Les nouveautés films et séries à voir sur Netflix ce week-end

La Rédaction | 2 août 2019 - MAJ : 02/08/2019 19:25
La Rédaction | 2 août 2019 - MAJ : 02/08/2019 19:25

Netflix balance à tout va nombre de films et séries dans son catalogue chaque semaine, sans qu'on les remarque ou que la plateforme ne l'annonce officiellement. Chaque fin de semaine, Ecran Large reviendra donc sur quelques nouveautés ajoutées par Netflix dans son catalogue, films et séries confondus, originaux ou pas, dans une liste non exhaustive.

Alors, quels sont les films et les séries à ne pas manquer ce week-end sur la plateforme de streaming ?

 

Logo Netflix

 

RESERVOIR DOGS

Ça parle de quoi ? Les membres d'un groupe de cambrioleurs de haut vol essayent de trouver lequel d'entre eux les a trahis après un braquage manqué.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce que c'est le premier film de Quentin Tarantino et que tout son cinéma est ici en germe. Beaucoup plus ramassé et terre-à-terre que les oeuvres qui suivront, ce faux huis clos étonne encore aujourd'hui par son écriture prodigieuse, son humour féroce, et l'intensité des rapports entre les personnages.

Blindé de répliques et séquences devenues cultes, Reservoir Dogs fascine d'autant plus que le réalisateur, avec son récent Les 8 Salopards, s'est en partie amusé à relire et réinterroger ce film de jeunesse, qui entretient beaucoup de passerelles avec son western désespéré. Et puis bon, c'est bien plus rigolo que Les 10 Petits Nègres.

 

Photo Michael Madsen, Harvey Keitel, Steve Buscemi"Regardez ce que j'ai trouvé sur Netflix"

 

SOUVIENS-TOI... L'ÉTÉ DERNIER 2

Ça parle de quoi ? Un an après le terrible drame qui a décimé ses amis, Julie est toujours hantée par la terrible vengeance du tueur au crochet. Quand Karla l'invite à partager un séjour aux Bahamas, Julie y voit l'occasion de tout oublier. Les deux jeunes filles partent en compagnie de Tyrell, le petit ami de Karla et de Will, que Julie ne laisse pas indifférent. À leur arrivée, ils découvrent qu'ils sont les seuls hôtes de l'hôtel. La saison des ouragans vient juste de débuter. Et lorsque les premiers évènements étranges surviennent, Julie donne l'alarme, mais personne ne veut la croire.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce que c'est même si c'est globalement médiocre, d'une bêtise confondante, et sans la petite mélancolie post-ado de Souviens-toi... l'été dernier premier du nom, c'est diablement amusant. Jennifer Love Hewitt est lancée dans une sorte d'escape game géant sur une île déserte en pleine tempête, comme un huis clos à ciel ouvert avec une poignée de scènes irrésistibles - la cabine à UV, la verrière. Difficile de ne pas s'amuser comme un ado face à ce slasher très facile et paresseux, qui sent bon les années 90.

Pour savoir pourquoi c'est (un peu) culte, c'est par ici.

 

photo, Brandy Norwood, Jennifer Love HewittJennifer Love "clause contrat chemise mouillée" Hewitt

 

ARNAQUES, CRIMES ET BOTANIQUES

Ça parle de quoi ? D'une bande de bras cassés surexcités tous partants pour réaliser un coup fumant. Mais quand on boit, fume, joue, trafique, vole et s'agace facilement, on a vite fait de transformer Londres en sac à viande.

Pourquoi il faut le regarder ? 20 ans après sa sortie, le premier film de Guy Ritchie demeure le plus attachant et vivace de toute sa carrière. Son style frappadingue s'exprime déjà pleinement, sans la purée de CGI qu'il a pu y adjoindre ses dernières années. Et à la revoyure, sa formidable énergie n'en paraît que plus créative et communicative. Un autre plaisir d'Arnaques, crimes et botanique vient de son casting, formidablement riche et coloré, au sein duquel Jason Statham explosait pour la première fois. Le retrouver à 20 ans d'écart est un sacré régal.

