Jurassic World : Fallen Kingdom a t-il été à la hauteur du succès-monstre de Jurassic World ?

Mise à jour : 03/11/2018 14:32 - Créé : 3 novembre 2018 - Geoffrey Crété
photo
178 réactions

Retour sur la carrière au box-office de Jurassic World : Fallen Kingdom.

C'était l'un des blockbusters les plus attendus de l'année, parce que la magie de Jurassic Park de Steven Spielberg est éternelle et que Jurassic World a été un succès phénoménal en 2015. Jurassic World : Fallen Kingdom est donc arrivé en juin, avec la difficile mission de passer après le précédent épisode, réalisé par Colin Trevorrow.

La suite de Juan Antonio Bayona, avec à nouveau Chris Pratt et Bryce Dallas Howard, a t-elle été à la hauteur ? Retour sur son box-office et sa carrière.

 

  

LE BUDGET

Jurassic World : Fallen Kingdom a officiellement coûté 170 millions. Si Deadline a écrit que le budget réel approchait en réalité des 187 millions, c'est dans tous les cas supérieur aux 150 millions (environ 160 avec l'inflation) de Jurassic World. Et c'est ainsi l'épisode le plus cher de toute la saga, même en tenant compte de l'inflation (Jurassic Park premier du nom aurait coûté dans les 110 millions, Le Monde perdu : Jurassic Park à peine plus, et Jurassic Park III environ 133 millions).

Et la note est particulièrement salée puisque le budget marketing est faramineux. Deadline a ainsi affirmé que le studio Universal avait dépensé 185 millions de dollars pour vendre le film, soit deux fois plus que pour le précédent volet en 2015, et plus que la concurrence chez Disney (dans les 150 millions pour Avengers : Infinity War, dans les 80 pour Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2).

Variety avait notamment révélé qu'Universal avait dépensé près de 12 millions de dollars pour une seule publicité, lors du Super Bowl en février. Une campagne réalisée par Colin Trevorrow a aussi été lancée avec la marque Jeep, où Jeff Goldblum est apparu dans un pseudo-hommage au premier film de Steven Spielberg - de quoi peut-être imaginer un deal qui va au-delà de son très court rôle dans le film.

En somme : Fallen Kingdom a coûté au minimum 355 millions. Dont plus de la moitié pour la promo.

 

photo Coucou, je viens vérifier les comptes

 

LE BOX-OFFICE MONDIAL

1,30 milliard de dollars. C'est évidemment un gros chiffre, qui place Jurassic World : Fallen Kingdom en troisième position des plus gros succès de l'année, derrière Avengers : Infinity War (2,04 milliards) et Black Panther (1,34 milliard). C'est donc une très belle sortie pour le studio Universal (bien plus que Mamma Mia : Here We Go Again !Cinquante nuances plus claires ou Skyscraper), qui lui permet de maintenir une place parmi les concurrents, et notamment le poids lourd Disney.

Mais c'est moins que Jurassic World, qui a engrangé 1,67 milliard en 2015 (1,77 avec inflation). Evidemment, le cas de la suite qui fait moins que l'original est classique, mais suffisamment significatif à ce niveau de franchise pour être noté.

Si Jurassic World : Fallen Kingdom est a priori le deuxième plus gros succès de la saga sans prendre en compte l'inflation, 

 

Photo Chris Pratt Tout doux là, 1,3 milliard c'est bien quand même

 

LE BOX-OFFICE DOMESTIQUE 

416 millions au box-office américain et canadien. Là encore, c'est un succès, qui permet à Jurassic World : Fallen Kingdom d'être le quatrième plus gros score domestique de l'année, derrière les insurmontables Black Panther (700 millions) et Avengers : Infinity War (678 millions), mais également Les Indestructibles 2 (plus de 600 millions).

Mais c'est néanmoins un gros pas en arrière après les 652,2 millions encaissés par Jurassic World en 2015 (plus de 693 avec l'inflation). Selon Box-Office Mojo, c'est même l'un des plus petits succès de la franchise avec l'inflation, derrière Jurassic ParkJurassic World, et Le Monde perdu : Jurassic Park. Seul Jurassic Park III fait moins, et de loin (environ 296 millions avec l'inflation).

 

photo, Bryce Dallas Howard, Chris Pratt Planquez-vous, le comptable est dans le coin

 

LE BOX-OFFICE ÉTRANGER 

888 millions. C'est un très beau score, inférieur à Avengers : Infinity War bien sûr (1,3 milliard), mais supérieur à Black Panther (646 millions), Les Indestructibles 2 (627 millions), Mission : Impossible - Fallout (571 millions) ou encore Deadpool 2 (415 millions). La marque Jurassic s'exporte donc bien.

Mais encore une fois, c'est moins que Jurassic World, qui avait engrangé plus d'un milliard au box-office international (1,019 milliard).

