Bloodshot : la sortie de l'adaptation brutale du comic book Valiant avec Vin Diesel est repoussée

Mathieu Jaborska | 23 décembre 2019 - MAJ : 23/12/2019 17:11
Mathieu Jaborska | 23 décembre 2019 - MAJ : 23/12/2019 17:11

Depuis le succès de Deadpool, les adaptations classées R de comic books à succès se pressent au portillon, au point d'occasionner des changements d'agendas.

Bloodshot se glisse très facilement dans cette catégorie. Adapté d'une bande dessinée signée Kevin Van Hook, Don Perlin et Bob Layton, de chez Valiant Comics, aussi à l'origine de Turok ou Eternal Warrior, il risque très probablement d'être classé R, comme le prouve sa bande-annonce riche en gerbes de sang numérique. Il faut dire que le personnage campé par Vin Diesel est, dès sa version papier, une sacrée brute, et qu'en plus il peut se régénérer, ce qui permet ce fameux plan où sa tronche se reconstitue littéralement après avoir encaissé une balle de chevrotine.

 

photo, Vin DieselLes yeux sont le reflet de l'âme

 

On y suit donc Ray Garrison, un soldat tué en mission et ramené à la vie par une firme nommée RST Corporations. Pour faire dans l'originalité, ils le transforment en super-soldat et lui laissent le soin de venger sa femme. Il s'agit d'une façon de contrôler le pauvre homme et de le transformer en parfaite machine à tuer. Bien évidemment, on s'attend à ce que la créature de Frankenstein 3.0 découvre la vérité et s'en prenne à ses bourreaux incarnés par Álex Hernández et Guy Pearce.

À l'origine prévu pour le 21 février aux États-Unis, le film est repoussé par Sony au 13 mars. On ne peut que spéculer sur la raison de ce changement, mais nul doute que l'arrivée de Birds of Prey et la Fantabuleuse Histoire de Harley Quinn, désormais également classé R, le 5 février n'y est pas pour rien. Moins ambitieux que le blockbuster bourrin et féministe de Cathy YanBloodshot préfère prendre ses distances. Il s'intercale donc entre les prochains films DC et Marvel, puisque Black Widow de Cate Shortland arrive lui le 29 avril 2020.

Pas de panique, donc : il n'y a pas un mois en 2020 qui ne sera pas occupé par un film de super-héros ou de super anti-héros, qu'il soit ultra-violent ou gentillet. Si cet essai fonctionne au box-office, Sony lancera peut-être des suites et pourquoi pas d'autres adaptations Valiant. Quand il n'y en a plus, il y en a encore.

 

Affiche officielleAutant de muscles, mais plus de cheveux

Tout savoir sur Bloodshot

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire