Black Panther et Captain Marvel ont vécu un calvaire pour se développer et ont failli ne jamais voir le jour au cinéma

Déborah Lechner | 25 septembre 2019
Déborah Lechner | 25 septembre 2019

Le boss de Disney a raconté comment il avait dû lutter avec la direction de Marvel pour faire accepter les projets de Black Panther et Captain Marvel.

Alors que le contrat de Bob Iger arrivera à terme en 2021, l'homme d'affaires et PDG de Disney vient tout juste de sortir son autobiographie, The Ride of a Lifetime, qui retrace ses 15 années au sein de la compagnie aux grandes oreilles. Le livre est une mine d'anecdotes, dans lequel il revient sur certains échanges avec George Lucas et coups de téléphone de Steve Jobs, mais aussi sur la lutte qu'il a menée pour développer Black Panther et Captain Marvel.

Si aujourd'hui l'entreprise est scindée en deux avec d'un côté Marvel Studios présidé par Kevin Feige et de l'autre Marvel Entertainment, dirigé par Ike Perlmutter, c'est à cause d'une guerre idéologique entre ce dernier et le boss de Disney. Avant cette séparation et alors que Captain America : Civil War était en chantier, Feige voulait faire valider l'idée d'intégrer Black Panther et Captain Marvel au MCU mais s'est heurté aux réticences d'un dirigeant dont le nom n'avait pas été révélé.

 

photo, Kevin FeigeKevin Feige au dernier Comic-Con de San Antonio

 

Pour lui, les acteurs noirs et les super-héroïnes étaient une garantie d'échec qui s'était déjà confirmée par le passé. Avec en plus certaines exigences de la part de Perlmutter et son équipe pour le film en cours de production, Feige était à deux doigts de claquer la porte avant qu'Iger ne sépare l'entreprise en deux pôles pour que son collaborateur n'ait plus à répondre aux ordres de New York.

Dans son livre, Iger est donc revenu sur ce moment qui semble l'avoir profondément agacé :

"J'ai été suffisamment longtemps dans ce business pour avoir entendu tous ces vieux arguments et les reconnaître pour ce qu'ils sont : de vieux arguments. Vieux et ne reflétant pas la réalité de ce qu'est notre monde ni de ce qu'il devrait aspirer à devenir.

 

photoBlack Panther

 

Nous avons eu la chance de faire un grand film [ndlr : Black Panther] et de montrer une partie bien trop souvent sous-représentée des États-Unis, deux objectifs qui n'ont jamais été contradictoires. J'ai appelé Ike pour lui dire de ne plus mettre de bâtons dans les roues de Marvel Studios et de lancer le développement de Black Panther et Captain Marvel."

Le piratage de Sony en fin 2014 a dévoilé un email d'Ike Perlmutter au PDG de Sony qui allait dans ce sens et où il essayait de démontrer que les têtes d'affiche féminines ne rapportaient pas. Manque de bol pour lui, Captain Marvel de Ryan Fleck et Anna Boden a fait un carton au box-office avec plus d'un milliard de recettes à travers le monde. Le succès chez DC de Wonder Woman et ses 821 millions de dollars, deux ans plus tôt, l'avait d'ailleurs déjà prouvé.

De son côté, Black Panther de Ryan Coogler a lui aussi été un franc succès avec 1,3 milliard de dollars dans le monde et trois Oscars. Comme quoi l'ouverture d'esprit et la modernité, ça paie aussi.

Sinon, notre critique de Captain Marvel est juste ici et celle de Black Panther juste .

 

affiche finale

Tout savoir sur Robert A. Iger

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Opale
27/09/2019 à 13:35

@Micju "non je parle pour moi. C'est mon avis et c'est le but (limité) de ces espaces de commentaires, non?" Mais qu'est ce que tu ne comprends donc pas dans cette phrase? C'est pourtant limpide, non? Je n'énonce pas une vérité définitive, je donne juste mon avis sur des films. C'est tout de même hallucinant de ne pas voir, comprendre, la moindre nuance. Tu veux quoi, que je dise vive Marvel, Disney sont les meilleurs mais mon dieu, ils ne produisent que des chefs-d'oeuvres intouchables? Ben, non, désolé, ce n'est PAS MON AVIS (c'est clair là?).

