Simetierre : le film avait prévu une fin alternative encore plus tordue

Déborah Lechner | 24 juin 2019 - MAJ : 24/06/2019 16:01
Déborah Lechner | 24 juin 2019 - MAJ : 24/06/2019 16:01

Alors que Simetierre sort prochainement en DVD et Blu-ray, les réalisateurs Kevin Kolsch et Dennis Widmyer ont dévoilé une fin alternative de leur film.

Attention : ça spoil la fin du film !

 

photo, Jeté LaurenceAttention, un spoil droit devant

 

Les histoires ne se finissent pas toujours bien, encore moins quand c'est Stephen King qui écrit les dernières lignes. Les oeuvres de l'auteur d'épouvante ont souvent été adaptées au cinéma comme c'est le cas pour le récent Simetierre, déjà adapté en 1989 par Mary Lambert.

Et évidemment, le film réalisé par Kevin Kolsch et Dennis Widmyer est loin du happy ending. Le film suit la famille Creed qui emménage dans une maison près d'un cimetière pour animaux qui a la capacité de ramener les morts à la vie sous forme d'êtres malveillants.

À la fin du film, Louis Creed (Jason Clarke) suit sa fille ressuscitée Ellie (Jeté Laurence) alors qu'elle traine sa mère mourante Rachel (Amy Seimetz) jusqu'au cimetière des animaux et l'y enterre. Le père se bat ensuite avec sa fille et réussit à prendre l'avantage sur elle avant que sa mère fraichement ressortie de terre ne le poignarde. Son cadavre finit enseveli et lui aussi reprend vie sous forme de créature démoniaque. Le film termine sur les trois morts-vivants se rapprochant de la voiture où est enfermé le petit dernier de la famille et le bruit de déverrouillage des portes du véhicule.

 

photo, Jason ClarkeDe gauche à droite, Rachel (Amy Seimetz), Gage (Lucas Lavoie), Louis (Jason Clarke) et Ellie (Jeté Laurence)

 

Cette fin est sombre, puisque concrètement tout le monde meurt ou s'apprête à mourir. Cependant, une autre conclusion, bien plus glauque et tordue était initialement prévue, comme l'ont révélé sur leur site les deux réalisateurs, Kevin Kolsch et Dennis Widmyer. Dans cette autre fin, Louis Creed devient finalement l'antagoniste du film.

La scène très oppressante s'ouvre sur Rachel, à terre et poignardée au niveau du ventre. Louis la rejoint et lui murmure des mots de réconfort, lui disant que tout ira bien pour elle, qu'ils seront ensemble pour toujours. La mère de famille semble soulagée avant de se rendre compte qu'elle est en réalité dans une tombe du cimetière des animaux. Louis regarde sa femme agonisante au fond de sa tombe avant d'être rejoint à son tour par sa fille munie d'une pelle. Il semblerait donc que le père ait perdu la raison après le décès d'Ellie revenue depuis d'entre les morts et tente désespérément de reconstruire sa famille.

La scène en question est à retrouver ici.

 

photoUn peu de douceur, même si c'est un minou mort-vivant malveillant

 

Kevin Kolsch et Dennis Widmyer ont avoué que cette fin alternative était celle souhaitée initialement par les scénaristes Matt Greenberg et Jeff Buhle. Ils ne l'ont finalement pas gardée. Ils ont expliqué la raison à Entertainment Weekly

"Nous aimons les deux fins même si l'alternative nous est chère et plus proche [...] C'est une fin plus triste, c'est pour ça qu'on l'aime autant [...] Mais les deux versions ont été testées. La fin qui a finalement été gardée était plus claire et compréhensible pour les gens, ils repartaient avec moins de questions. Par là, je veux dire qu'ils ne repartaient pas sans avoir rien compris du tout à ce qui s'est passé, mais plutôt ils repartaient en s'interrogeant sur les ambiguïtés qui restent, ce qui est, au contraire, une bonne chose."

Simetierre sort en DVD et Blu-ray le 9 juillet prochain. En attendant, notre critique du film est juste ici.

 

Affiche française

commentaires

sylvinception
25/06/2019 à 10:44

On s'en tamponne le coquillard puisque l'original surclasse le remake.
(étonnant, non ?)

Lord Sinclair
25/06/2019 à 10:16

Si on commence à demander son avis au public, on a pas fini...
Le courage de l'artiste dans toute sa splendeur, la lâcheté du producteur dans toute sa puissance.

Decker
24/06/2019 à 20:24

Les deux versions manquent d'ambition je trouve... ça reste des fins rabâchées ici et là.
Un truc bien mystique en présence du Wendigo l'aurait fait.

Number6
24/06/2019 à 19:43

Les prod font chier franchement a trouver les gens neuneus pour comprendre une fin. Ou alors les gens sont vraiment neuneus. Menfin, que les réalisateurs osent bon sang, comme le montre le réal ari aster par exemple.

pepe
24/06/2019 à 17:17

Déception ce film, fait très téléfilm au niveau des décors et de l'ambiance, dommage.
J'ai pas vu l'original, faudra que je compare.

votre commentaire