Alien : on en sait plus sur la série (et elle va énerver et décevoir les fans)

Mathieu Victor-Pujebet | 7 janvier 2022 - MAJ : 07/01/2022 17:07
Mathieu Victor-Pujebet | 7 janvier 2022 - MAJ : 07/01/2022 17:07

La série tirée de l'univers Alien, dirigée par Noah Hawley, se précise et ça risque de ne pas forcément plaire aux fans.

Après son succès surprise dans les salles de cinéma lors de sa sortie en 1979, Alien, le huitième passager, le film réalisé par Ridley Scott, a bénéficié de trois suites, deux prequels ainsi que deux crossovers avec l'univers issu du Predator de John McTiernan. Malgré toutes ces adaptations et interprétations du xénomorphe, prolongées par d'innombrables écrits, bandes dessinées et jeux vidéo, le film de Scott n'a jamais eu d'extension menée à terme en ce qui concerne le format sériel.

Enfin, c'était le cas jusqu'au rachat de la 20th Century Fox par le dévoreur de monde Disney, qui a annoncé en décembre 2020 qu'une série Alien était en cours de production et qu'elle serait dirigée par Noah Hawley et produit par Ridley Scott lui-même. Le créateur des séries Legion, Fargoet réalisateur du film Lucy in the Sky travaille en effet sur le projet depuis son annonce et a évoqué, lors d'une interview pour Esquire, quelques pistes d'écritures que son équipe et lui explorent pour cette première série Alien :

 

 

"Ça se déroule sur Terre, dans le futur. En ce moment, je décris ça comme un affrontement entre Edison, Westinghouse et Tesla. Quelqu'un va complètement contrôler l'électricité. Nous ne savons tout simplement pas de laquelle il s'agit...

Dans les films, nous avons cette Weyland-Yutani Corporation, qui développe également de l'intelligence artificielle, mais que se passerait-il s'il y avait d'autres sociétés qui essayaient de se rapprocher de l'immortalité d'une manière différente, avec des améliorations type cyborg ou du transhumanisme ? Laquelle de ces technologies gagnerait ?"

 

Aliens vs. Predator : Requiem : photoDe retour sur Terre !

 

Noah Hawley évoque également ce dont parle Alien :

"Alien est une histoire fascinante parce que ce n'est pas juste un film de monstre, ça parle de comment nous sommes pris au piège entre nos instincts primaires et l'intelligence artificielle du futur, qui tous les deux tentent de nous tuer... Comme dit Sigourney Weaver dans le second film, 'Je ne sais pas quelle espèce est la pire. Mais au moins, ils ne baiseraient ensemble pour rien au monde.'

Même si la série était à 60% le meilleure de l'action horrifique de l'univers, il reste toujours 40% où nous nous demandons : 'Qu'est-ce qu'on raconte derrière ça ?' Thématiquement, ça doit être intéressant."

 

Alien : Covenant : Photo Michael FassbenderUne saga de monstre en sur l'intelligence artificielle ?

 

Noah Hawley évoque donc le contexte dans lequel va s'installer l'histoire de cette série Alien et celle-ci semble prendre le contrepoint de tout ce que les fans pourraient attendre d'une série dans cet univers.

En effet, là où les récits des six premiers films se déroulaient tous dans des vaisseaux ou sur des planètes mystérieuses, cette nouvelle adaptation se rapprochera plus du malaimé Aliens vs. Predator : Requiem, en plaçant son intrigue sur Terre. Il en est de même des enjeux technologiques et réflexifs autour de la question de l'intelligence artificielle dont parle Hawley qui semblent éloigner le récit de la menace Alien, comme le faisait déjà Ridley Scott dans Prometheus et Alien : Covenant.

 

Alien : Covenant : photoUn bébé Xénomorphe qui fait réfléchir...

 

Mais même si le xénomorphe semble passer au second plan, le créateur de la série insiste bien sur le fait qu'Alien est tout autant un objet organique et émotionnel qu'une oeuvre théorique. Noah Hawley promet donc que sa série portera aussi une réflexion thématique sur la condition humaine et le rapport à l'intelligence artificielle, à l'instar du reste de la saga.

Il ne s'agira donc pas, fort heureusement, d'une adaptation faite par-dessus la jambe qui cherche à jouer la carte du fan service, mais potentiellement d'une série pensée et réfléchie sur un axe particulier, quitte à désarçonner. Reste à savoir si l'équilibre sera tenu entre organique et théorique, ce qui n'était pas forcément le cas de Prometheus et d'Alien : Covenant ce qui avait divisé la rédaction à la sortie des films.

Pour être fixé, il faudra attendre la sortie de la série qui avance "sûrement mais doucement" selon Hawley lui-même.

Tout savoir sur Alien

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Adios
09/01/2022 à 23:19

Il a tout à fait raison. Depuis 2005 on nous a appris à aimer le goût de la merde.
Il n’y a aucun danger à ce qu’il fasse ce qu’ils veulent de cette œuvre

Mega City One
09/01/2022 à 00:27

Beaucoup n'ont pas compris que l'Alien est complètement secondaire dans la franchise.

Désolé pour certains, Alien n'est pas un film de monstres comme j'ai pu le lire c'est l'histoire de la compagnie aka la Weyland Yutani.

La créature est vraiment secondaire et n'est là que pour montrer l'ambition et l'appétit du conglomérat à dominer cet univers.

