Après Simetierre et Ça, Marche ou Crève de Stephen King arrivera bientôt au cinéma

Christophe Foltzer | 22 mai 2019
Christophe Foltzer | 22 mai 2019

Stephen King est considéré comme le roi de l'horreur littéraire contemporaine, ne serait-ce qu'à cause de son nom de famille. S'il est le maitre incontesté du genre, les plus jeunes d'entre nous ignorent peut-être qu'il a eu une double vie fut un temps.

A la fin des années 70 et au début des années 80, Stephen King était déjà installé comme le Maitre de l'Horreur. Pourtant, il ne voulait pas uniquement se cantonner à ce genre d'histoires et, dans un habile coup marketing, il s'est créé un pseudonyme : Richard Bachman.

Et c'est allé très loin parce qu'il lui avait même imaginé une biographie tragique à base d'officier de la marine marchande puis de fermier dans le New Hampshire, où il écrivait la nuit. Il aurait même perdu son fils, noyé dans un puits oublié, avant de se voir diagnostiqué d'un cancer du cerveau en 1982 et de périr en 1985. Bref, il était à fond dans le délire.

 

PhotoStephen King, au sommet, pour pas changer

 

Sous son pseudo, King a sorti plusieurs romans qui n'ont pas connu autant de succès que le reste de son oeuvre. Mais lorsque le pot-aux-roses a été dévoilé, bizarrement, les ventes ont fait un bond extraordinaire. Plusieurs romans clés de son oeuvre ont été publiés sous le nom de Bachman : Running Man, Chantier ou encore Marche ou crève. Et, de cette aventure, King en tirera quelques années plus tard : La Part des Ténèbres.

Si cela fait des plombes que l'on connait la vérité, l'histoire amuse toujours autant, d'autant que cela laisse encore le champ à pleins d'adaptations. Alors, vu que King est de nouveau à la mode suite au succès de Ça, c'est avec un grand bonheur que nous apprenons via le site Deadline, que l'excellent Marche ou crève va, lui aussi, connaitre une adaptation cinématographique, produite par la New Line.

 

Photo

 

Il s'agit d'un récit ancré dans une Amérique dystopique où un grand marathon est organisé chaque année : la Longue Marche. Les participants, au nombre de 100, sont tous des volontaires de moins de 18 ans et le but est de partir de la frontière canadienne pour atteindre le Sud des Etats-Unis, devenu alors un pays totalitaire. Problème, s'ils s'arrêtent en chemin, ils sont pénalisés et, au bout de trois avertissements, ils sont purement et simplement exécutés.

Cette adaptation que nous étions nombreux à attendre depuis longtemps, Frank Darabont devait déjà la monter il y un peu plus de 10 ans, malheureusement sans succès. C'est le réalisateur du très intrigant Scary Stories to Tell in the Dark, André Øvredal, qui vient de reprendre en main le projet après que le film ait déjà été annoncé l'an passé. C'est dire si on est impatient de voir le résultat.

 

photo Marche ou crève

commentaires

Olivier637
22/05/2019 à 15:13

Excellent bouquin. dur à adapter. Ca sent le procédé à la Lost, avec beaucoup de flashbacks pour éclairer le background de tous les persos. Sinon ca tourne en rond.

Kharezmi
22/05/2019 à 13:03

Ils vont surement developper le «background » des personnages pour plus de dynamisme à l’écran.

Miami81
22/05/2019 à 11:51

Marche ou crève, pour moi un des meilleurs livres de King.
Mais je suis d'accord, difficile d'imaginer une adaptation...; ça bouge pas énormément.

Mx
22/05/2019 à 11:18

Si c épuisant à lire, c que le processus d'identification fonctionne bien.

daccord avec mon voisin, rage est pour moi son meilleur livre sous son nom d'emprunt, mais on peut en effet toujours courir pour le voir adapté un jour, car la mode actuelle n'est pas à la subversion.

Mais pour ceux qui pense que king n'a écrit que de l'horreur, lisez donc rage et marche ou crève!

captp
22/05/2019 à 11:00

c'est un bon livre .... fatiguant a lire (ils sont tout le temps en train de marcher ) mais super prenant.
par contre j'ai bien du mal a l'imaginer en film sans faire de remplissage.
Rage est pour moi le meilleur livre de "bachman" .il donnerait un super huis clos ,mais il sera (a juste titre) jamais adapté car le sujet est trop polémique et tristement actuel .

votre commentaire