Micju
26/09/2019 à 13:51

Opale
Oui tu as raison le terme rameux est idiot. Par contre le terme rageux te vas très bien. Tu dis que tel film est moyen ou tel film est mauvais. Mais ce n’est que ton opinion pour d’autres c’est mêmes films peuvent être leurs préférés.

Raoul
26/09/2019 à 11:08

Des films devant lesquels j'ai pris un plaisir some toute limité, mais qui ont certainement fait grand bien à l'industrie, et rien que pour cela, ils étaient nécessaires.

Opale
26/09/2019 à 07:55

Je parlais de "rageux" bien entendu. Putin de correcteur de mes deux!^^

Opale
26/09/2019 à 07:53

@Micju non je parle pour moi. C'est mon avis et c'est le but (limité) de ces espaces de commentaires, non?
@M1pats il faut grandir un peu et sortir de cette démarche de supporter, on se croirait sur un un forum de l'Equipe là. Marvel/Disney sortent, c'est mon avis, de bons films (Cap 1 et 2 / Iron Man 1 / Gardiens 1 par exemple) mais aussi de très moyens (Thor 2 et 3, Strange, Ant Man 1 et 2 par exemple) mais aussi de très mauvais films (Black Panther et Cap Marvel donc, mais aussi Gardiens 2, Infinity et Endgame par exemple). Donc pas question de "rameux" (que ce terme est idiot en fait) mais d'apprécier ou non le spectacle proposé. force est de constater qu'il n'est pas toujours à la hauteur, c'est tout...


26/09/2019 à 02:59

Mouais. Si ils ne veulent pas zigouiller la poule aux œufs d'or, il faudra faire attention à ne pas faire de la diversité forcé tout de même.
La scène ultra génante avec les héroïnes féminine qui prennent la pause dans Engame ou la version de Jane Foster/Thor wtf, j'ai un poil peur pour eux.

maxleresistant
26/09/2019 à 01:28

2 films vite oubliés. Mais en aucun cas parce que les héros sont noirs ou féminin.

Mais espérons que les suites feront mieux en terme de qualité.

Jupas
25/09/2019 à 21:40

Moi j’ai passé un très bon moment devant Cap Marvel et même si j’ai moins aimé Black Panther.c’est pas pour autant que je prend pour acquis que tout le monde pense comme moi.

jorgio69
25/09/2019 à 20:44

La qualité de ces films est discutable mais je trouve qu'il faut saluer les propos de M. Feige.
Et oui je donne du Monsieur à un bonhomme qui a eu un regard de fan et non d'actionnaire.
Le fait que ces films fonctionnent prouve que les mentalités changent et il est plus que temps.

Ces films peuvent être critiquables pour leur aspect fast-food (n'en déplaise à M1Pats qui fait sa chialeuse dès qu'on touche à son pitit jouet) mais l'impact qu'ils ont est une preuve réelle que la diversité rapporte du pognon et donc de l'intérêt pour l'industrie. C'est déjà ça !

galetas
25/09/2019 à 20:27

Je préfère Captain Fantastic.
Quant au MCU (je suis miséricordieux je l'inscris en majuscules), il symbolise parfaitement l'abrutissement des masses.
Il est de plus en plus rare de voir débarquer un blockbuster à la fois divertissant et qui respecte son public.
Le dernier qui me vient en mémoire doit être MAD MAX FURY ROAD.
C'est dingue qu'un réalisateur de plus de 70 ans en un seul film domine de talent tout ce que propose un univers puéril de plus de 20 films.
Ouais ,fier d'être un rageux en ce qui concerne ces produits de triste consommation .

Plus

votre commentaire