Man of Steel : critique Superman Returns (again)

Christophe Foltzer | 12 janvier 2021 - MAJ : 18/01/2021 18:25
Christophe Foltzer | 12 janvier 2021 - MAJ : 18/01/2021 18:25

It's bird ! It's a plane ! Non, c'est Superman, de retour, encore. Après Superman Returns de Bryan Singer, qui s'est planté, Zack Snyder ramène le super-héros pour lancer un univers étendu DC. Henry Cavill reprend le slip, face à Russell Crowe, Amy Adams et Michael Shannon, avec Christopher Nolan à la production, après sa trilogie The Dark Knight.

Notre avis sur le meilleur et le pire du DCEU : par ici.

MAN OF STYLE

Ce qui ressort de ce Man of Steel c'est qu'il s'agit peut-être moins d'un film de Zack Snyder que du nouveau Christopher Nolan. En effet, le style du réalisateur de 300 ne transparait que rarement au cours du métrage, et certainement pas là où on l'attendait (les scènes d'action). Exit également la maîtrise scénaristique de Watchmen, ce Superman nouveau fait irrémédiablement penser à la trilogie du Dark Knight, tant dans ses bons que dans ses mauvais côtés.

Les bons côtés, ce sont évidemment les effets spéciaux (remarquables et impressionnants). Le casting est solide : Henry Cavill EST Superman, Michael Shannon EST excellentRussell Crowe compose un Jor-El très différent de Marlon Brando mais tout aussi convaincant, et Kevin Costner assure dans le rôle du Alfred de service, un Jonathan Kent bien moralisateur, mais attendrissant dans sa relation avec son fils, quoiqu'un peu bêta sur la fin. Amy Adams se débrouille très bien dans son rôle pourtant si mal écrit.

 

Photo Henry CavillLa bête Cavill

 

La prise de risque pour redonner un souffle au mythe de Superman est couillue, les choix d'orientation sont pour la plupart bien pensés, le souffle épique tant absent du film de Bryan Singer est bien là par moments, l'évolution du personnage-titre est passionnante, sa relation avec ses parents touchante, son rapport au monde crédible et son hésitation à s'impliquer dans le destin de la Terre fait mouche à chaque fois.

Même la nouvelle Krypton fascine, on a envie d'en savoir plus. Le passage d'un personnage profondément mélancolique à un héros indéfectiblement lumineux marche à fond et l'empathie du spectateur fonctionne.

 

Photo Henry CavillSuperman et l'humanité

 

MAN OF MEH

Mais alors, où est le problème ? Dans le rythme tout d'abord : Il n'y a aucune tension dramatique, les nombreux flashbacks sont très mal gérés, et redondants, et du coup le film paraît bien long, handicapé également par un ventre mou malheureusement prévisible et un final apocalyptique qui, justement, n'en finit plus, perdant un peu plus de son intérêt à chaque nouveau building détruit.

Ce qui énerve davantage c'est qu'il s'agit d'une décalque de Batman Begins : trauma originel - errance / recherche de soi - construction de son « moi » - combat contre une menace liée au père qui n'est que la représentation de ce que pourrait possiblement devenir le héros... On connaît ça par cœur.

 

Photo Henry CavillSuperman, le beau

 

Le film est clairement coupé, il y a pas mal de raccourcis et de personnages sacrifiés (Lois Lane n'a aucune profondeur, aucun enjeu autre que de mettre le grappin sur le héros) et il règne un sous-texte un peu étrange tout au long du film. Le pire étant bien sûr son double discours qui rappelle l'hypocrisie de The Dark Knight Rises : tout le film tourne autour du refus du déterminisme, de la valeur du libre-arbitre, loin de ce que nous dicte la société-fourmilière qui nous astreint à un rôle prédéfini. Kal-El doit faire ses propres choix pour bâtir un monde meilleur. Or, en devenant Superman, ne fait-il pas EXACTEMENT ce qu'on attend de lui ? Grosse contradiction...

 

Affiche française

Résumé

C'est d'autant plus dommage que Man of steel avait tous les ingrédients et le potentiel pour être un grand film. N'en reste qu'un produit, très sympathique au demeurant, divertissant quoique prétentieux.

Autre avis Geoffrey Crété
D'une folle ambition, d'une générosité presque éreintante, mené par un premier degré absolu, blindé d'effets de style, Man of Steel peut agacer. Mais il peut aussi être vu comme un blockbuster passionnant et traversé de superbes moments, avec l'une des plus belles partitions de Hans Zimmer.
Autre avis Lino Cassinat
C'est vrai que c'est un peu neuneu et que la solennité de l'ensemble est bien lourde. Mais Zack Snyder prouve ici qu'il est un maître de la démesure : Man of Steel est un film trépidant qui recèle quantité d'images époustouflantes. Le spectacle décroche régulièrement la mâchoire, et si l'on en sort exténué, on est également facilement conquis.
Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(3.7)

Votre note ?

commentaires
Gloss
16/01/2021 à 13:51

L'un des meilleurs films de super-héro selon moi, avec BvS version longue, Spiderman 2, Watchmen et Infinity War…
Pas étonnant que Snyder arrive à créer une solide fanbase sans vraimment le vouloir XD

Sinon, l'article est inhabituellement court pour une critique, surtout que la critique ne va pas bien dans la profondeur du film.
En tout cas cette fois je suis d'accord avec Geoffrey.