Fallen Kingdom a surtout été un succès au Japon (72 millions), au Royaume Uni (54 millions), en Corée du Sud (47 millions) et au Mexique (35 millions). Mais Universal peut avant tout remercier la Chine, où le blockbuster a amassé plus de 261 millions de dollars. C'est loin des 359 millions d'Avengers : Infinity War ou des 392 de Fast & Furious 8, mais c'est un très gros score. Et c'est plus que les 228 millions de Jurassic World (242 environ avec l'inflation).

 

photo, Rafe Spall Comment créer un succès en labo

 

LE BOX-OFFICE FRANÇAIS 

Avec 3,64 millions d'entrées, Jurassic World : Fallen Kingdom est le septième plus gros succès en France en 2018, derrière Les Tuche 3 (5,68 millions), Les Indestructibles 2 (5,66 millions), La ch’tite famille (5,60 millions), Avengers : Infinity War (5,1 millions), Black Panther (3,68 millions), et Taxi 5 (3,65 millions).

C'est beaucoup, certes, mais pas assez. Car Fallen Kingdom est l'un des plus petits scores de la saga, juste avant les 2 millions d'entrées de Jurassic Park III. Le record reste Jurassic Park premier du nom, avec 6,7 millions de spectateurs rassemblés par Spielberg en 1993. 

C'est d'autant plus significatif que Jurassic World, avec 5,2 millions, est le deuxième plus gros succès de la franchise. Grosse dégringolade pour sa suite donc.

 

photo, Bryce Dallas Howard, Chris PrattEt si on réveillait la bête pour gagner plein de sous ?

 

LES RAISONS

Première explication : l'euphorie du comeback des dinos est passée. Après 14 ans d'absence, Jurassic World était par principe un événement et un cadeau pour beaucoup de fans. Le succès n'était peut-être pas garanti, mais l'enthousiasme et la nostalgie ont certainement eu un pouvoir immense. Tout comme l'idée que tout était encore possible, avec de nouveaux héros, de nouveaux dinosaures, de nouveux enjeux. Si le film de Colin Trevorrow était une page blanche digne d'un fantasme, celui de Juan Antonio Bayona était une autre histoire. La surprise est passée, et la suite était surtout le rendez-vous hollywoodien obligatoire.

Deuxième explication, directement liée : le retour de flamme. Si Jurassic World a été un énorme succès, il a engendré beaucoup de discussions, et a été vivement critiqué. Normal à ce niveau de blockbuster certes, mais l'énervement a été massif. Contre Colin Trevorrow, contre Chris Pratt dont le numéro de héros faussement blasé coïncidait avec Les Gardiens de la Galaxie, contre Bryce Dallas Howard et ses talons ou contre une suite peu inspirée qui s'est contentée de recycler les précédents épisodes. Facile donc d'imaginer qu'une partie du public a décidé de bouder la suite. La chute de fréquentation importante en deuxième week-end aux USA, atteste aussi d'un engouement moindre.

 

PhotoLe Monde perdu : Jurassic Park

 

Enfin, il n'y a rien d'étrange à voir une suite faire moins bien que le premier. Le Monde perdu : Jurassic Park avait nettement moins attiré que Jurassic Park, (618 millions dans le monde, contre plus de 914 millions pour la première sortie du film original), en partie parce qu'il a été bien moins considéré (comme Fallen Kingdom, qui a eu une critique bien plus froide aux Etats-Unis).

Le mouvement est logique, et Star Wars : Les Derniers Jedi l'a encore prouvé récemment en récoltant moins que Le Réveil de la Force, tout comme L'Attaque des clones et L'Empire contre-attaque avant lui. Donc le score de Fallen Kingdom n'est au fond pas un signal inquiétant.

 

Photo Chris Pratt, Bryce Dallas HowardA l'horizon : Jurassic World 3 en 2021

 

LE BILAN

Jurassic World : Fallen Kingdom a récolté plus d'1,3 milliard au box-office. Mais pour estimer combien Universal a récupéré, il faut prendre en compte le budget massif du blockbuster (ahurissant ici, avec le marketing), et avoir en tête qu'une partie des recettes échappe au studio et va notamment aux exploitants (surtout sur les territoires hors USA, et particulièrement la Chine).

Ainsi, la suite aurait finalement rapporté dans les 200 millions au studio. Bien moins que les 474 millions de profit du précédent film, selon Deadline.

Une somme qui peut sembler dérisoire, mais à laquelle il faudra ajouter les recettes de la vidéo (près de 140 pour Jurassic World rien qu'aux USA), des ventes TV et autres (une centaine de millions pour Jurassic World) et surtout du merchandising. Deadline déclarait qu'une licence aussi populaire que celles des dinosaures pouvait rapporter près de 500 millions en jouets et autres babioles dans le sillage de la sortie. L'opération est donc très bonne pour Universal.

