Woody Allen avoue que son projet de série avec Amazon est "une erreur catastrophique"

Geoffrey Crété | 15 mai 2015
Geoffrey Crété | 15 mai 2015

Woody Allen à la tête d'une série pour Amazon : l'année s'est ouverte sur une petite révolution pour le cinéaste new-yorkais, qui semble loin de s'en être remis.

Venu présenter à Cannes L'Homme irrationnel, son dernier cru avec Joaquin Phoenix, Emma Stone et Parker Posey, que nous avons beaucoup apprécié, Woody Allen a répondu à quelques questions sur sa première expérience télévisuelle lors de la conférence de presse. Et la réponse du metteur en scène de 79 ans en a surpris plus d'un :

"Ca a été une erreur catastrophique pour moi. Je me débats avec depuis. Je n'aurais jamais du me lancer là-dedans. Je pensais que ce serait vraiment simple de faire un programme de six épisodes d'une demi heure. Je pensais que ce serait du gâteau. Mais ce n'est pas le cas. C'est très, très dur"

 

 

Des mots que Woody Allen a visiblement pesé puisqu'il a également partagé sa détresse avec Deadline

"Je n'arrêtais pas de dire que je n'avais pas d'idées pour une série, que je ne regarde jamais la télévision. Ca a duré un an et demi, et les gens d'Amazon n'arrêtaient pas de m'offrir un meilleur deal à chaque fois. Finalement ils m'ont dit 'Ecoute, on fera tout ce que tu veux, donne nous seulement six épisodes d'une demi heure. Ca peut être en noir et blanc, ça peut se passer à Paris, à New York ou en Californie, ça peut être sur une famille, ça peut être une comédie, tu peux être dedans, ça peut être tragique. On n'a pas à savoir, donne nous juste six demi épisodes' Et ils m'ont offert beaucoup d'argent et tout le monde autour de moi m'a mis la pression pour que je le fasse"

"J'ai regretté chaque seconde depuis que j'ai accepté. Ca a été tellement dur. J'ai été trop sûr de moi, en me disant que je le ferai comme un film en six parties. Mais il s'avère que non. Pour moi, ça a été très, très dur. Je me suis débattu, encore et encore. J'espère seulement que lorsque je le ferai finalement ils ne vont pas être accablés par la déception parce que ce sont des gens gentils et je ne veux pas les décevoir"

Grosse crise artistique ou simple étape vers une nouvelle forme de création pour un artiste au manège bien trop rodé ? La seconde option semble plus probable - et souhaitable. Woody Allen assure dans tous les cas qu'il a jusqu'à fin 2016 pour boucler ce qu'il présente, en digne porte-parole de son cinéma délicatement dépressif, comme un cauchemar.

D'ici là, il aura probablement tourné son prochain film, encore sans titre, avec Jesse Eisenberg, Kristen Stewart, Blake Lively et Bruce Willis. L'Homme irrationnel, lui, sortira le 14 octobre.

 

Tout savoir sur Woody Allen

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Jo
16/05/2015 à 00:12

Intéressant
Allen est du genre a accoucher dans la douleur d'un beau bébé
Attendons

pseudo
15/05/2015 à 21:03

Je trouve au contraire que tout ca est une très bonne nouvelle. Voir un cinéaste sortir de sa zone de confort artistique peut faire naitre des choses très intéressantes.

votre commentaire