Kong : Skull Island - le réalisateur reconnaît les défauts de son film, le compare à Alien vs Predator

Geoffrey Crété | 6 septembre 2017
Geoffrey Crété | 6 septembre 2017

Jordan Vogt-Roberts, réalisateur de Kong : Skull Island, a participé à l'incontournable Honest Trailer de ScreenJunkie pour avouer ses propres fautes.

Kong : Skull Island n'a peut-être pas comblé tous les fans, mais il a été une opération réussie pour la Warner : avec plus de 566 millions de dollars en salles, malgré un score américain décevant d'à peine 170, le blockbuster à 185 millions a rencontré le public. Le film avec Tom Hiddleston et Brie Larson a confirmé l'intérêt des spectateurs pour les grosses bêtes, après les 529 millions de Godzilla en 2014. De quoi rassurer les producteurs qui ont lancé Godzilla : King of the Monsters prévu pour 2019, puis Godzilla vs. Kong pour 2020.

Reste que Skull Island a un certain nombre de défauts plus ou moins gênants, et que le réalisateur Jordan Vogt-Roberts en a bien conscience. Et s'il avait très mal digéré les critiques humoristiques de CinemaSins, au point de répondre violemment sur Twitter à leur vidéo de 20 minutes qui décortique et liste toutes les erreurs du blockbuster, le réalisateur du très beau The Kings of Summer s'est racheté une conduite en participant activement à une autre forme de critique décalée : le désormais incontournable Honest Trailer de ScreenJunkie.

 

 

Après deux minutes de vidéo, Jordan Vogt-Roberts débarque ainsi dans le trailer au milieu de divers bidules de merchandising pour prendre la parole. Non pas pour défendre son film et attaquer ScreenJunkie, mais pour au contraire leur fournir les armes :

« J'aime la critique cinéma. C'est une part importante de cette forme artistique. Mais tu veux savoir qui est le plus gros critique vis-à-vis de moi ? Moi-même. Tu veux savoir tout ce qui va pas dans Skull Island ? Putain je vais te le dire. »

Le cinéaste commence ainsi par atomiser le scénario et le ton de Skull Island en empruntant le ton des Honest Trailer :

« Un film avec des problèmes majeurs de structure, qui passe tout son premier acte à rassembler les personnages, pour finalement tous les séparer dix minutes après ; qui visait l'émotion simple d'Aliens, le retour, mais se retrouve avec la complexité d'Alien vs. Predator »

 

Photo Tom Hiddleston, Brie Larson

 

En vrac, le réalisateur torpille son film dans les grandes largeurs :

« Faîtes la connaissance de super personnages comme John C. Reilly, puis d'autres personnages, et encore d'autres, et d'autres, et d'autres... parce que la plupart des blockbusters contemporains ont trop de personnages, et la plupart d'entre eux auraient dû être coupés ou consolidés. Mais je suis le réalisateur, c'est ma faute ! »

Le scénario (qu'il n'a pas écrit bien sûr) semble clairement être son grand regret :

« John Goodman, le mec avec lequel on entre dans le film, et qui dégage parce qu'il n'a rien d'autre à faire qu'expliquer l'histoire. (...) Toby Kebbell, qui est dans un film totalement différent des autres (...) Tom Hiddleston, qui a toujours l'air parfait, avec ses cheveux parfaits, jamais sale (...) et Brie Larson, qui en gros joue à Pokemon Snap pendant que les trucs intéressants arrivent aux autres. C'est un film qui prend certains de nos acteurs les plus talentueux et ne leur donne rien qui ressemble de loin à un arc narratif. »

 

Photo Kong : Skull Island

Jordan Vogt-Roberts sur le tournage de Skull Island

 

Jordan Vogt-Roberts affirme néanmoins que son film reste cool et défend avec passion le nombre d'hélicoptères présents à l'écran, puisqu'apparemment c'était l'un des principaux problèmes pour certains.

