Ewan McGregor est très content que les fans aiment à présent la prélogie Star Wars

Christophe Foltzer | 4 février 2019 - MAJ : 04/02/2019 10:14
Christophe Foltzer | 4 février 2019 - MAJ : 04/02/2019 10:14

Nos lecteurs les plus jeunes auront probablement beaucoup de mal à imaginer la folie qu'était la sortie de La Menace Fantôme à l'époque... et la douche froide que les fans ont pris avec cette prélogie. Parce que oui, c'était autre chose que ce qu'on a aujourd'hui.

Et c'est vrai que, lorsque quelque chose a du mal à passer, il faut généralement lui laisser le temps avant de lui accorder une seconde chance. C'est d'autant plus exact quand on parle de Star Wars et encore plus lorsqu'il s'agit de la Prélogie. Lorsqu'à la fin des années 90, George Lucas annonce qu'il travaille sur une nouvelle trilogie Star Wars, le fandom du monde entier s'enflamme : c'est inespéré, c'est super excitant, ça va tout défoncer. Même si les éditions spéciales des premiers films constituaient une première mise en garde.

 

Photo Jar Jar BinksLe cauchemar de toute une génération

 

Quand La Menace fantôme est sorti sur nos écrans, c'était la folie. Mais rapidement le ton a commencé à changer quand on a vraiment vu le film. Il y avait quelques trucs qui ne passaient pas très bien, genre Jar Jar Binks et un ton général, les Midichloriens et l'utilisation abusive de fonds verts. Si certaines de ces tendances ont été corrigées dans les films qui ont suivis, il n'empêche que le mal était fait. Les nouveaux Star Wars n'étaient pas à la hauteur des précédents et une grosse partie du public les a rejeté en bloc.

Un rejet pas forcément justifié puisque les films ont quand même de grandes qualités, principalement La Revanche des Sith, très intéressant dans ce qu'il raconte. Mais depuis quelques années, surtout depuis la sortie des Derniers Jedi en fait, la tendance semble s'inverser et le public semble redécouvrir ce qu'il a conspué à l'époque.

 

Photo Ewan McGregorPaye ton fond vert

 

Et ça fait bien plaisir à Ewan McGregor, éternel Obi-Wan Kenobi, qui en a discuté récemment au micro de Vanity Fair, quand il a rappelé combien le tournage de ces films était étrange :

"L'Episode III était tout en fonds verts : On était posé sur des disques verts, sur un sol vert avec un décor tout en vert, et il y avait un type qui nous faisait tourner comme des poulets, alors qu'on faisait des mouvements brusques vers l'autre avec nos sabrolasers. Ce qui me permettait de rester dans le truc, c'était l'autre acteur.

Pour l'Episode II, j'étais tout seul. Je parlais dans le vide. Mais cette scène était poignante pour Obi-Wan. Je perdais Anakin et j'entrapercevais le danger qui allait nous conduire aux Episodes IV, V et VI. Malgré toutes mes plaintes concernant les fonds verts, j'ai beaucoup aimé interpréter ce personnage et faire le lien avec Alec Guinness.

 

photo George LucasGeorge Lucas au boulot

 

George Lucas voulait faire quelque chose de différent avec cette trilogie et c'est pour ça que les gens se sont sentis floués. C'était très énervant de voir les gens en rire et s'en moquer. Mais maintenant, plusieurs années plus tard, la prélogie signifie beaucoup de choses pour les spectateurs qui étaient enfants à l'époque. Donc, du cynisme et de la moquerie, je suis maintenant passé à un vrai retour de la part des enfants pour qui les films étaient vraiment faits. Et cela me rend vraiment heureux."

Et c'est vrai qu'à l'époque nous avons probablement tous été un peu durs voire injustes avec cette prélogie, parce que justement elle ne nous offrait pas ce que l'on attendait et que l'on a refusé la nouveauté. Résultat des courses, on se retrouve aujourd'hui avec une nouvelle trilogie qui n'est qu'un copié-collé de la première et nous ne sommes pas plus heureux pour autant. C'est malin.

Retrouvez notre dossier où on défend la prélogie par ici.

 

Photo George LucasEt là, dans le film, en fait, tu seras dans un champ avec des escargots géants....

commentaires

MisterM
05/02/2019 à 12:43

@LOL !
Excellente remarque. Il est clair que sans la nouvelle trilogie, la prélogie n'aurait jamais bénéficié d'une telle pseudo-réévaluation. Les fans de Star Wars n'aiment rien autant que détester la nouveauté, donc forcément le reste devient miraculeusement génial par comparaison.

