Aquaman : Zack Snyder aurait aidé James Wan à "effacer" les erreurs de Justice League et Joss Whedon

Camille Vignes | 18 janvier 2019 - MAJ : 18/01/2019 19:45
Camille Vignes | 18 janvier 2019 - MAJ : 18/01/2019 19:45
Affiche
147

La différence d’approche de Zack Snyder et Joss Whedon est encore sujette à controverse, le premier souvent perçu comme victime du second.

La genèse compliquée de Justice League est sans doute restée dans les mémoires comme l'une des raisons de l'accueil réservé au film, et son box-office désastreux à ce niveau de production. À savoir un tournage dirigé par Zack Snyder, terminé en octobre 2016, et des reeshoots faramineux (2 mois coûtant 25 millions de dollars, selon les sources) engagés en mai 2017 par Joss Whedon, suite au départ du petit papa du DCEU.

 

photo, Ben Affleck, Gal Gadot, Justice LeagueSur le tournage

 

La différence d’approche entre Zack Snyder et Joss Whedon, réalisateur des deux premiers Avengers et créateur de Buffy contre les vampires, est évidente et visible. Largement repensé et remonté en post-production, Justice League s’arme d’un humour jugé "à la Marvel", et ça ne plaît pas du tout aux fans qui victimisent Snyder face au soit-disant méchant Whedon.

Sauf que ce dernier a par la suite discrètement exprimé son mécontement, et que sa propre vision du projet aurait elle aussi été modifiée par le studio. Le réalisateur a d'ailleurs quitté son projet Batgirl à la Warner, laissant imaginer que tout n'avait pas été rose de son côté.

Au final, il y a bien le sentiment que ce sont les producteurs qui ont dirigé et détruit le film, qu'ils ont contrôlé jusqu'au bout à la place de Snyder et Whedon.

 

Photo Joss WhedonJoss Whedon sur Avengers 2

 

Et le fameux « Snyder Cut » teasé et reteasé par son réalisateur n’est pas là pour dire le contraire. Comme on voulait tirer cette vison très manichéenne au clair, on est revenu plus en détails sur toute cette polémique dans un dossier que vous trouverez ICI.

Malgré tout, les oreilles de Joss Whedon doivent continuer de siffler. Neil Daly, l’homme derrière les projections-tests de Justice League et Aquaman, a affirmé au micro de Fire and Water Podcast que c’était bien Joss Whedon le responsable de la plupart des blagues pour adolescents, et que James Wan ne voulait absolument pas que ce ton se retrouve dans Aquaman :

 

Photo Jason Momoa, Ray Fisher, Ezra Miller, Gal GadotLeague de vainqueurs

 

« On aurait pu faire tout un film avec Aquaman qui cajole sans cesse Mera et qui fait des blagues salaces et d’autres trucs du même genre. Mais ils voulaient vraiment s’éloigner de toutes ces choses faites par Joss Whedon, donc Snyder a eu un peu d’influence sur Aquaman. James Wan a montré à Zack Snyder – contre la volonté des studios – des montages du film, des projections tests et des storyboards pour être sûr de bien s’aligner sur ce qu'il voulait à l’origine. Et Snyder a donné son consentement, disant que c’était ce qu’il avait toujours voulu ».

L’Aquaman de James Wan est assez éloigné de celui endiablé de Justice League qui blaguait lourdement avec Wonder Woman. Si apparemment cet Arthur Curry (Jason Momoa) un peu plus calme serait très proche de la version fantasmée par Zack Snyder, les dires d’une seule personne ne peuvent être pris pour la vérité.

Il est encore temps de se faire son propre avis puisqu'Aquaman est toujours en salles, et qu'il est d'ores et déjà un carton plein pour le studio.

 

 

commentaires

Karev
19/01/2019 à 06:49

J'aime bien Aquaman mais un gros n'importe quoi, il y a pas un humour à deux balles dans le film ? Le coup des bikers au début ? Kidman qui mange un poisson rouge ? Un gars qui va foutre sa tête dans un WC ? Aquaman qui enchaine les répliques de kékés ?

Brimerry
18/01/2019 à 17:09

On écrit "opinion".
Outre ça, Aquaman c'était très bien et je pense qu'il est temps de tourner la page sur le justice league. C'est difficile d'ouvrir la plaie sans cesse.

Davoug
18/01/2019 à 17:06

Et opi«gn»on est-ce qu’on en parle ?

Blason
18/01/2019 à 17:04

Tant mieux si on a pu évacuer un aquaman pueril et graveleu mais cela n'empeche le film d'etre un peu lisse et de se rapprocher des films marvel.

votre commentaire