Mis à part les 2 premiers films, la meilleure adaptation reste le jeu Alien Isolation et dedans on a l'histoire de la Seegson vs la Weyland et c'est passionnant.

Justement les fans ont envie de ça. La créature est devenue trop connue elle ne fait plus peur, elle est partout. Il faut renouveler et développer l'univers et la série est un medium qui peut donner quelque chose de passionnant.

C'est donc parfaitement logique qu'elle se passe sur Terre car les sièges de ces compagnies sont sur Terre.

Je ne sais pas vous n'êtes pas curieux de savoir pourquoi la Weyland veut à tout prix développer des armes biologiques ? Quel est le contexte ? Pourquoi les colonial marines sont ils à la botte de la Weyland ? Que se passe t-il sur Terre pour vouloir autant la suprématie sur les concurrents ?

On le voit bien dans Alien Isolation la Seegson est complètement archaïque par rapport à la Weyland Yutani.

Et puis pourquoi cette fusion ? Dans prometheus les 2 sociétés n'ont pas encore fusionnées si je ne m'abuse.

Comme le dit Kyle Reese un petit easter egg sur la Tyrell de blade runner serait très sympa. Car après tout, pourquoi blade Runner et Alien ne partageraient pas le même univers ?

Dans la chronologie blade Runner on connait les évènements jusqu'en 2049, Prometheus a lieu en 2091, Alien en 2122, Alien isolation en 2137 et Aliens en 2179. Franchement y a de quoi faire avec cet univers.

Que voulez-vous faire de plus avec la créature ? C'est bon on la connait. Elle sert l'intrigue mais ils ne vont pas faire une série qu'avec elle ce serait inintéressant au possible. 10 épisodes de cache cache, ce serait une purge.

Quant à développer des hybrides, non merci entre le predalien bidon d'alien vs Predator requiem et les neomorphes tout pourris de covenant, il est temps justement de la laisser tranquille et de développer l'univers futuristes d'Alien.

En plus le showrunner est très qualifié pour nous pondre une excellente série. Après partir sur la politique, l'IA, le transhumanisme, c'est ce qui pouvait arriver de mieux à la franchise.

J'espère tout de même voir quelques scènes dans l'espace lointain sur des comptoirs commerciaux comme la station Sébastopol mais au contraire j'espère qu'on ne verra un xenomorphe qu'à la toute fin de la première saison

malpertuis5608
08/01/2022 à 22:09

Une déception se pointe à l'horizon . Alien sans avenir . Il fallait tuer la bête . C'est fait ...

Fridrich
08/01/2022 à 17:01

We live in a society

Baby
08/01/2022 à 15:58

Techniquement, les robots dans alien sont des IA par contre les derniers films genre prometheus et covenant était à chier genre depuis quand les alien sont de la poussière noir ? Sinon, le dernier plan de covenant on en parle, 2 oeufs ça fait 2 xenomorphe pas plus. Mais sinon, la série doit se dérouler sur terre... Dans absolument tout les films, l'objectif principal est qu ils n arrivent pas sur terre! Et sinon, ça fera juste un équivalent de the walking dead, je suis sûr que vu qu il n y a plus de reine, tout xenomorphe peut pondre des oeufs ou un truc comme ça. Enfin bref hâte de voir quelle connerie ils vont inventer.

Guillaume44
08/01/2022 à 15:22

Qu’est ce que l’intelligence artificielle, l’immortalité, la religion et me transhumance viennent faire dans une saga Alien. Alien c’est des monstres et de l’action POINT FINAL. Ridley Scott a complètement détruit et trahi la saga avec ses daubes Prometheus et Alien Covenant. Ce dernier film est l’un des pires de ,à SF que j’ai vu ou des explorateurs sans casque débarquent sur une planète.... Les Aliens VS Predators me suffisaient amplement et étaient infiniment meilleurs que les catastrophiques Ridley Scott !!!

Optimiste
08/01/2022 à 11:07

Plutôt confiant au vu de ce que Hawley a déjà fait sur Legion et Fargo. Laissons lui sa chance, il faut savoir parfois apporter un autre angle plutôt que de refaire la même chose qui a fonctionné à une certaine époque dans un certain contexte. Si vous voulez du Alien tel que dans les 2 premiers films, regardez les 2 premiers films.

Je me rappelle un jeu vidéo...
08/01/2022 à 08:54

C'était Robocop vs Terminator.
Et un court-métrage, Batman vs Alien..
Il y a aussi eu une BD de mémoire.
Alors ...
Il pourrait faire Alien vs Predator vs Terminator vs Robocop vs Batman!

Tout cela pour dire qu'il semblerait que la créativité au sein de l'entertainment soit inexistante depuis 30-40 ans !

Je retourne sur HBO alors...
Lovecraft County et la relecture/suite de Watchmen m'y attendent

Pierre
08/01/2022 à 01:26

Mouè, j'aurais préféré la suite et fin de prometheus/covenants...

Jaws250
07/01/2022 à 22:27

Encore une seire estampillée "Alien" qui va parler de tout sauf de l'Alien, pour parler des AI fallait le faire dans Prometheus ou l'univers de Blade Runner, raz le bol de voir ça traité principalement dans les films Alien, nous on veut juste de la bonne SF horrifique avec des nouveaux perso et un nouveau mystère, des frissons, des plans badass sur le Xeno, du gore... Mais ça ils ont pas compris apparement.

Plus
votre commentaire