Mowgli : La légende de la Jungle - les premiers avis du film Netflix sont tombés

Camille Vignes | 29 novembre 2018 - MAJ : 29/11/2018 20:00
Camille Vignes | 29 novembre 2018 - MAJ : 29/11/2018 20:00

Dommage… Netflix et Andy Serkis semblent avoir misé sur la forme plutôt que sur le fond. Les effets spéciaux de Mowgli : La légende de la Jungle suffisent-ils à rattraper le scénario décevant ?

La Planète des singes, Star Wars... autant de films qui ont su se démarquer sur la scène internationale par la puissance de leurs images et l’utilisation affutée de la motion-capture. Mais l’œuvre de l’acteur et réalisateur Andy Serkis est loin de faire l’unanimité tant il semble mettre plus en avant le lourd travail d’effets spéciaux que celui de la performance des acteurs.

 

photo, Rohan Chand (III)C'est vrai que c'est très beau

 

Cette nouvelle adaptation du roman de Rudyard Kipling The Jungle Book, attendu pour être sombre, verra Andy Serkis, en Baloo, donner la patte au jeune Rohan Chand, Mowgly. On retrouvera également Benedict Cumberbatch transformé par la technologie en Shere Khan, Christian Bale en Bagheera et Cate Blanchett en Kaa.

Si le film est beau dans son ensemble, les premiers avis américains en avant-première ne sont pas enthousiasmés par les effets spéciaux qu'ils ne trouvent pas tous à la hauteur. Pas plus d'ailleurs par le scénario qui n’arriverait pas à bien rassembler toutes les histoires de Rudyard Kipling dans un récit convaincant. Se voulant plus dramatique le film tomberait dans un entre-deux bancal.

 

photoBenedict Cumberkhan

 

INDIEWIRE

« Les premières séquences dans la jungle, maison d’adoption de Mowgli, sont palpitantes et immersives, tandis que les escapades ultérieures dans le monde civilisé sont plates [...] Pour chaque scène éblouissante et merveilleuse, il en existe une autre d’une laideur démesurée ; pour chaque gros chat qui semble prêt à sauter à travers l'écran, il y a un loup étrangement inachevé [...]

Mowgli : La légende de la jungle a aussi du mal à adapter les histoires du Livre de la jungle de Kipling en un scénario cohérent, parfois un peu décousu, comme si le cinéaste ne savait pas comment passer d'une histoire à l'autre » - Kate Erbland

 

photoL'horizon du succès

 

SCREENRANT

« Mowgli, plonge également beaucoup plus profondément dans le personnage de Mowgli que d’autres adaptations du Livre de la jungle, sans craindre les aspects plus sombres du jeune garçon élevé parmi les loups. » - Molly Freeman

 

THE GUARDIAN

«  Aucune chanson et pas très amusant. (...) une crise de loyauté entre Mowgli et les autres animaux, qui place le "village des hommes" avec de vrais acteurs humains sur le devant de la scène - faisant ainsi penser à une histoire d'origine de super-héros. Les scènes du village brisent la magie, et embrouillent l'histoire ».

Le long-métrage sortira uniquement sur Netflix en France le 7 décembre.

 

Affiche officielle, Rohan Chand

commentaires

Birdy
01/12/2018 à 08:30

Fin 2018 pardon. Mais Netflix reste à l'abri du besoin pour un moment et va pouvoir en produire/acheter un paquet des séries et des films originaux...

Birdy
01/12/2018 à 08:10

@ mcgiver : tu connais mal ton sujet. Netflix les obtient comment ses séries/films originaux s'ils se contentent de distribuer ? Ils inventent un schéma en passe de devenir tout puissant avec Amazon, Hulul,il serait temps de te mettre à la page, il se passe en fait l'inverse de ce qui accompagne les remarques acerbes de ton post.
Pour rappel, Netflix, c'est 150M d'abonnés début 2018, à 10€/mois, c'est un chiffre d'affaire de 1,5 milliard mensuels. Donc avant qu'ils ne soient "remplacés" par un vrai studio...

Simon Riaux - Rédaction
30/11/2018 à 15:16

@mikegyver

Pour avoir suivi de près l'évolution de la situation autour de Mowgli et nous être fait attaquer par une armada de neuneus quand nous regrettions que Warner abandonne le projet et ne le sorte pas sur grand écran, votre message nous fait doucement rigoler.

