin a juste poussé le curseur un peu plus loin dans la déconne qui se prend 'achement au sérieux. Autant dans Riddick, ça convient parfaitement au personnage, autant dans tous les autres films où il y a du Diesel dedans, non.

Quand même, je me demande, depuis tout le temps que l'on a droit à des films avec des personnages qui sont des résidus de la science génétique, des physiques stéroïdés, des hommes majoritairement, indestructibles, parfaits, c'est quoi l'idée derrière tout ça ?

Satisfaire chez le spectateur un complexe de dieu enfantin ?
Nous imbiber d'idéologie eugéniste ?
Nous vendre le concept de transhumanisme ?

Le scenar' est toujours le même. Ça a un rapport avec la guerre. Un soldat est littéralement reconstruit pour devenir une arme contrôlée par un méchant.
Dans l'univers made in Hollywood, un méchant c'est quelqu'un qui fait le mal parce que et puis c'est tout.
Mais le héros qui est quand même un tueur de base finira par échapper au méchant et par en faire du chiche kebab...

Qu'est-ce qu'on s'emmerde devant ce trailer...

Miami81
14/01/2020 à 12:17

Trop d'effets spéciaux tuent les effets spéciaux.
Beaucoup trop de réalisateurs affichent des images percutantes grâce aux effets spéciaux mais totalement dénuées de magie. Voir un camion se plier comme un accordéon à la matrix, c'est fun, mais totalement dénué de sensation pour le spectateur.

Miami81
14/01/2020 à 12:15

Trop d'effets spéciaux tuent les effets spéciaux.
Beaucoup de réalisateurs mettent des images percutantes car les effets spéciaux le leur permettent. Mais ça fait perdre beaucoup de magie au film. Voir un camion se plier comme un accordéon à la Matrix, c'est fun, mais totalement dénué de sensation pour le spectateur.

votre commentaire