Mortal Kombat : après des années de problème, le reboot produit par James Wan est officiellement lancé

La Rédaction | 14 mai 2019 - MAJ : 18/05/2019 18:45
La Rédaction | 14 mai 2019 - MAJ : 18/05/2019 18:45

C'est officiel : Mortal Kombat va revenir au cinéma, avec James Wan comme producteur.

Bien avant de toucher à Resident Evil et provoquer des crises d'angoisse chez certains fans des zombies Capcom, Paul W.S. Anderson a lancé sa carrière avec un autre jeu vidéo. Sorti en 1995, après les désastres Super Mario bros et Street FighterMortal Kombat a été un succès, avec plus de 122 millions récoltés pour un budget d'environ 18 millions. Les producteurs ont sans surprise tiré sur la corde avec la suite Mortal Kombat : Destruction finale en 1998, au succès moindre. 

Près d'une décennie passe avant que le projet d'une nouvelle suite ne revienne. En 2010, Kevin Tancharoen tente ainsi de convaincre la Warner de lui laisser les commandes d'un film sur la base d'un court-métrage : Mortal Kombat : Rebirth. Malgré sa passion, il quitte l'aventure en 2013, de toute évidence exaspéré après trois ans de patience. Peu importe, le studio continue sur sa lancée et offre la bête à James Wan, qui cartonne entre le Conjuring-verse et Aquaman.

Et si le réalisateur, annoncé ici comme producteur depuis 2015, annonçait des difficultés il y a quelques mois, ce nouveau Mortal Kombat est désormais officiellement sur les rails.

 

photoPower Rangers force pré-production

 

Variety annonce que la production de Mortal Kombat commencera courant mai en Australie, pays natal de James Wan où il a tourné Aquaman. Le réalisateur est ainsi confirmé : Simon McQuoid, qui fera ses premiers pas derrière la caméra après avoir signé des publicités et clips.

Joli timing puisque le jeu Mortal Kombat 11 vient de sortir. La série a commencé sur bornes d'arcades en 1992, avant de devenir un phénomène sur Megadrive et Super Nintendo, qui s'est plus ou moins tenu sur une dizaine de jeux et plusieurs autres dérivés, sur toutes les grosses consoles depuis.

 

photoMortal caoutchouc

 

Basé sur la violence extrême, la simplicité des enjeux des tournois, et l'allure aussi fascinante que grotesque des combattants, Mortal Kombat n'est pas une mince affaire à adapter. Difficile d'imaginer un film sans Rated R pour assurer le quota d'os brisés, chairs tailladées et corps abîmés, et sans un budget convenable pour rendre justice à ces héros, leurs pouvoirs et leur univers apocalyptique. Avec James Wan, qui a réussi à assembler une belle scène d'angoisse dans Aquaman, ce Mortal Kombat pourrait assumer cet aspect quasi horrifique, et aller dans le premier degré de ce côté.

Le budget du film n'est connu (les annonces parlent néanmoins de 70 millions injectés dans l'économie locale), mais le tournage est accueilli comme l'un des plus gros jamais vus dans le sud de l'Australie.

Aucun mot sur le casting non plus, mais les noms devraient vite être partagés. Reste à savoir quels personnages emblématiques ce reboot osera reprendre : Liu Kang, Raiden, Sub-Zero, Scorpion, Kitana, Johnny Cage, Reptile, Sonya Blade, Smoke, Jax...? Le réalisateur Simon McQuoid ayant déclaré que son film reviendrait à l'essence de la mythologie et des personnages, les paris sont ouverts.

Le film sortira le 5 mars 2021 aux Etats-Unis.

 

photoNostalgie

 

commentaires

Beerus
19/05/2019 à 13:39

J'espere qu'Ed Boon le créateur du jeu sera consulté car il apprécie le premier film (le jeu Mortal Kombat 11 lui rend hommage à plusieurs reprises) mais il déteste le second au point de le qualifier de pire truc qui soit arriver à la licence. Personnellement je regrette que Kevin Tancharoen se soit retiré du projet car on le sentait via sa web série qu' il avait compris l'univers de Mortal Kombat.

Geoffrey Crété - Rédaction
14/05/2019 à 22:36

@Seb

Car James Wan était le premier sur le projet. Ce n'est pas un "film de réalisateur", dans le sens où comme on l'explique, le studio lui a filé le projet et il a communiqué personnellement dessus ces derniers mois, et encore aujourd'hui.

Le réalisateur, dont on parle clairement, est arrivé récemment, et de toute évidence a été choisi-validé par Wan. Notez qu'on cite ce qu'il dit du projet, et que Wan est dans le titre (en précisant producteur pour enlever tout doute) car il est identifié (le réal fait ses premiers pas, comme écrit plus haut).

A Hollywood, à ce niveau de production, un producteur est aussi important (voire parfois plus...) qu'un réalisateur. Wan étant connu et respecté comme producteur du côté de Conjuring, où il dirige de loin l'univers et donne un coup de main parfois (les reshoots de La Nonne), nul doute que la Warner lui a confié cette future saga afin qu'il soit garant du bon déroulé.

Vous pouvez en avoir marre ok, mais on parle constamment du travail des réalisateurs, et on ne "vend" rien. On utilise simplement le titre pour permettre au lecteur de vite situer le projet.

Seb
14/05/2019 à 20:53

Euh les gars pourquoi vous nous parlez de James Wan alors que le mec est juste producteur ? J'en ai marre qu'on mette en avant le nom des réalisateurs reconnus pour vendre le film comme si il était le réalisateur du film en question alors qu'ils sont juste producteurs…

Dutch Schaefer
14/05/2019 à 16:39

Ohhh la la! Que de souvenir avec ce jeu ENOOOOOOOORME qui à l'époque avait absorbé mon cerveau!
Puis je suis allé voir le premier film... (lol)! Mais je n'avais aucune objectivité en c etemps, et mon plaisir fut total! (même la B.O, alors que la techno me fait gerber!)
Puis, il y eu le 2ème opus, et là... aïe putain, ça fait mal! On prenait conscience que définitivement les jeux vidéo étaient...INADAPTABLES!

Roukesh
14/05/2019 à 14:47

Je pense que Deadpool soit passer par là soit un bon point. Il est indispensable d'avoir un film rated R. Il faudra cependant réussir la promo pour qu'un tel film puisse marcher.
Je leurs souhaite bien du courage, et j'espère qu'ils arriveront à trouver le bon dosage dans la violence et le second degré dont fait preuve cette série.

votre commentaire