Metal Gear Solid : le futur film de Jordan Vogt-Roberts a son scénariste (et ça fait peur)

Alexis Vielle | 9 novembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Alexis Vielle | 9 novembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Metal Gear Solid s'installe dans la Cité des Anges. Et si la plus grande mission de Snake était de rester fidèle à lui-même ? 

Trente ans. Trente ans que Kojima nous fait rêver avec ces Metal Gear Solid. Plus que de simples jeux vidéo, la franchise a pris depuis de nombreuses années une nouvelle dimension, en mêlant univers uchronique, genre techno-thriller aux soupçons de science-fiction. Après les nombreuses transpositions foireuses de jeux cultes sur grand écran, il était donc grand temps d’adapter cette œuvre complexe et ô combien passionnante. 

 

Hideo Kojima

 Hideo Kojima, créateur de la saga 

 

Dirigé par Jordan Vogt-Roberts, responsable du gâchis Kong : Skull Island de son propre aveu, on apprend que le scenario du film sera signé de Derek Connolly. Si son patronyme ne vous est pas inconnu, c’est que le monsieur commence à se faire un nom dans le monde du blockbuster. Et pas pour les meilleurs d’entre eux. Fidèle acolyte de Colin Trevorrow, il signa dans un premier temps le très bon et sous-estimé Safety But Guaranteed. Puis le monsieur se lança dans le'univers des grosses productions. En découla Jurassic World, Monster Cars, Kong : Skull Island, les futurs Pacific Rim : Uprising et Jurassic World 2 : Fallen Kingdom. Même s'il n'était jamais le seul assigné au script (excepté Monster Cars), on est droit de craindre le pire. Vu ses précédents méfaits, on voit mal comment le monsieur pourra retranscrire l’ambiance pessimiste et kafkaïenne du jeu vidéo. En clair, ça sent l'aseptisation par la moulinette d'Hollywood, à la Ghost in the Shell

 

Photo Kong : Skull Island

Jordan Vogt-Roberts (avec la casquette rouge) avec John C. Reilly sur le plateau de Kong 

 

Non pas que l’on souhaite l’échec du projet, car c’est malgré tout un rêve de gosse qui est en passe de se réaliser, mais le monsieur nous pond des scripts aussi subtils qu’un Patrick Sébastien éméché lors d’une kermesse. Donc bon, on attend de voir mais franchement, entre un cinéaste plus que débutant, dont la seule réalisation au cinéma reste son Kong, et un scénariste abonné aux œuvres à gros budget décérébrées, on peut se poser des questions quant à la fidélité à l’œuvre sur consoles.

 

Photo MGS3

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Stingeread
09/12/2018 à 14:31

Mortal Kombat, Assassin creed ,Street Fighter encore c'est pas bien mais la ils entrent dans Metal Gear. Mon enfance et je ne veut pas me sentir trahi mais ça sent le bouzin a 90 km

colloc 1
13/11/2017 à 20:20

Moi aprés "the prédator"par shane black , plus rien ne peut me faire peur !

Paehon
13/11/2017 à 10:42

@Alexis VIELLE - Rédaction

Oui bien entendu, je sous-entendais juste que pour moi il n'y a qu'un film MGS :-)

J'espère que le studio me donnera tort.

Gregdevil666
09/11/2017 à 17:14

De toute façon : adaptaion de jeux vidéo en film = film de merde.
(Pour 99% des cas). L'exception reste super Mario, euuuu pardon Mortal Kombat.

snake88
09/11/2017 à 15:55

#çapue je n'y croyais pas trop de tout de façon mais cette annonce a douché mes espérances (concerant Vogt-Roberts Skull Island était débile mais avait de la gueule en terme de mise en scène)

Alexis Vielle
09/11/2017 à 15:15

@Paehon

Oui effectivement, il s'agit d'un film réalisé par Giacomo Talavini et son groupe d'étudiant avec un budget de 10 000 dollars. Nous n'avons pas jugé bon d'en parler tant ce fan film ne boxe pas dans la même catégorie.

Paehon
09/11/2017 à 15:09

Il existe déjà un film MGS : Metal Gear Solid Philanthropy.

maxleresistant
09/11/2017 à 14:57

Safety Not Guaranteed pas " Safety But Garanteed"

votre commentaire