 

photo, Chris PrattLe dino et les comptes de plus près

 

LES CONSÉQUENCES

Aucune, si ce n'est que Jurassic World 3 est clairement majeur pour le studio Universal, qui tient là l'une de ses poules aux oeufs d'or avec Fast & Furious. Prévu pour 2021, le troisième opus de la renaissance sera à nouveau porté par Chris Pratt et Bryce Dallas Howard, avec le retour de Colin Trevorrow à la réalisation - puisqu'il a été éjecté de Star Wars Episode IX.

L'idée serait de finir une trilogie qui sera forcément apocalyptique, vu la fin de Fallen Kingdom, avec l'envie de ramener des anciens héros de la saga. Mais difficile d'imaginer que les producteurs n'auront pas l'envie de poursuivre la franchise, d'une manière ou d'une autre. Nouvelle suite, spin-off sur un personnage, prequel sur l'éducation de Blue, univers étendu avec American Nightmare pour imaginer une Purge à base de raptors lâchés dans les rues : le mystère est encore total.

 

Jurassic World : Fallen Kingdom, disponible en DVD et Blu-ray depuis le 9 octobre.

 

Affiche

commentaires

Atlantis 06/11/2018 à 12:36

@Mikegyver :

Alors même si le PIB de certains pays africains n’est pas très grand tu auras du mal à te payer un de ces pays pour 355.

Toi tu t’y connais pas trop en prix j’ai l’impression.

Les pubs super Ball tu as le barème et pour chaque chaines tu as des tarifs suivant l’h, le programme etc.

Donc ils sont vérifiable assez facilement.

Tu es en mode Mulder :)

mikegyver 06/11/2018 à 11:14

355m dont la moitié de promo ?

vous savez qu'on peut acheter un pays d'afrique avec ce montant ? et vous croyez vraiment que c'est mis dans la promo ?

c'est dans les poches des producteurs plutot, faut arreter le delire de croire qu'une pub a la tele ricaine ca coute 20m de dollars.

c'est du flan, un chiffre inverifiable, et qui surtout tombe dans les poches des producteurs et basta.

Faux 05/11/2018 à 13:27

Film classé familial à l'époque.

Et la seul surprise, tant d argent gaspillé quand des gosses crèvent ds ce monde.

Alan Smithee 05/11/2018 à 10:16

Même s'il est bien réalisé ce film est tellement déviant... digne d'un resident evil
Quand on rematte le premier jurassic park qui est un film noble... ça fait le grand écart!

Atlantis 05/11/2018 à 09:46

Marrant de voir tous ceux qui critiquent le film ici.
J’ai pas l’impression d’avoir vu le même film quand j’entends parler que le film est sans surprise.
La première partie est basique a des JP pour rappeler les autres films et la 2ème partie fait évoluer l’idée en Hus-clos entre autre.
Pour cela je rejoins @Nerveranrine123.

Lol @Dutch Schaefer… jurassic par a toujours viser un public d’ados et cela depuis le premier … le 3 été marrant mais nul comme film sur un peux près tout à proprement parler.

Les Fan veulent du jurassic park qui ne change pas, mais les fan cassent souvent les couilles pour des détails. Car voir 5-6 fois JP 1 non merci. Voir les films évoluer et prendre des mini risque sa vaut mieux que stagner.

Le JW2 est une belle réussite une réalisation d’enfer ( avec surement un cahier des charger et un scénario fait pas un Trevorrew qui pour moi n’est pas un bon scénariste et un réalisateur plus que basique sans still)

bof 05/11/2018 à 08:54

@Lecteur depuis l’origine

Si le bénéfice se situe entre 25% et 50% (disons 35% de moyenne), alors il devrait atteindre près de 350 millions.

Après, ça m'a égal, hein: je n'ai même pas vu le film ;-)...

Okay pour kev, copie made in america, bref tt et dis.???? 04/11/2018 à 21:00

Te fais rêver, toi! Blablabla...........

MystereK 04/11/2018 à 20:54

Aie, et à part l'antiaméricanisme primaire, vou avez des arguments pour dire que le cinéma américain devrait disparaître, parce que c'est bien le cinéma américain qui nourrit notre soif de ce loisir qui nous tient tant à coeur et grâce auquel tant de vocations sont nées dans le monde entier. Le plus mauvais des film américains vaut au moins 2x plus qu'une comédie française avec un youtubeur ou n’importe quel Kev Adams.

Love america 04/11/2018 à 20:22

Mon avis; une nation fini a la pisse, produira des films fini a la pisse.

CQFD

Aie.... 04/11/2018 à 19:53

Film nul, tts comme le premier, encore un blockbuster américain sans aucune contenance, scenario a deux balles, aucune surprises, tristessel'Amérique.

Si seulement cette nation qui rends débiles l'humanité, pouvait disparaitre.
Les américains et la peur, tjr du ciné de merd
Triste destinée manifeste.

????????????????

Plus

votre commentaire