Terminator : Dark Fate - Tim Miller justifie un point qui gêne encore autour de Schwarzenegger

La Rédaction | 16 septembre 2019 - MAJ : 16/09/2019 16:23
La Rédaction | 16 septembre 2019 - MAJ : 16/09/2019 16:23

L'allure d'Arnold Schwarzenegger dans Terminator : Dark Fate soulève des questions déjà entendues chez les fans, et le réalisateur s'en défend.

Terminator : Dark Fate marque la réunion entre Linda Hamilton et Arnold Schwarzenegger, 28 ans après le culte Terminator 2 : Le Jugement dernier. L'occasion de se souvenir que les années 90 sont bien loin, à tous les niveaux, et notamment sur le visage des acteurs. Et si Sarah Connor aura peut-être l'occasion de rappeler qu'elle est une des héroïnes les plus emblématiques du cinéma hollywoodien, le Terminator lui-même relance la question de l'apparence vieillissante de la célèbre machine à tuer.

Terminator : Genisys avait déjà soulevé la question des tissus organiques qui recouvrent la carcasse synthétique du monstre venu du futur, et James Cameron lui-même avait donné son aval pour expliquer que son ami Schwarzy reprenne son rôle. Dark Fate rouvre donc le débat mais avec une question supplémentaire : la technologie désormais très efficace, qui permet de rajeunir un acteur, comme Samuel L. Jackson dans Captain Marvel.

Une idée que le réalisateur Tim Miller balaye sans hésiter.

 

photo, Arnold Schwarzenegger Arnold est beau, Arnold est fort, Arnold est tout 

 

C'est à Men's Health (rires) que le réalisateur de Deadpool et Arnold Schwarzenegger accordent une interview virile, avec Gabriel Luna, alias le nouveau-Terminator-du-nouveau-film. Entre deux photos où les acteurs posent comme des gravures de mode, Tim Miller affirme qu'il n'a jamais été question de rajeunir la star de la saga.

« Je ne voulais pas d'un Arnold digital, putain ça c'est sûr. On embrasse la réalité de ce que ça signifie être une personne d'un certain âge, qui est appelée à être héroïque. J'adore ça. J'ai toujours aimé les histoires comme Une bible et un fusil et True Grit, ce genre de chose - les héros imparfaits sont bien plus intéressants que les plus jeunes et parfaits.

Et Arnold a une super allure. Il y avait tellement de femmes sur le plateau qui disaient : "Oh mon dieu, Arnold n'a jamais été aussi bien". C'est différent de Mr Olympia - c'était un dieu, mais il y a quelque chose chez lui à cet âge. Il a quelque chose de majestueux. »

 

Photo Arnold SchwarzeneggerDans Terminator 3 : Le soulèvement des Machines

 

Si la technologie qui permet de rajeunir un visage est certainement un frein pour l'acteur sur le tournage, le travail de Marvel sur Captain Marvel avec Samuel L. Jackson, qui incarne un premier rôle du début à la fin, a prouvé les folles possibilités de la chose. Et d'autres films, comme Blade Runner 2049 avec la fausse Rachel, ont également démontré la force des outils numériques, qui n'entravent pas l'émotion.

Puisqu'il zappe toutes les suites après Terminator 2 : Le Jugement dernierTerminator : Dark Fate aurait pu oublier cette histoire de tissus organiques qui vieillissent pour avoir un Terminator 100% machine, afin de se reconnecter encore plus aux premiers films. Mais l'idée a déjà été exploitée dans Terminator : Genisys et même Terminator Renaissance lors du climax, et de toute évidence, personne ici n'a envie de marcher dans leurs pas. Sans compter que cette technologie rallonge forcément le budget et Dark Fate coûterait déjà entre 160 et 200 millions, hors marketing.

