Westworld : Jonathan Nolan et Lisa Joy expliquent la sexualité frénétique de la série

Sophie Sthul | 30 septembre 2016
Sophie Sthul | 30 septembre 2016

Westworld (dont vous trouverez la critique ICI) devrait se faire remarquer pour ses quantités de sexe et de violence. Ses créateurs sont prêts à désamorcer toute polémique.

Etant donné les débats auxquels ont du faire face les auteurs de Game of Thrones, Jonathan Nolan et Lisa Joy, showrunners de Westworld, doivent bien se douter que leur travail devrait polariser pas mal de problématiques. Avec ses orgies carnassières et ses innombrables scènes de nudité, le show tape fort.

Interviewés par le Hollywood Reporter, le duo créatif est revenu sur la façon dont Westworld mettait en scène la sexualité de ses protagonistes, et la vision développée par la série. Pour Lisa Joy, cette pléthore de chair appétissante pose la question du consentement.

Note : dans la série, les Hôtes sont les robots accueillant les touristes, tandis que les Invités sont les clients qui paient pour visiter Westworld et y accomplir leurs fantasmes.

 

Affiche

 

 

« L’un des challenge de la représentation de la sexualité dans Westworld c’est que nous essayons de raconter beaucoup d’histoires différentes à propos de la sexualité, y compris des histoires qui traitent d’une sexualité qui n’a pas de fondement réels, puisqu’il est question de robots qui ne peuvent pas appréhender leur nature, ce qui change les termes du débat.

(…)

En termes de violence sexuelle, ce n’est pas quelque chose qu’on voit beaucoup dans la série, et on n’en montre pas explicitement dans le pilote. Mais c’est quelque chose que nous voulions explorer parce que c’est quelque chose que les invités (les humains dans Westworld) vont commettre dans le parc.

Cette problématique existe aussi lorsqu’il n’est pas question d’une agression sexuelle, car si c’est les hôtes n’ont pas conscience d’eux-mêmes, que signifie la notion de consentement dans ce contexte ? Tout ne relève-t-il pas de l’agression sexuelle ? Cela soulève des questions sur la notion de consentement à un niveau existentiel. »

 

Anthony Hopkins

 

Pour Jonathan Nolan, tous ces héros à poils sont là pour nous rappeler combien la sexualité rassemble les Hôtes et les Invités sous leur forme la plus simple, la plus machinique.

« Un des éléments qui nous intéressait en matière de comportement sexuel, c’est que je ne crois pas qu’il existe un autre aspect du comportement humain qui soit aussi primal, à part dormir et manger. Une activité où notre comportement doit être codé. C’est ce qui est intéressant à propos de la sexualité.

 

affiche

 

C’est ce qui nous rend le plus proche des hôtes. Vous êtes commandé par des pulsions, et elles ne sont pas rationnelles. La sexualité n’est que très rarement liée à la procréation de nos jours. La majeure partie est de nature récréative. Cela aussi est irrationnel, et je pense que c’est ce qui est de plus proche pour les humains de l’idée d’être programmé pour accomplir certaines actions.

Je voudrais également souligner que dans Westworld, la nudité n’est pas là pour être excitante. Il est question d’appréhender le corps humain comme une machine. Nous racontons l’histoire du parc à un stade avancé de son histoire, alors qu’un personnage dit « Vous étiez des machines, puis on a fait de vous des humains, parce que putain, c’est bien moins couteux ». Mais nous voulions que vous regardiez ces corps comme des machines. »

Ah et sinon, notre critique de Westworld est juste ICI.

 

Affiche

commentaires

Alix84
05/10/2016 à 23:44

Vu le premier épisode.
Très très bon à mes yeux. Vraiment superbe. J'espère que la suite suivra...

Joko
02/10/2016 à 03:29

@leia

Les scènes de sexe dans Galactica n'ont juste rien à voir avec celles de GoT, ou alors j'ai vu la version censurée tellement elles sont rares et ordinaires.
Et pour info, qui a dit que la nudité faisait qu'une série n'était pas bien ? (au passage c'est traité dans leur critique, ce point précis)

leia
01/10/2016 à 12:30

pour info dans battlestar galactica il y avait des scènes de sexes ça n' a pas empécher que la série soit bien !!!! pareil pour Game of thrones

votre commentaire