 

Affiche

 

AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTION

Ça parle de quoi ? Devenue une cible, une candidate à la présidence tentant de mettre fin à une tradition autorisant une soirée de violence chaque année doit lutter pour sa survie.

Pourquoi il faut le regarder ? Drôle de saga qu'American Nightmare, mélange de vraie dénonciation de la culture des armes, autant que dézingage d'une certaine élite politique, prête à littéralement cannibaliser le peuple pour assoir sa domination, le tout emballé comme une série B (voire un vieux bis rital mal fini) et un opportunisme un peu craspec. Mais avec ce troisième chapitre, la saga se découvre une cohérence supplémentaire et un ton plus malin, proche du brûlot enragé, qui confère à l'ensemble une sympathie renouvelée.

Évidemment le trait est gros, la caricature épaisse et le message politique loin d'être subtil. Mais dans un paysage hollywoodien qui paraît avoir presque totalement abandonné la subversion, cette hargne s'avère particulièrement communicative.

Notre dossier sur la saga American Nightmare.

 

PhotoDémocratie très participative

 

SPY KIDS 1, 2, 3

Ça parle de quoi ? Carmen et Juni Cortez ignorent qu'ils sont les enfants de deux anciens agents secrets qui ont laissé tomber leur carrière pour fonder leur famille. Les deux enfants qui s'entendent comme chien et chat vont pourtant découvrir le monde de l'espionnage en sauvant leurs parents qui ont dû reprendre du service, mais sont tombés dans le piège d'un dangereux ennemi.

Pourquoi il faut les regarder ? Parce que c'est une bonne façon d'habituer les enfants aux films d'espionnage et d'action qu'ils pourront regarder plus grands. La saga Sky Kids est une sorte de James Bond au scénario très enfantin, mais qui peut également intéresser les parents, Antonio Banderas étant excellent en papa-espion.

La série de films est loin du chef d'oeuvre, mais le traitement des deux enfants est ludique puisque chacun apprend à dompter ses peurs, à collaborer avec l'autre et à faire preuve d'ingéniosité quand tout semble perdu. Les volets 2 et 3 les montrent en train d'évoluer psychologiquement, puisqu'ils n'ont plus rien à voir avec les gamins qu'ils étaient au début. Il est donc intéressant pour les enfants d'avoir accès à des thématiques comme la responsabilisation et l'émancipation à travers des oeuvres divertissantes et comiques pour leur propre développement.

 

photoUne belle équipe

 

ET AUSSI...

S.O.S. Fantômes et S.O.S. Fantômes IIOperation BrothersEverest...

RETROUVEZ LE RECAP COMPLET DES NOUVEAUTÉS NETFLIX CHAQUE SEMAINE ICI.

 

Poster us

commentaires

MystereK
03/08/2019 à 15:41

SHARKO, REservoir Dogs s'inspire de certaines situations de City of Fire, mais n'en ai pas un remake.

Geoffrey Crété - Rédaction
03/08/2019 à 13:58

@jango56700

Ce n'est pas de la promo, mais une couverture de l'actu.

Netflix ayant droit ce week-end à une critique très négative d'Another Life, si on faisait la promo du service, on serait très mauvais ;)

jango56700
03/08/2019 à 13:37

Une bonne petite promo pour "Netflix" !!

Sicyons
03/08/2019 à 10:46

Oser conseiller Spy Kids, faut être gonflé... c'est atroce. D'autant plus que tu peux très largement coller tes gosses devant les vieux James Bond. Avec mes amis, dès 6 ans, on se collait devant les rediffusions des 007 à la télé.

Eeeee
03/08/2019 à 07:32

Wouahou c'est trop genial faut vraiment que je m abonne.
Ce sont des exclus Netflix ?

Victeam
02/08/2019 à 23:08

@ Sharko : Des dizaines d'années avant city of fire il y avait déjà eu l'excellent quatrième homme de Phil karlson qui a également "inspiré" l'affaire Thomas crown.

Sharko
02/08/2019 à 22:51

Reservoir Dogs aka le remake non-officiel de City of Fire de Ringo Lam.

Pat
02/08/2019 à 19:51

"Et puis bon, c'est bien plus rigolo que Les 10 Petits Nègres."

Mais le roman est excellent.

votre commentaire