Suspiria : le remake sera "l'expérience la plus perturbante que vous ayez eu" selon le réalisateur

Christophe Foltzer | 28 août 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 28 août 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

C'est marrant quand même comme on peut faire nos girouettes à certains moments. Et quand on dit "nous", c'est assez général. Cette capacité de l'humain à rejeter une idée en bloc jusqu'à ce qu'un élément ne soit le déclencheur d'une adhésion plus qu'intéressée et d'un beau retournement de veste. Ça doit être pour ça que la politique a encore de beaux jours devant elle.

Non parce que bon, vous nous dites qu'Hollywood prépare un remake du chef-d'oeuvre de Dario ArgentoSuspiria, on lui vomit dessus direct. Et c'est une réaction tout à fait normal parce qu'il y a quand même de grandes chances que cela soit fait en dépit du bon sens.

Sauf que dans ce cas précis, les choses sont un peu plus compliquées que prévu. Parce que c'est Luca Guadagnino à la réalisation que son récent Call Me by Your Name a mis tout le monde d'accord et que plus le film montre d'images, plus on se dit qu'il se passe quelque chose d'inhabituel dans le monde fermé et calibré des remakes.

 

Dario ArgentoSuspiria, l'original

 

D'ailleurs, la dernière bande-annonce en date est là pour le prouver, Suspiria n'est pas là pour déconner. On peut en effet s'attendre à une expérience des plus intenses, bizarres et éprouvantes, ce qui tombe plutôt bien puisque le réalisateur vient d'expliquer au micro du Hollywood Reporter que c'était exactement son intention :

"J'espère que le film sera une expérience implacable, qui s'insinue sous votre peau pour aller jusqu'à votre colonne vertébrale. Je veux que le film soit l'expérience la plus perturbante que vous ayez eu. Il parle d'une descente dans un monde de tourments et de ténèbres sans concessions.

En un sens, Suspiria parle de votre réaction face à la relation que vous entretenez avec votre mère et ce qui se passe quand le rapport de force s'inverse. Cela a toujours parcouru mon éducation et je pense que dans chaque film que vous faites, vous tentez de parler des choses qui vous sont le plus personnelles à l'aide de métaphores."

 

PhotoAmbiance...

 

Alors là, c'est un grand OUI qui nous échappe. Evidemment ! La note d'intention est plus que limpide et elle nous plait beaucoup. Mais il ne faudrait pas limiter Suspiria uniquement à cela puisqu'il y sera aussi question de sorcellerie et que Guadagnino a son avis bien arrêté sur la question :

"Je pense qu'une réunion de sorcières amène le concept de solidarité. Si nous prenons le sens historique du mot "sorcellerie" ('witchcraft" en anglais), en partant de l'inquisition jusqu'à des temps plus éclairés, on comprend que le scandale est venu par ce lien entre les femmes dans une société qui n'était pas en mesure de l'accepter.

 

photoTilda Swinton

 

Donc, historiquement, la sorcellerie revient à rendre le pouvoir aux femmes, le pouvoir de la femme en tant que déesse, et cela a été perverti par l'histoire officielle et les religions en le transformant en pacte avec le diable. La sorcellerie qui m'intéresse a beaucoup en commun avec tout ça, ce qui en psychanalyse est associé au concept de la mère toute puissante et que l'on peut retrouver dans beaucoup de religions, comme chez la déesse Kali par exemple."

Et il va sans dire que l'une des images les plus célèbres de ce remake est un clin d'oeil évident à Kali. Bref, il n'en fallait pas plus pour nous convaincre définitivement, ce Suspiria sent extrêmement bon, et il nous tarde d'être au 14 novembre prochain pour voir cette expérience traumatisante sur grand écran. En espérant ne pas être déçu.

 

Photo Dakota JohnsonUne inspiration évidente

Tout savoir sur Suspiria

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Sharko
28/08/2018 à 20:05

A Maurice Escargot: Absolument et on peut rajouter Le cercle, Le Blob, La mouche et Le village des damnés. Des remakes qui surpassent ou égalent l'original, il'y'en a plusieurs. Tant que le réalisateur est talentueux, comprends et s' approprie l'original pour en faire sa vision. Tout risque de bien se passer.

Maurice Escargot
28/08/2018 à 19:06

@Sharko :
Assaut n'est pas réellement un remake de Rio Bravo, plus une transposition dans un monde contemporain.
Millenium, c'est une nouvelle adaptation du bouquin (plus réussie que la version suèdoise, à mon sens).
Par contre, j'adhère pour Scarface. Et tant qu'à revenir chez Carpenter, on pourrait citer The Thing.

Sharko
28/08/2018 à 17:57

A Zombiekush: Assault de Carpenter, Scareface de De Palma, La guerre des mondes de Spielberg, L'invasion des profanateurs de sépulture de Siegel puis la version de Kaufman, King Kong de Jackson, Les 7 mercenaires de Sturges, Insomnia de Nolan, Millénium de Fincher,...

Zombiekush
28/08/2018 à 17:25

Ça restera un remake de plus. Quel remake a déjà surpasser l'original ? Faut il vraiment que je réponde

leraph
28/08/2018 à 11:36

Calmons nous... hein
Si c'est comme ça qui devait NOUS TERRORISER... lol

sylvinception
28/08/2018 à 11:00

Ben voir la pétasse de "50 nuances..." évoluer dans cet univers, c'est clair que ça risque d'être traumatisant à plus d'un titre.

votre commentaire