Wolf : le loup-garou version luxe (ou pas), avec Jack Nicholson

Geoffrey Crété | 21 avril 2021
Geoffrey Crété | 21 avril 2021

Jack Nicholson, Michelle Pfeiffer et James Spader dans un film de loup-garou réalisé par Mike Nichols : c'est Wolf.

Pour beaucoup, loup-garou et cinéma riment avec Hurlements réalisé par Joe Dante, Le loup-garou de Londres réalisé par John Landis, ou encore Dog Soldiers, le petit plaisir régressif de Neil Marshall. Mais au milieu des années 90, il y a eu Wolf, version chic et hollywoodienne de la bête, avec Mike Nichols (Le Lauréat, Qui a peur de Virginia Woolf ?) derrière la caméra, et Jack Nicholson et Michelle Pfeiffer à la tête d'un casting prestigieux.

Moins film de loup-garou que film romantique avec des loups-garous, Wolf a eu son petit succès à sa sortie, en 1994, et son existence a largement perduré au fil des rediffusions TV. Mais qu'en reste-t-il, près de 20 ans après ?

 

 

LOUPS PARTOUT

Ce n'était qu'une question de temps avant que le loup-garou ne se fraie un chemin jusque dans les hautes sphères hollywoodiennes, après avoir longtemps été rangé dans les placards de la série B et autres programmes méprisés. Universal y avait mis les pattes dans les années 30-40, avec Le Monstre de Londres réalisé par Stuart Walker. Dans la foulée, Le Loup-Garou réalisé par George Waggner avait marqué le début d'une ère poilue, avec Lon Chaney Jr. de retour dans plusieurs suites/films dérivés.

À partir de là, le loup-garou n'a cessé d'apparaître sous diverses formes, de Paul Naschy dans la saga Les Vampires du Dr. Dracula à Dean Stockwell dans la comédie horrifique Le Loup-garou de Washington. Mais tout a changé avec Hurlements et Un loup-garou à Londres, sortis coup sur coup en 1981. Le premier a lancé une franchise de huit films, jusqu'à Full Moon Renaissance en 2011. Et Rick Baker a remporté l'Oscar des meilleurs effets spéciaux pour le deuxième, qui aura droit à une suite, Le Loup-garou de Paris.

 

HurlementsFilm de loup-garou ou soirée batcave ?

 

Et si ce loup-garou des cimetières de série B avait un vrai potentiel commercial côté grand public ? Sans surprise, le rire est la première arme pour le rendre inoffensif. Dans Teen Wolf, la bête prend l'apparence de Michael J. Fox pour une comédie ado. Dans The Monster Squad, il retrouve Dracula dans un pastiche des Universal Monsters. Dans Madame est un loup-garou, c'est une mère de famille qui succombe à la malédiction.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
sylvinception
23/04/2021 à 15:07

Les classiques du genre peuvent se compter sur (moins que) les doigts d'une main...
Je vois que "Le loup-garou de Londres" et "Hurlements", perso.
(C'est vrai que "Dog Soldiers" est pas mal du tout...)

Quand a "Wolf"... bordel que ça vieillit mal.

JR
22/04/2021 à 15:20

Au temps pour moi, et je me souvenais de l'enthousiasme autour de ce film (dans mon entourage également)

Geoffrey Crété - Rédaction
22/04/2021 à 14:57

@JR

... oui, c'est précisément pour ça que je disais : j'espère que son nouveau film suivra le même chemin.

J'avais fait la critique de Thunder Road, et il était dans mon top 3 des sorties ciné en 2018.
https://www.ecranlarge.com/films/critique/1033130-thunder-road-critique-prodige

JR
22/04/2021 à 14:15

@Geoffrey, Thunder Road était sorti en salle, sur très peu de copies, et disponible assez longtemps en vostfr uniquement sur canalsat.

jorgio6924
22/04/2021 à 12:28

"C'est un homme est un fou furieux. Il a même uriné sur mes chaussures !"
"La bête se hérisse et elle a un bazooka dans chaque mains"

Mike Nichols avait toujours la classe du verbe.
J'ai adoré.

Pat Rick
22/04/2021 à 11:07

Vu il y a plusieurs années, pas un film extra mais tout de même mieux que prévu.

Flash
22/04/2021 à 08:57

@Ray @Geoffrey Merci pour vos réponses.

dams50
21/04/2021 à 20:00

Pas vu, mais la bande annonce de l'époque avec Nicholson qui en fout partout dans les toilettes hommes en débitant "Je marque mon territoire" m'avait bien poilé.

Récemment, sur le thème, "Les bonnes manières" m'avait agréablement surpris.

Ray Peterson
21/04/2021 à 19:03

@ Flash, The Wolf of Snow Hollow est une plutôt bonne surprise et très surprenant Dans le style Jim Cunnings. Pour un "Werewolf movie" c'est une revisite originale où se mêle humour décalé et mélancolie touchante dans un bled paumé des States façon Frère Coen. Et la photo qui accompagne la neige immaculée est très belle. Beaucoup apprécié.

JR
21/04/2021 à 17:07

@kyle, bon sang, j'ai grandi terrifié par tous ces films... Et oui, ils vieillissent assez mal même si je les aime toujours autant. La nouvelle dont est tiré Peur Bleue est juste 1000 fois mieux que le film. Il y avait aussi La malédiction du loup garou en série TV (dont quelques épisodes sont visibles sur YouTube).

Wolf, oui il y a un côté kitch assez assumé je trouve (la musique les souligné souvent), mais étrangement ça passe. Pour les combats, c'est le ralenti qui flingue le truc.
Et puis l'apparition de David Schwimmer ^^

Plus
votre commentaire