Simetierre : entre "plaisir coupable" et "terreur abjecte", l'adaptation du conte de Stephen King reçoit ses premières critiques

Camille Vignes | 18 mars 2019 - MAJ : 18/03/2019 18:28
Camille Vignes | 18 mars 2019 - MAJ : 18/03/2019 18:28

Les premières critiques vis-à-vis de Simetierre, adaptation du roman du même nom de Stephen King, sont tombées et elles ne sont pas toutes emballées.

Le film a fait sa première mondiale ce week-end à Austin, aux États-Unis, lors du Festival South by Southwest (SXSW) et les premiers avis balancent. Quand certains parlent de "plaisir couplable" d'autres y voient "l'une des meilleures adaptations de King de ces 10 dernières années".

 

photo, Jeté LaurenceLe chat a 9 vies, combien en a l'humain ?

 

Après Simetierre, le classique américain de Mary Lambert sorti en 1989 devenu culte, Simetierre de Kevin Kolsch et Dennis Widmyer est la seconde adaptation du roman éponyme de Stephen King. Ce nouveau long-métrage avec Jason Clarke, Amy SeimetzJohn Lithgow et Jeté Laurence sera en salles 10 avril prochain et tentera donc de rivaliser avec la réputation de son prédécesseur.

Près de 30 ans séparent ces deux adaptations, de quoi être capable d’intégrer aussi bien un tout nouveau public que les amateurs de la précédente version. Ses premières critiques ne sont jamais déstructrices, elles sont plutôt mitigées : certaines totalement conquises, d'autres plus révervées.

 

 

PLAISIR COUPABLE

THE PLAYLIST

« Il y a quelques bonnes surprises, mais la palette de couleurs terne ressemble à s’y méprendre à celle du film original […] L'un des éléments les plus surprenants de ce remake est son sens de l'humour : noir et bouillonnant […]. Simetierre est un plaisir coupable, ce qui est à la fois un compliment et une déception » - Ryan Olivier.

VARIETY

« Le film présente l’essentiel de son scénario avec une efficacité étonnante […] mais sacrifie certains détails excentriques dont King use pour nous puissions nous identifier (ou non) aux personnages qu'il a créés, comme la dimension introspective sur le deuil et la perte qui ont rendu le roman si efficace » - Peter Debruge.

 

photo, Jason ClarkeÀ la recherche de sa propre profondeur ?

 

THE HOLLYWOOD REPORTER

« Les réalisateurs et le scénariste Jeff Buhler ont considérablement modifié l’intrigue du roman, déroulant le film surprise après surprise […]

Malheureusement, le film fait du ressuscité une figure plus monstrueuse que troublante, dotée d'une force improbable et qui ressemble aux monstres qu’on trouve au fond de son jardin dans n'importe quel film d’horreur. Une approche plus étrange aurait été la bienvenue [...]. Cela dit, la dernière scène de Simetierre rend compte de la terrifiante ambiguïté de la fin du roman tout en réinventant totalement son contenu » - John DeFore.

 

photo, John LithgowJohn Lithgow au bord du gouffre

 

UNE DES MEILLEURES ADAPTATIONS D'UN STEPHEN KING

COLLIDER

« Le film de Dennis Widmyer et Kevin Kölsch, ne fait pas seulement partie de la longue liste des films inspirés par le travail de King : il rejoint ceux qui sont assis au sommet en tant qu'un des meilleurs […].

Simetierre prouve que Widmyer et Kölsch savaient exactement où ils voulaient aller avec cette adaptation et qu’ils étaient confiants. Je les félicite pour leur vision et leur dévouement, ainsi que le studio qui les a laissés faire [...] il s’agit d’un film avec de vraies réflexions qui vous glacera le sang et restera dans votre esprit bien après sa conclusion » - Perry Nemiroff.

 

photoUn monstre qui glace d'effroi

 

BLOODY DISGUSTING

« En résumé : Simetierre ne suit jamais les traces de son prédécesseur […]. Au lieu de cela, ils nous racontent une histoire effrayante, substantielle et osent même un peu d'humour pour atténuer le coup brutal de la terreur abjecte. Le film honore chaque moment de la méditation de King sur la mort et du chagrin qui l'entoure tout en conservant sa propre identité » - Brad Miska.

THE WRAP

« J'ai vraiment apprécié les frissons du nouveau Simetierre, un peu comme j'ai adoré les frissons du vieux film. Son histoire terrifiante sur la mort reste en mémoire longtemps après le générique et les rebondissements qui mènent à cette nouvelle fin sont amusants à suivre. Trente ans après que le film d'origine ait effrayé le public, l'oeuvre d'origine reprend vie dans l'une des meilleures adaptations de Stephen King de ces dix dernières années » - Monica Castillo

Simetierre sera dans les salles françaises le 10 avril prochain.

 

Affiche française

commentaires

Fred
19/03/2019 à 09:56

Même pas envie d'aller le voir, tant la trahison scénaristique envers le roman est immense. Et puis, ces masques... ces masques à toutes les sauces...simetierre, us, the purge, strangers...marre des masques dans tous les films. Il faut croire que pour effrayer maintenant il faut claquer un masque.. débile.

Flemmard
18/03/2019 à 21:06

Intrigué

Le Waw
18/03/2019 à 19:37

SIMETIERRE de Mary Lambert est un dèmes films de flippe culte. Un des rares à mon sens à vraiment faire ressentir la peur. Curieux de cette adaptation libre bien que circonspect quand à cette liberté.

votre commentaire