James Gunn nous offre un Superman très méchant dans la bande-annonce de Brightburn

Christophe Foltzer | 10 décembre 2018 - MAJ : 10/12/2018 08:21
Christophe Foltzer | 10 décembre 2018 - MAJ : 10/12/2018 08:21

On en avait parlé en mars dernier, James Gunn ne se contente pas uniquement d'être réalisateur actuellement, il retrouve aussi sa casquette de producteur à l'occasion de Brightburn, un film qui semble bien ironique aujourd'hui.

Quand le projet a été lancé, James Gunn était encore au top. Il préparait tranquillement Les Gardiens de la galaxie 3 pour Marvel et il s'occupait de produire Brightburn, de son pote David Yarovesky (réalisateur du clip Guardian Inferno). En plus il retrouvait Elizabeth Banks 12 ans après Horribilis pour un nouveau projet d'horreur dont on ne savait strictement rien.

 

photoElizabeth Banks et son enfant des étoiles

 

Un combo alléchant qui s'est fait tout discret depuis, histoire de nous préserver la surprise probablement. Aujourd'hui, alors que nous découvrons enfin la première bande-annonce du film, le sujet a une saveur un peu particulière puisque Brightburn dévoile qu'en gros, il n'est qu'une version des origines de Superman en mode film d'horreur. Un postulat de départ excitant, qui assume totalement sa filiation en reprenant quelques moments iconiques du personnage lors de son enfance chez les Kent.

 

photo Brightburn

 

Et le principe est le même : un couple sans enfants du Kansas trouve dans les restes d'un mystérieux objet tombé du ciel un bébé qu'ils décident d'élever comme si c'était leur enfant. Quelques années plus tard, le gamin développe des pouvoirs surhumains tout autant qu'il s'interroge sur ses origines. Sauf qu'à la différence de Kal-El, ici notre gamin ne va pas servir la justice mais partir dans une folie meurtrière qui risque de faire pas mal de dégâts.

La bande-annonce promet quand même pas mal bien qu'elle ne fonctionne que par références et clins d'oeil à Superman et on espère que le film, qui sortira aux USA le 24 mai prochain, parviendra à dépasser ce sympathique point de départ.

 

commentaires

KevAlfa
11/12/2018 à 08:41

Un lien avec Bizarro peut-être ?

M
10/12/2018 à 15:30

Le gamin à l'air fan de berserk donc c'est tout à fait logique qu'il parte en sucette comme ça.

Kolby
10/12/2018 à 13:36

Pas mal cette BA. Je vois juste une antithèse de man of steel... Et j'espère vraiment qu'il grandira...

Lorian
10/12/2018 à 13:35

Peut-être aussi un lien avec Berserk aussi, parce que si c'est pas la marque du sacrifice que le gamin dessine comme un possédé :3

Number6
10/12/2018 à 11:44

@ adel

C'est le titre du film qui m'a renvoyé à Birthright. Mais c'est vrai que j'aurais plutôt du dire man of Steel de Byrne. Eh oui, je suis trop omnibulé par Mark Waid. Je peux aussi sitôt azzarello, Bermejo, Sean Murphy, Grant Morrison, Quitely... Mais aujourd'hui, je sais pas, c'est Waid :)

Pulsion73
10/12/2018 à 11:29

Moi message est parti trop vite, mauvaise manip. Oui j'avais tellement le nom Clark Kent en tête que le reste est passé à côté. Bref, ça promet. Charabia, ma question partant sur un mauvais départ tout le reste, hormis mon enthousiasme à la vue de ce trailer, part en sucette, logique. Ton point de vue n'était pas nécessaire mais bon.....

Pulsion73
10/12/2018 à 11:23

@ratatak, tu as raison, je ne sais pas comment j'ai pu passer à côté de cette évidence, bien visible à l'écran. Javais tellement le nom Clark Kent m'est apparu plus lumineux encore que ce nom sur la boîte aux lettres. ^^

Charabia
10/12/2018 à 11:00

Pulsion73 a-t-il eu envie de dire quelque chose de cohérent?

Ratatak
10/12/2018 à 10:32

@pulsion73 : il n'est nul part fait mention des Kent ( le nom sur la boîte aux lettres est "Dreyer"), de Smallville ou de tout élément contextualisant le film dans l'univers DC canon connu ( peut-être mis à part le prénom Brandon qui renvoie à Brandon Routh- Superman d'un soir - mais c'est capillotracté... )

Dans ces conditions il n'y a que le contexte de l'histoire qui amène des références à la mythologie de Superman, donc pas de limites de caractérisation. D'autant que les designs sont tout de même très très différents.

Pulsion73
10/12/2018 à 10:10

Ben lui il deviendra jamais Superman. C'est mal barré. ^^. James Gunn n'a eu aucune difficulté à pouvoir utiliser le nom de ce personnage célèbre en l'utilisant dans un contexte d'horreur et en abimant ou déformant au passage son aura habituelle ? Je trouve l'initiative et le trailer dignes d'intérêt, c'est original. Ou alors, tant que l'on n'évoque pas le nom super héroïque, mais il n'y a aucune chance qu'il l'utilise un jour, on peut prendre possession du nom Clark Kent et façonner le matériau comme on l'entend ? James Gunn à eu des limites à respecter ou pas particulièrement ?

Plus

votre commentaire