La prélogie a beaucoup de qualités et méritait certainement moins de haine qu'elle n'en a reçu, mais les films n'en restent pas moins médiocres... les TROIS d'ailleurs, La Revanche n'échappe pas à l'écriture catastrophique de Lucas.

Ixien
05/02/2019 à 10:34

J'adore la prélogie et j'ai 40. J'adore les costumes, la richesse des cultures, des planètes, du contexte politique, des parallèles avec l'Histoire (de la République romaine au Premier empire de Napoléon)... J'adore le scénario qui a un début, un milieu et une fin. J'adore Palpatine, la musique qui est exceptionnelle, le personnage de Qui Gon, la travail monochromatique de l'image dans le II, les références mythologiques (Œdipe, Faust, Prométhée etc.) Le mythologue CAMPBELL avait dit que LUCAS était son meilleur élève. Ca se voit dans la prélogie. J'apprécie les midchloriens qui introduisent le déterminisme dans la Force en parallèle avec une vision mécaniste de la vie (Anakin est un mécanicien qui considérera les midichloriens comme des boulons, donc la vie comme une machine.) La Trilogie aura une vision animiste au contraire. Les deux s'opposent et se complètent comme Jedi et Sith.
J'admets des erreurs d'exécution et des dialogues perfectibles (comme dans l'Originale...) mais il y a de nombreux moments d'anthologie qui sont inexistants dans les VII et VIII.

Grâce à ceux qui ont beuglé injustement contre la prélogie, nous avons des nouveaux épisodes avec des planètes bâclées, des costumes bâclés et coincés dans les années 70, des cultures différentes inexistantes, un contexte politique bâclé, une musique sans âme et sans titre phare, des méchants ressemblant à des bouffons (Hux n'est pas Tarkin...), une héroïne qui sait tout faire et l'infection de SW par le gauchisme libéral d'Hollywood... Bref: un désastre.


Pour moi, SW va du 1 au 6. Point final.

Umbrella666
04/02/2019 à 22:17

Il y a des fois, je comprends pas les gens. Sous prétexte que les gens n'aiment pas les nouveaux films, on commence à regretter la prelogie, voire dire carrément qu'elle était pas si nulle que ça, c'est juste du foutage de gueule. Surtout quand on oublie que lucas, à l'origine de la prelogie, n'à pas créé tout ce qui fait star wars (on oublie un peu ralph mcquarrie, lawrence kasdan et le père de la force gary kurtz)

Entendons-nous bien, la prelogie est objectivement mauvaise . Son probleme n'est pas qu'elle apporte des nouveautés, c'est qu'elle les exploite mal, avec des combats spectaculaires mais qui n'ont aucune émotion sauf celui du III, les acteurs pas du tout dirigés (même ewan mcgregor face à yoda et jar jar en fond vert), l'aspect politique qui ne sert finalement à rien, le côté mystique de la force dénaturé, des scènes qui servent de pub pour jouet, du fan service inutile (genre à quoi servent C3PO et R2D2 dans la prelogie ?). D'ailleurs on critique l'episode VII pour être un copié collé du IV alors que le I l'est tout autant, même plus, surtout que le VII lui raconte quelque chose

Au moins, la postlogie apporte non seulement des nouveautés, mais il exploite bien ce qu'il voulait exploiter, développe ses personnages, met du fan service approprié et met de l'émotion dans ses scènes d'actions

gege
04/02/2019 à 16:13

en même temps star wars c'est bien ..... quand t'es gamin

Dise Nore
04/02/2019 à 15:51

C'est la postlogie qui est tellement mauvaise, et par contraste une partie de l'audience s'est réfugiée dans la prelogie, qui n'est pas aussi catastrophique. Mais qu'il y ait du très mauvais, ne rend pas ce qui est juste mauvais bon. Mais ça c'est notre époque, nous sommes devenu amnésiques.