Le fait qu'il soit posté à quelques encablures d'un autre post nous accusant de pratiquer un "Netflix bashing" délirant n'y est pas pour rien.

Enfin, imaginer qu'un distributeur n'est qu'une courroie de transmission, qu'il ne fait pas de choix, ou n'a pas de ligne éditoriale, c'est faire preuve d'une méconnaissance flagrante du sujet. Il s'agit du plus gros achat de Netflix à ce jour, et donc bien d'une forme de "mise".

mikegyver
30/11/2018 à 15:03

"Netflix et Andy Serkis semblent avoir misé sur la forme plutôt que sur le fond"

bon je sais que vous etes des commerciaux en fait de chez nteflix, mais pour le coup faut arreter de faire croire que netflix a servi a quelque chose dans le film, a part le distribuer, ce que meme ma grand-mere saurait faire.

le film est la depuis des plombes, il ne serait jamais sorti si netflix avait pas eu l'envie de se la jouer en sortant un film "andy serkis"

nom de dieu c'est usant , NETFLIX EST UN DISTRIBUTEUR DE FILMS POINT BARRE.

comme tout distributeur bete et mechant, il disparaitra a l'arrivée de la concurrence (celle qui sait faire et produire des films, bref UN VRAI STUDIO), qui n'existe pas du tout a l'heure actuelle.

moi je prefere que ca soit un studio qui tienne les rennes, et pas des anciens couvreurs zingueurs reconvertis.

Gogollum
30/11/2018 à 12:52

Ca fait des années que j'attends ce film. La déception d'apprendre qu'on ne pourra le découvrir que sur "petit" écran...
Je n'ai pas vu la version de Favreau en entier, bof... Alors que là, tout ce qui est pointé dans les arguments des critiques pique encore plus ma curiosité.
J'ai hâte !

Simon Riaux - Rédaction
30/11/2018 à 11:36

@Rorov94

Vous avez encore égaré votre ordonnance ?

Rorov94
30/11/2018 à 10:02

Encore du netflix bashing!
Après BRIGHT,ANNIHILATION,MUTE et j'en passe...y'a toujours des pisse-froid qui n'acceptent pas qu'un studio au budgets illimités puisse cartonner.
J'ai vu ce MOWGLI il y a 5 mois et si il y a bien quelque chose d'irréprochable dans le film de Serkis c'est les sfx/vfx:c'est pas ILM,c'est pas Disney,c'est pas le budget du Favreau...mais techniquement c'est un must!
D'ailleurs,il est plus facile de compter sur des images imprimées dans la mémoire collective(la b-a du new LION KING le démontre)pour faire une comparaison qualitative comme avec la version cgi de JUNGLE BOOK avec son grand frère animé.
Mais faire de l'original avec une œuvre qui a autant d'interprétation visuelle que de lecteurs dans le monde depuis plus de 120 ans...
Si le succès streaming est au rdv sur NETFLIX,il n'est pas impossible que Andy Serkis tourne un 2d métrage de courtes nouvelles pour clôturer cette sublime version du chef d'œuvre de Kipling:hâte devoir ce récit où une mangouste défend et protège une famille en Inde contre un cobra royal(RIKKI TIKKI TAVI)!
La patte «Serkis»sur ce projet sera plus légitime que ce yes-man de Favreau!

Bob57
30/11/2018 à 09:32

Aucune chanson et pas très amusant. Mais sérieux ? Tant mieux !!

Adam
30/11/2018 à 09:17

@RiffRaff: salopio tu m'as devancé! Effectivement c'est une de mes deception quand j'ai lu le bouquin. c'était un receuils d'histoire dont certaine ne se deroulait même pas dans une jungle mais ailleur dans le monde. Pour le coup j'ai bien mieux aimé les adaptation Disney et celle en anime japonais d'il y a 20-25 ans.
Je suis quand même impatient de voir la version de Serkis.

StarLord
30/11/2018 à 08:52

«Aucune chanson et pas très amusant.» Mdr l'avis du Guardian! ^^ C'est sûr que si ils attendaient un remix de "Il en faut peu pour être heureux" il y a de quoi être déçu ^^

Plus

votre commentaire