Enfin, le clou du spectacle : ScreenJunkie rappelle que ce Honest Trailer n'a pas été filmé après la suite de tweets rageux du réalisateur à l'encontre de CinemaSins, pour surfer sur l'histoire. La chose avait été décidée avant, lorsqu'ils avaient interviewé Vogt-Roberts. De quoi réparer un peu la colère légèrement disproportionnée du cinéaste, qui avait publié des dizaines de messages sur Twitter pour attaquer CinemaSins.

 

poster affiche

Tout savoir sur Kong : Skull Island

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

LaCHose
16/04/2018 à 22:58

Scénario plus que douteux, personnages ridicules, coupe de cheveu du réalisateur à revoir ! les musiques, la façon de filmer, la taille de Kong, les scènes de gueguerre mon dieu un massacre! rien ne vaut le VRAI king kong de 2005!

Doctor Nico
07/09/2017 à 19:55

J'ai trouvé ce film excellent personnellement. Oui il a plein de défauts, mais c'est une série B de monstres distrayantes où on retrouve des bébètes se tapant dessus, exactement ce que j'attend de ce genre de films, les humains on s'en fout ! Bien plus réussi que le très chiant Godzilla de 2014.

corleone
07/09/2017 à 15:36

@faux corleone Ferme ta gueule une seconde pauvre crétin. Skull Island est l'un des pires films de cette année. Absolument rien de rien ne m'as captivé dans ce film. Le kong a une taille démesurée qui le rend plus ridicule qu'effrayant, plus nigaud que charismatique. Difficile de pas se rappeler du Kong de Peter Jackson qui était si attachant, bien mis en valeur par le grand réalisateur qui faisait du singe la vraie star du film.

Rahan les tape
07/09/2017 à 13:38

J'espérais vraiment une bonne surprise d'après les critiques mais non, encore une purge.
Rien que l'intro débile à souhait donne envie de se lever et claquer son siège...le "couple" rigolo du début aurait dû être exploité à fond par la suite, les 2 ennemis auraient dû finir en vieux "couple" toujours en train de se chamailler mais inséparable, la comédie aurait mieux fait passer les scènes d'action ratées. Au final une fausse bonne idée que ce reboot sans âme et sans panache.

Mordhogor
07/09/2017 à 13:20

Lucide le bonhomme, respect ! Franchement, malgré quelques moments sympas, c'était... ridicule. Monstres ratés, singe beaucoup trop grand, Jackson risible (image douteuse lorsque son visage s'oppose à celui de Kong, en faisant un reflet simiesque), personnages effectivement ne servant à rien. Si tout ça c'est pour préparer au combat contre Godzilla (qui tournera probablement au Batman vs Superman, puisqu'aucun n'est "méchant").

Decker
07/09/2017 à 11:04

Ce film est quand même bien nul. C'est vrai que le scénario est lamentable, rien ne fait sens. Mais ça sombre totalement dans le ridicule avec l'apparition des méchantes créatures qui ressemblent à rien (à si, elles ressemblent aux bêbêtes de Cloverfield, mais en moches et stupides). Ils ont même réussi à raté la scène de l'attaque d'une pieuvre géante. Personnes n'y croient, et quand on s'y efforce, le film atomise son potentiel.

LaTeub
07/09/2017 à 10:30

Bah ben pareil pour moi je me suis régalé! Pas d'ennui dans ce film et ça c'est déjà énorme!

corleone
07/09/2017 à 07:35

moi j'ai kiffé ce film ! hate de voir la suite et monster vers dans toute sa splendeur !!!!

west666
07/09/2017 à 06:23

moi j'ai vraiment aimé bonne surprise ce kong mais Jordan Vogt-Roberts coupe toi la barbe par pitié on dirait un taliban lol

rom
07/09/2017 à 00:28

Un très bon moment au cinéma! on en prend plein les mirettes!!

Plus

votre commentaire