Aligatir2b
14/01/2021 à 09:51

Je ne suis pro DC ou anti pour ma part.
Je prend un film pour ce qu'il propose
En l'occurrence Man of Steel doit proposer de l action et tt ce qui va avec et je trouve que le superman version Snyder y arrive largement .

Donc je suis du même avis que Opal
Pour ce qui est de la critique je la trouve très sévère .

Opale
13/01/2021 à 15:24

Moi aussi je donne mon avis. Mais de là a traité ce film de "navet" il faut avoir des oeillères car si MoS est un navet que dire de tous les Marvels? Au moins ton deuxième message précise les défauts que tu pointes. Ce qui me dérange c'est que TOUT est mauvais, le plus mauvais des mauvais bien entendu, il n'y a pas de nuance, c'est juste de la démolition car tu n'aimes pas. C'est caricatural. Snyder mauvais réal, ok c'est toi qui le dit mais non je ne suis pas d'accord, le mec a un style pachydermique parfois mais il maitrise son sujet, il se regarde un peu filmer mais il y a bien, bien pire, les effets spéciaux ne suivent pas, ah bon? Bêtise crasse? Ah mais on parle de comics là (et une fois de plus j'attends ton ton avis sur les Marvel alors!) et je passe sur les "daube nauséabonde", "étron","cuvette de chiotte" etc, etc Ne pas aimer est ton droit le plus strict mais un tel fiel scatologique c'est suspect... Et au fait, Sanchez t'arrive a t'assoir?

Sanchez
13/01/2021 à 13:53

@Opale
J’exprime mon avis comme tout le monde ici. La médiocrité du film est ostentatoire, et seuls Wonder Woman et Aquaman ont pu rivaliser en dégouli visuel et bêtise crasse. Pourtant j’adore DC mais avoir refilé le projet d’univers étendu à Snyder fut une grave erreur, sa mise en scène des années 2000 étant déjà dépassée. Quand je regarde un DC je me sens insulté en tant spectateur. Ce sont des films calibrés pendant de réunion de costard cravates. Le niveau artistique est proche du néant. Seul Batman v superman est à peu près regardante même si la réal de Snyder reste ringarde.
J’argumente contrairement à toi. Si tu as aimé le film tant mieux pour toi. Tu peux manger tes crottes de nez ca reste ton problème. Alors fait la paix et viens faire un bisou :) opale, opale masqué ohé ohé

Opale
13/01/2021 à 07:31

@Y Boy je ne t'ai pas demandé ton avis à toi... Je ne m'adressais pas à toi. Lorsqu'on traite un film de navet (c'est à dire le pire qualificatif pour un métrage) il faut un peu plus que des arguments bidons développés par Sanchez dans un post qui respire la haine et un esprit partisan. D'ou ma réponse.

Squoal
13/01/2021 à 06:39

Une merveille pour moi.... Et un Superman plus que crédible, un Superman qui convaint sur tout les plans !

Kyle Reese
13/01/2021 à 00:27

Il faut s’y faire pour apprécier le film: c’est Superman version Snyder.
Perso j’aime bcq Man of steel tout comme la version de Donner en son temps. Il n’y a pas un Superman, il y en a des centaines en BD avec des différences de style, de psychologie du perso, de son histoire et du design. Bref ...

Marvelleux
12/01/2021 à 23:12

Mais quel film de fou max of steel, bordel.

Where is Clark Kent
12/01/2021 à 22:32

On peut prendre le film dans tous les sens de lecture possible, on peut comprendre le souhait de s'éloigner du film d'origine, mais il y a une chose qui n'est pas possible : faire de clark kent un type normal "qui se prend au sérieux". Tout le sel de l'original, c'est l'alternance entre les scènes avec superman sérieux et puissant, avec Clark Kent goguenard et maladroit. Peu importe que ce soit volontaire ou pas. C'est comme de se demander si Columbo joue au naïf ou s'il l'est vraiment. Tout l'intérêt est qu'il est ainsi et que le spectateur peut s'identifier au personnage car il est profondément humain et sympathique. Le Clark Kent de ce reboot est juste soporifique. Il est d'emblée présenté comme un journaliste sérieux, impliqué, brillant... Et donc en fait largement trop lisse et ennuyeux sans défaut.
Imagine t'on un reboot de Columbo joué par un personnage sérieux, faisant la mou, légèrement triste comme Derrick. Vous pouvez mettre 200 millions sur la table, avoir Nolan à la production, le film ne marchera pas si vous trahissez le premier trait de caractère du personnage principal. C'est juste élémentaire. Voir aussi les reboots de Terminator avec Arnold en mode humain et drôle. Ne cherchez pas plus loin rien qu'en lisant le nouveau concept on sait que le film est dans le fossé.
Leçon donc à tous les apprentis scénaristes qui cherchez à rebooter: respecter l'œuvre d'origine et ne commencez pas par mettre à la poubelle ce qui faisaient les épices de l'original.

saiyuk
12/01/2021 à 17:59

en tout cas Cavill assure en Sup

Plus
votre commentaire