 

photoVersion rajeunie dans Genisys

 

La saga a beau être très populaire, elle ne rime plus avec succès au box-office depuis quelques épisodes. Terminator 3 : Le soulèvement des Machines avait encaissé dans les 433 millions en 2003 (environ 600 avec inflation), Terminator Renaissance dans les 370 millions en 2009 (moins de 450 avec inflation), et Terminator : Genisys environ 440 en 2015. À titre de comparaison, le deuxième opus a amassé près de 520 millions en 1991, soit près d'un milliard avec l'inflation.

Par deux fois, des plans pour des suites voire des trilogies ont été annulés, après Renaissance et Genisys. L'avenir de la franchise va donc encore se jouer, et les premiers indicateurs du box-office sont encore très timides.

Le film sortira le 23 octobre en France.

 

photo, Arnold Schwarzenegger

commentaires

Bendjaf
19/09/2019 à 19:38

"Un cyborg , ça vieiilit pas"...
Ouaip...on manque ptéte de recul.
On parle d'un film,gars...si le scénario à décidé qu'il etait le terminator coquet,à la recherche du moindre point noir? Faut redescendre...c'est pas la vraie vie...

galt
17/09/2019 à 21:37

Enlevez Schwarzenegger et vous aurez enfin un bon Terminator.

Mr Vide
17/09/2019 à 10:22

Quelle connerie quand même.
Un robot qui vieillit ! Pourquoi prévoir un robot qui vieillit, des fois que sa mission d assassinat foire et dure 20 ans , histoire de s'infiltrer et de vieillir comme ceux qu'il surveille pour pas attirer l attention ?
C'est vrai qu un Terminator c'est toujours très fin et discret!

Rudy Mako
17/09/2019 à 03:57

Un navet en perspective

amdsfilms
17/09/2019 à 01:51

Pour "avec des si" , vu l'echec de LAST ACTION HERO on est pas prêt de voir une suite mais l'idée est sympa.

avec des si
16/09/2019 à 23:32

Le rajeunissement numérique pourrait être chouette sur un Last Action Hero 2. Un Schwarzy vieillissant et son double cinéma toujours fringuant, ça ouvre plein de perspectives au niveau d'un scénario. Après faut juste trouver la bonne histoire.pour que Schwarzy fasse équipe avec son double sur un énième Jack Slater qu'il aurait tourné des années auparavant. On pourrait , comme dans le 1er, transposer Jack Slater dans le monde de Schwarzy, et subir la vieillesse par étape et pourquoi pas s'en amuser.

Decker
16/09/2019 à 22:07

"Il y a quelque chose chez lui à cet âge. Il a quelque chose de majestueux"..
Ouaip... pour un Conan j'suis assez d'accord, pour un T800 c'est ridicule. Et question infiltration, dans le premier y'a plus discret je pense, tout ça n'a aucun sens.
Au final, ça change rien, ça va être un gros navet divertissant, au mieux sympathique mais vite oublié, au pire....

Ģdu89
16/09/2019 à 20:45

Il a fallu 28ans pour avoir une vraie suite à T2. Certain étaient pas mal et d'autre des navets... hâte de voir la vraie sarah connor en action.

JUJU TERMINATOR
16/09/2019 à 19:37

Bonjour je suis un grand admirateur des deux premiers. Mais les autres films avaient quelques scènes intéressantes. Après c'est vrai que c'est un peu trop loin dans la science fiction. Parfois un peu trop exagérée. Bon. Ça restait des divertissements avec de côtés plus complexes où trop simples. ARNOLD à toujours de l'endurance. Même si il a dû faire gaffe à cause de ses opérations.

captp
16/09/2019 à 18:55

Pas au point mais assez surprenant .je pense c'est la 1er fois je voyais ça et je ne m'y attendais pas du tout ... ça avait fait son petit effet :)
sinon j'aurais bien aimé une version humaine d'Arnold sur celui là .ça aurait été intéressent de démarrer une trilogie (car c'est le but) avec l'alter-ego homme qui jouerait sur la sensibilité en opposition des 2 premiers.
Bon après ça demande un petit travail d'écriture quand même ... C'est Cameron il va pas non plus se faire un AVC avec le scénar.

Plus

votre commentaire