Hellbound : Netflix ramène des enfers une bande-annonce angoissante pour son thriller coréen

Matthias Mertz | 27 octobre 2021 - MAJ : 27/10/2021 11:19
Matthias Mertz | 27 octobre 2021 - MAJ : 27/10/2021 11:19

Netflix a rajouté une couche de thriller coréen avec une nouvelle bande-annonce angoissante pour Hellbound, ses sectes, et ses exécuteurs des enfers.

On avait confiance dans le projet Hellbound en grande partie grâce à sa réalisation confiée à Yeon Sang-Ho (qui avait porté l'excellent Dernier train pour Busan ou encore sa suite correcte, mais trop sage, Peninsula) et au sceau d'approbation de Netflix. Et pour nous hyper un peu plus, Hellbound revient pour une nouvelle bande-annonce qui, on l'espère, rattrapera la première, qui montrait trop d'action, et trop peu de psychologie.

L'occasion pour Netflix d'essayer de répondre une nouvelle fois à la question de la popularité en occident des drames coréens. Si Squid Game a évidemment été un phénomène international, My Name a également su largement trouver son public dans une fiction énergique même si convenue. Pour Hellbound, on pourrait se permettre de réviser nos exigences à la hausse, le matériau de base de la série étant de très grande qualité.

 

 

Le début de cette bande-annonce montre une famille heureuse fêtant un anniversaire, jusqu'à l'apparition d'un "ange", dont la prophétie était déjà annoncée dans la première bande-annonce par le personnage campé par Yoo Ah-In (qu'on imagine aisément en gourou charismatique d'une secte zélée). Il annonce à la jeune mère de famille qu'il lui reste cinq jours à vivre devant les yeux médusés de ses enfants.

Dès lors, la société s'organise autour de la crainte épidermique du retour des exécuteurs, où un ministère d'hommes masqués à l'allure effrayante semble dépêché. On voit certains habitants les saluer dans l'espoir d'être libérés de la menace qui viendrait de dieu. En toile de fond, un discours évangéliste oppressant appuyant sur le manque de honte et de remords d'une société pécheresse se termine par l'annonce de Yoo Ah-In d'un "Nouveau Monde". Ce monde est-il au service des exécuteurs, en est-il au contraire débarrassé ?

 

photo, Yoo Ah-InYoo Ah-In est-il seulement le nouveau Light Yagami, ou a-t-il un rapport avec les exécuteurs ?

 

Cette bande-annonce est rassurante au contraire de la première, qui mettait un accent un brin lourd sur les exécuteurs (et les heures qu'ils avaient manifestement passées à la salle), en obstruant la réponse des humains aux exécutions. Ces derniers, dans le matériau original, plongent dans la paranoïa et se réfugient dans des sectes prônant une vie terrestre remplie de rigueur, de justice et d'autoflagellation, face aux exécutions issues des ordres de Dieu. Dès lors, certains humains deviennent des prédateurs ou des assassins dans l'espoir zélé d'éliminer le crime ou les mauvais citoyens.

Cette seconde bande-annonce vient boucher tous les trous qu'avait laissés la première. Si cette dernière était parvenue à montrer la teneur terrifiante des exécuteurs et la violence de leurs surgissements depuis les enfers, elle avait complètement laissé de côté le délire "à la Death Note" de certains protagonistes, souhaitant tirer parti du chaos pour devenir les dieux d'un Nouveau Monde débarrassé du péché.

Hellbound sortira des enfers pour être regardée, de gré ou de force, le 19 novembre 2021 sur Netflix.

Tout savoir sur Hellbound

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Mokuren
28/10/2021 à 07:47

Les "dramas coréens" avec un a, pas les "drames coréens". Encore un tout petit souci de vocabulaire, même si j'apprécie l'effort. ;)
Vous pouvez aussi dire "kdramas" ou tout simplement "séries coréennes".

Bilbo
27/10/2021 à 14:11

ça commence bien et d'un coup on voit les streums en CGI tout moche et qui ressemblent à rien !

Next !

Ils sont sérieux là ?
27/10/2021 à 12:10

C'est cool mais je suis dans mon bain avec un Cognac et j'attends plutôt de débattre sur la bande annonce officielle de cowboy bebop.

votre commentaire