Mort de Leonard Nimoy : Barack Obama rend hommage à Spock

Jacques-Henry Poucave | 2 mars 2015
Jacques-Henry Poucave | 2 mars 2015

Pour mesurer combien Leonard Nimoy était devenu un véritable emblème de la pop culture, il suffit de lire l’hommage qu’a publié la maison Blanche au nom de Barack Obama.

Si depuis la France l’image du comédien est plus étroitement liée à celle de Star Trek et de la SF, l’artiste qui s’est éteint vendredi à 83 ans était bien plus qu’un symbole pour nerds de l’autre côté de l’Atlantique.

En témoigne cette déclaration du président américain, qui rappelle qu’il fut aussi le porte-étendard d’une culture naissante, d’une certaine vision de l’humanité, mais aussi des valeurs progressistes portées par Star trek.

« Bien avant qu’être un geek ne devienne cool, il y avait Leonard Nimoy. Leonard fut toute sa vie durant un amoureux des arts et des sciences humaines, un supporter des sciences, jamais avare de son talent ou de son temps. Et bien sûr, Leonard était Spock. Cool, logique, aux grandes oreilles et à la tête bien faite, il était au centre de la vision optimiste et inclusive du futur de l’humanité portée par Star Trek.

J’aimais Spock.

En 2007, j’ai eu la chance de rencontrer Leonard en personne. Ce fut une évidence de l’accueillir d’un salut Vulcain, le symbole universel de son « Live long and prosper ». Et après 83 ans sur cette planète – et après en avoir visité bien d ‘autres- il est évident que c’est tout simplement ainsi qu’il a mené sa vie.

Michelle et moi-même nous joignons à sa famille, ses amis, et aux innombrables fans à qui il manque tellement aujourd’hui ».

Tout savoir sur Leonard Nimoy

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Bolderiz
04/03/2015 à 13:59

De la classe, de l'émotion, de l'humour, du respect... Bravo Barack!

T2000
02/03/2015 à 18:43

Téléportation spocky et merci pour toutes ses années de bonheur ou l'univers paraissait moins dangereux sous ton regard ...

votre commentaire