Star Wars : L'Ascension de Skywalker - Disney prépare sa revanche en Chine après le bide des Derniers Jedi

La Rédaction | 29 novembre 2019 - MAJ : 29/11/2019 14:54
La Rédaction | 29 novembre 2019 - MAJ : 29/11/2019 14:54

La date de sortie chinoise de Star Wars 9 rappelle que Disney lutte pour exister sur ce territoire clé.

614 millions de dollars pour Avengers : Endgame, 360 pour Avengers : Infinity War, plus de 390 pour Fast & Furious 7 et Fast & Furious 8, près de 300 pour Aquaman, 272 pour Venom, 225 pour Warcraft, le commencement... En quelques années, et avec l'émergence de forces comme Tencent Pictures, la Chine est devenue un territoire majeur pour gonfler les recettes, ou échapper aux flops.

D'où la curiosité d'avoir vu Star Wars suivre une courbe inverse au box-office chinois. Longtemps inédite là-bas, la franchise est arrivée en fanfare avec Star Wars : Le Réveil de la Force en 2015, pour encaisser dans les 124 millions. Depuis, c'est la chute : 69 millions pour Rogue One : A Star Wars Story, et 42 pour Les Derniers Jedi. La marque a si peu de valeur pour le public chinois que Solo : A Star Wars Story avait été retitré Ranger Solo - ce qui ne l'a pas empêché de sombrer encore plus, avec moins de 17 millions.  

Après avoir lancé une opération marketing en collaboration avec le géant Tencent China Literature, pour travailler la marque sur place, Disney change aussi de tactique pour la sortie en salles. Ainsi, Star Wars : L'Ascension de Skywalker arrivera le 20 décembre, contrairement aux deux précédents films arrivés plus tard.

 

photo, Daisy RidleyRésister dans l'ombre de l'indifférence

 

Tous les Star Wars de fin d'année (Solo : A Star Wars Story étant arrivé en mai) sont jusque là sortis en janvier, après le coup d'envoi mondial en décembre. Le Réveil de la Force était sorti le 9 janvier ; Rogue One, le 6 ; et Les Derniers Jedi, le 5 janvier. Les préventes pour L'Ascension de Skywalker seront ouvertes dès le 18 décembre.

L'idée est claire : inclure la Chine dans le lancement en fanfare de cet ultime épisode de la nouvelle trilogie, présenté comme la conclusion de toute la saga Skywalker. Le blockbuster sortira donc dans quasiment tous les territoires en quelques jours, entre le 18 (comme en France) et le 20 décembre.

Autre possible facteur : éviter un éventuel retour de flamme, en cas de critique négative ou de public énervé. Plus la sortie est coordonnée, plus le film bénéficie d'une curiosité générale, qui laisse peu de temps au bad buzz.

 

photo, Daisy RidleyFace à un territoire réellement hostile

 

Les Derniers Jedi a été un bon exemple, puisque malgré une presse enthousiaste, le film de Rian Johnson a vite créé un mouvement de colère. Ce huitième opus avait non seulement mal démarré en Chine, mais avait été viré des salles après seulement deux semaines, suite à une baisse de fréquentation ahurissante de 92% en deuxième week-end. Les raisons sont multiples, et l'absence de nostalgie et attachement sentimental pour le public chinois est évidemment centrale, mais la sortie post-Noël en décalé a peut-être joué.

Star Wars IX affrontera notamment Ip Man 4 sur ce créneau. Le troisième avait engrangé plus de 124 millions en Chine. Début décembre sortira un autre film hollywoodien, Jumanji : Next Level, qui avait ramené près de 80 millions. Le précédent volet avait été placé en contre-programmation des Derniers Jedi, ce qui lui avait plutôt réussi (plus de 962 millions dans le monde).

Alors que le futur de la saga est encore flou au cinéma, que The Mandalorian cartonne et que la série sur Obi-Wan se prépare, Star Wars : L'Ascension de Skywalker de J.J. Abrams, avec Daisy Ridley, John Boyega, Oscar Isaac et Adam Driver, arrive donc pour tout casser (ou pas) le 18 décembre.

 

Affiche française

Tout savoir sur Star Wars : L'Ascension de Skywalker

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Jango567000
01/12/2019 à 19:17

Les chinois je dis bravo, on se comprend !

dfsf
30/11/2019 à 14:03

LEs chinois ont bon gout
Esperons que le film se plante en chine et ailleurs

Mr Vide c'est bien moi
30/11/2019 à 12:45

On est dans un monde merdique comme dirait mon p'tit baleine

Sébastien
30/11/2019 à 02:36

On se croirait au conseil d'administration de Disney. Le genre d'info qui tue toute envie d'aller voir le film.

syroz
30/11/2019 à 00:42

Faites des films moins politisé si vous voulez marcher en chine Holywood, SW les derniers Jedi etait très lourd à ce niveau la et les chinois deteste la 'woke culture' américaine.

zetagundam
29/11/2019 à 18:28

Honnêtement, est-ce réellement un mal, d'un point de vue "artistique" que Star Wars ne perce pas en Chine ?

Car si c'est pour voir la licence encore plus aseptisée qu'elle ne l'est actuellement, autant arrêter les frais tout de suite

votre commentaire