LOL !
04/02/2019 à 14:35

J'ajouterais que :

Il va falloir définitivement casser le mythe de la Prélogie tournée uniquement sur fonds verts. Il y a avait autant de maquettes et de décors si ce n'est plus que sur les films de l'OT ! Le vrai problème ce n'est pas non plus Jar Jar, c'est l'humour développé par Lucas autour du personnage. On reproche à l'humour de The Last Jedi de dédramatiser les situations. Du burlesque dans une bataille, je ne vois pourtant pas plus dédramatisant pour le coup... La Menace Fantôme souffre par ailleurs d'un problème d'alchimie entre certains personnages humains alors que les aliens au contraire font preuve de bien plus d'émotions et de sentiments : le dialogue entre Sebulba et Anakin a bien plus de saveur que tous ceux de Qui-Gon Jinn (certes, on pourra dire que c'est le principe d'un Jedi de rester calme et c'est vrai) mais...Heureusement qu'on a le charisme naturel de Neeson. La gestion psychologique d'Obi-Wan est aussi chaotique : un moment Obi-Wan fait preuve d'une sagesse de maître (discours sur la symbiose entre les Gungans et les Naboos ) et 2 minutes plus tard, il devient stupide : scène de la discussion entre Boss Nass et Qui-Gon, ce dernier utilisant explicitement la Force pour forcer Nass à donner un véhicule aux Jedi... mais Obi-Wan trouve le moyen de lui demander 20 secondes plus tard ce qu'est un bongo... Je ne reviendrai pas aussi sur le côté un peu dingue d'un gamin de 9 ans pouvant piloter un Podracer... la Force ne justifie pas tout non plus... et on vient ensuite reprocher à Rey d'être surpuissante...
Enfin bref, je ne vais pas m'étaler. On pourrait aussi faire une critique objective de l'OT et on trouverait aussi des choses à reprocher. Le plus important pour un film, c'est qu'il nous parle au-delà de ses défauts plus ou moins gros.

Drocmerej
04/02/2019 à 14:29

J'adore les gens qui disent par exemple : "c'est objectivement moins bon" mdr. Oui enfin objectivement selon votre subjectivité c'est ça ?! Et selon la mienne c'est objectivement mieux. Je me demande parfois si la connerie, elle, ne peut pas être objective...

LOL !
04/02/2019 à 14:11

Doit-on en conclure que s'il n'y avait pas eu de postlogie, la prélogie aurait continué à rester pourri dans les esprits ? Moi, je vois surtout une immense hypocrisie. Des gens qui ont décidé de suivre le mouvement du : la prélogie c'est pourri, alors qu'ils avaient pris leurs pieds en la regardant au cinéma. Soyons honnête 5 minutes : nous avons tous pour la plupart regardé Star Wars en étant gosse. Et donc nous avons un plaisir particulier à revoir les SW de notre enfance. Je bosse pour une expo sur Paris, et les gamins sont généralement très bien réceptifs à la postlogie. C'est un fait. Quand ils grandiront, ils gagneront aussi en esprit critique et se mettront à relever les défauts. N'importe-quel film Star Wars souffrira toujours la comparaison avec ses prédécesseurs. En bien ou en mal.
Mais se mettre un défendre un truc qu'on aimait pas avant juste parce-que ce qui vient de sortir est objectivement moins bon, je ne n'appelle pas ça de l'analyse intelligente et objective mais de l'hypocrisie et de l'opportunisme.

Dirty Harry
04/02/2019 à 13:19

Ah ça c'est sur qu'on y voit quelque chose qui saute aux yeux pour ceux qui aiment le dépaysement qu'un voyage dans l'espace peut procurer : c'est l'inventivité au niveau des mondes/planètes (le tout accompagné d'un bon score de Williams). Naboo est une très jolie planète, le Palais magnifique et on sent le "dur". Je me souviens du son que faisait le vaisseau d'Obi Wan dans le deux aussi, Ben Burtt toujours au top. Après c'est pas ma tasse (déjà qu'après l'Empire j'étais un peu partagé sur le Retour du Jedi...). Mais au moins je reconnais l'ambition de Lucas d'innover.

Doom
04/02/2019 à 13:17

La prélogie a de très nombreux défauts oui c'est vrai... tout comme la trilogie originale d'ailleurs.

Cependant, avec la prélogie, on a au moins un contexte. On a des siths qui sont en quelque sorte une secte qui se sont développés dans l'ombre et avec des membres qui ont été élevés pour haïr les jedi. L'objectif étant, par des manipulations politiques de prendre le pouvoir et d'instaurer l'empire.

Dans la trilogie originale l'oncle et la tante de luke ont été massacrés par l'empire donc on peut comprendre pourquoi il décide de rejoindre la rébellion.

Dans la nouvelle trilogie on a des héros qui sortent de nulle part. Finn décide sur un coup de tête d'être du bon coté. Rey est ultra puissante sans raison. Enfin, Snoke qui est responsable de la création du premier ordre, des "méchants", et par conséquence du sens donné à cette nouvelle trilogie, n'est pas du tout exploité.

Plus

votre commentaire