Star Wars : Lucasfilm ferait-il un petit ménage en coulisses après Les Derniers Jedi et Solo ?

Mise à jour : 15/02/2019 18:11 - Créé : 15 février 2019 - Camille Vignes
Camille Vignes | 15 février 2019 - MAJ : 15/02/2019 18:11
Affiche officielle
148

Changements dans les hautes sphères de LucasFilm : la vice-présidente de de la branche Story group a quitté la compagnie dans la plus grande discrétion.

Kiri Hart ne fait donc plus ni partie de la direction de la compagnie, ni de Story Group, la branche qu’elle avait aidée à mettre en place avec Kathleen Kennedy (qui reprenait alors à peine la tête de Lucasfilm) en 2012.

 

Kathleen Kennedy, Star WarsKathleen Kennedy & J.J. Abrams sur le tournage de Star Wars : Le Réveil de la Force

 

Story Group avait été créé, d’une part pour superviser le reboot de Star Wars avec sa nouvelle trilogie canonique, entamé en 2015 par Star Wars : Le Réveil de la Force. D’autre part, elle devait veiller à la cohérence de l’histoire des Skywalker entre les trois trilogies ainsi qu’à la cohérence générale de l’univers Star Wars sur les différents supports (films, séries, jeux, littérature…).

Sans annonce (ni avant, ni après) et dans la plus grande discrétion, Kiri Hart ne fait plus partie de l’entreprise. Les raisons de son départ peuvent être multiples, mais personne n’a rien laissé fuiter. Et forcément, ce silence interroge.

Avec la polémique concernant Star Wars : Les Derniers Jedi et l'échec de Solo : A Star Wars Story, on peut se demander si ce ne serait pas un moyen pour Kathleen Kennedy de changer la ligne éditoriale entamée justement avec Kiri Hart et la nouvelle trilogie.

 

photo, Alden EhrenreichL'arme du crime ?

 

Entre les avis très tranchés des fanatiques de Star Wars à propos du chapitre VIII proposé par Rian Johnson, les bruits de couloirs disant que le réalisateur avait transformé une grande partie du scénario et le retour à la barre de J.J. Abrams pour l'épisode IX, on se demande si la ligne artistique lancée par Kiri Hart séduisait toujours.

Et le bide international de Solo : A Star Wars Story n’a rien dû rattraper. Avec 275 millions de dollars de budget annoncé (hors marketing), le film n’a encaissé que 213,7 millions à domicile, et 179 dans le monde. Ce qui est bien trop peu pour rentrer dans ses clous. Et là encore, on se demande si cet échec ne serait pas en partie responsable.

Comme on l’a dit, aucune raison n'a été donnée publiquement à ce départ, et Kiri Hart devrait rester attachée à Lucasfilm en tant que consultante. On ne sait pas non plus si elle a pris la décision de partir ou s’il s’agit d’un renvoi. Une chose est sûre, les choses bougent depuis octobre 2018.

 

TeaserKylo Ren se prépare à la suite

commentaires

Minablo
16/02/2019 à 12:06

La news : une responsable chez Lucasfilm quitte son poste après six ans.
Une réaction raisonnable : dans plein de boîtes, les gens changent de poste, particulièrement quand on arrive à la fin d'un cycle de production. Là, la nouvelle trilogie arrive à son terme, et si on veut laisser la main, c'est un bon moment pour laisser les manettes en douceur à d'autres personnes.
La réaction sur le web : Enfin, ces crapules responsables des Derniers Jedi ou de Solo se font virer !!! Saisissez l'occasion de gueuler à nouveau contre ces films comme vous n'aviez pas eu l'occasion de le faire depuis trois jours minimum.

Geoffrey Crété - Rédaction
16/02/2019 à 11:04

@ Jo

Non, Solo n'a absolument pas eu un bénéfice de 117M.
Le calcul est autrement plus compliqué que la simple différence entre le budget officiel et le box-office. On y a consacré un dossier, qui explique en long, en large et en travers (pour le film lui-même mais aussi pour la saga), pourquoi c'est une très mauvais opération financière.


https://www.ecranlarge.com/films/dossier/1032141-solo-a-star-wars-story-aura-donc-bel-et-bien-ete-un-four-spatial-pour-disney

Y Boy
16/02/2019 à 10:27

"Entre les avis très tranchés des fanatiques de Star Wars..."
Je suis loin d'être un fanatique de Star wars, ce qui m'a permis de découvrir le film avec un certain détachement. Et j'ai trouvé ça honteusement mauvais. J'ai trouvé qu'on nous a pris pour des abrutis sur ce film, qui n'est même pas un film de science-fiction puisqu'il chie littéralement sur ses codes.
Si cet avis fait de moi un taliban du cinéma, alors soit...

Jo
16/02/2019 à 08:52

"Échec" de Solo qui avec les recettes internationales indiquées dans cet article a quand même fait un bénéfice de 117 millions de dollars. Faut pas dire n'importe quoi. Et j'ajoute que Solo était plutôt pas mal. Comme quelqu'un a dit il a payé pour les autres. Mais il faut dire que les gens sont difficiles: quand ça ressemble aux films précédents, ils disent que c'est copié, quand c'est différent, ils disent que c'est n'importe quoi. Faut savoir ce que vous voulez.

Decker
16/02/2019 à 01:48

J j abramas est un imposteur +1

Mr Vide
15/02/2019 à 21:36

Ça veut dire quoi'' cohérent '' ? Dans notre monde actuel, c'est pas un gros mot ?

Number6
15/02/2019 à 19:39

@elvis

Jaurais plutôt dis les derniers jeudis moi... Je taquine.
Dommage d'avoir voulu faire quelque chose de cohérent pour les films en occultant ce qui avait été fait par le passé en comics, livres... Pour en arriver à ce point là.

Elvis
15/02/2019 à 19:07

Le réveil de la force était très mauvais. Le film commence comme un jambes bond ,direct dans l action ,avec un bad guy surpuissant qui arrête un tir de pistolet laser grâce à la force. À partir de la ,sachant que l on est 30 ans après la chute de l empire ,il est évident que c est très très mal partit.
Pourquoi la résistance est encore la résistance ??
Tout le film est raté. J j abramas est un imposteur. Ses productions naviguent à vue (voir sa série lost ,des twists toutes les semaines ,et jamais une explication pausible ).ensuite les derniers je dis, c est encore pire .rien ne tient la route .pourtant ces deux films on franchis le milliard grâce à leur nom . Solo est plutôt pas mal, mais il a payé pour les autres

votre commentaire