Misfits : la série revient sur le petit écran !

Alexis Vielle | 7 juin 2017
Alexis Vielle | 7 juin 2017

Il y a des séries qu'on pensait intouchable. Misfits en faisait partie. Hélas, on s'est planté. 

Des reboots, des reboots, encore des reboots ! Après le 7e art, c’est au tour du petit écran de se faire gangréner par cette mode. Alors que l’on apprenait l’abandon des Contes de la Cryptes, seule série qui aurait mérité une seconde jeunesse, aujourd’hui c’est la génialissime Misfits qui aura droit de se faire rebooter comme il faut. Ou pas. En effet, la chaîne Freeform vient de commander un pilot pour la série subversive et irreverenscieuse anglaise. Et quand on connait les précédentes productions de la chaîne, cela peut faire peur. La firme est en effet loin de proposer du contenu rock n roll et on peut craindre une aseptisation du propos de la série originale. 

 

photo trailer

 

En clair, on flippe. Car Misfits c’était quand même Skins qui rencontrait les X-Men. Crise d’identité, sexe, rébellion envers l’establishment britannique, le show traitait de sujets de fond en proposant des personnages réalistes, humains et forcément attachants. Evidemment on va attendre de voir ce que donnera le pilot, mais on n’a quand même de sacrés doutes. C’est comme si les ricains reprenaient Skins pour en faire Gossip Girl quoi… On ne peut donc que vous conseiller de vous jeter sur la série si ce n’est pas déjà fait.

 

nathan

Nathan, le personnage qu'on adore détester 

Misfits nous présentait cinq jeunes adultes condamnés, pour des raisons diverses, à des travaux d’intérêts généraux. Suite à un violent orage, ils se retrouvent détenteurs de superpouvoirs correspondant à leur personnalité. La bande va aussi découvrir qu’ils ne sont pas les seuls à avoir reçu des dons et que certains peuvent se révéler très dangereux…

Toutes les transpositions Outre-Atlantique ne sont pas non plus à jeter. House of Cards était à l’origine une série 100% british et on peut dire que la version US à même dépassé son maître. Après faut dire qu’avec Fincher à la réalisation et à la production ainsi qu’un casting royal avec Kevin Spacey et Robin Wright, le résultat ne pouvrait qu’être à la hauteur de nos attentes.

 

affiche

 

 

Le remake américain sera écrit et produit par Diane Ruggiero-Wright (iZombie, Veronica Mars). Le casting sera composé de Ashleigh LaThrop (Sirens), Tre Hall (Rebel), Allie MacDonald (Orphan Black) et Jake Cannavale (Nurse Jackie). Victoria Mahoney (Grey’s Anatomy) en assurera la réalisation. Avec tout le respect qu’on doit au scénariste et à la réalisatrice, on a peur que le duo accouche d’une série trop propre, trop sucrée ou trop politiquement correct. Seule nouvelle rassurante, le créateur de la série originale Howard Overman sera l'un des producteurs executifs... 

Et puis qui peut sérieusement remplacer Nathan ?

 

extrait

commentaires

sandman
08/06/2017 à 09:25

ça c'est une bonne nouvelle, elle a envoyé du nouveau à l'époque, sex drogue et rock n roll, beaucoup d'humour bon certains pouvoir de casse pas des briques comme celui de aicha ou celui de la meuf qui rend les gens chauves mdr mais bon il y avait du lourd dans cette série espérons qu'ils ne fassent pas de la merde avec ....

Maski mask
07/06/2017 à 20:33

En tout cas sa me fait flipper j'ai peur qui fasse un gossip girl où un skins (us) quoi que la version us etais pas mal mais j'ai quand meme peur tres peur je pense sa pourais le faire si il prennais john wells (shameless us) il s'est bien debrouille jusque maintenant au pire annulé sa feras des economie

Greg
07/06/2017 à 14:21

Nathan... et Rudy !! Sans doute les 2 personnages les plus tarés du petit écran !

Roukesh
07/06/2017 à 13:27

La série a fini par un peu trop vriller, mais les 2-3 premières saisons étaient exceptionnelles. Les personnages étaient très bon, le fait de faire changer les pouvoirs des personnages permettait de varier un peu les approches. Que du bon, irrévérencieux mais jamais gratuit (sauf ce cinglé de Nathan).

Zanta
07/06/2017 à 12:54

Howard Overman a lui-même tué sa série... Donc peut-être que si quelqu'un le contrôle dans ses errements scénaristiques, on pourrait avoir quelque chose de chouette.
Et qui ne dépend pas d'un Nathan pour exceller.

votre commentaire