Alice in Borderland : Netflix se la joue Ready Player One avec sa nouvelle série japonaise

Geoffrey Nabavian | 10 décembre 2020 - MAJ : 10/12/2020 17:39
Geoffrey Nabavian | 10 décembre 2020 - MAJ : 10/12/2020 17:39

Alice in Borderland est une série japonaise où trois adolescents gamers sont transportés dans un Tokyo parallèle, façon Ready Player One avec pièges mortels.

Au Japon comme partout aujourd’hui, nul besoin d’Oasis futuriste : les adolescents s'évadent dans des jeux vidéo vastes. Voici que trois d’entre eux, Arisu, Karube et Chota se trouvent transportés dans un monde parallèle, où Tokyo est vidé de ses habitants et constitue désormais un terrain de jeu parsemé d’épreuves. Seul problème : ces dernières peuvent être mortelles.

Série japonaise produite par Netflix, Alice in Borderland est l’adaptation en prises de vues réelles du manga d’Haro Aso, dont les premiers tomes sont parus en 2010 (et ont engendré une transposition en anime, déjà). Son scénario amène les trois principaux héros à rencontrer d’autres joueurs de leur âge, ainsi que des participants passés maîtres dans ce monde dangereux : comme d’autres films ou séries, cette production Netflix exploite l’idée du jeu vidéo en réseau transposé dans la vraie vie.

 

photoLe jeu commence. Vivre ou mourir, à vous de choisir. 

 

Dans Alice in Borderland, les participants de la compétition doivent absolument la terminer en un temps limité. On pense immédiatement au principe de base du film culte Battle Royale et à son île où des adolescents s’entretuent, avant de songer qu’il est lui-même l’adaptation d’un manga (tiré d’un roman, mais scénarisé par l’auteur de ce dernier).

Netflix vise aussi sans doute un carton comme celui de Ready Player One, blockbuster lauréat de plus de 600 millions de dollars de recettes au box-office mondial (pour 175 millions de budget) : les personnages d’Alice in Borderland pénètrent eux aussi un monde virtuel pour y passer des épreuves, et sont des adolescents.

 

 

L’adaptation d’un manga en prises de vues réelles reste un exercice délicat. Dans la bande-annonce révélée par Netflix, l’envie de plaire à un public-cible, adolescent et amateur de jeux vidéo, transparaît avant tout : le rythme semble frénétique, les personnages caractérisés avec des éléments simples, et l’univers adapté pour les spectateurs internationaux.

Parmi les créateurs de la série, on compte Shinsuke Sato (aux commandes de l’adaptation du manga Bleach, visible sur Netflix), et parmi ses acteurs Nijirô Murakami (Still the water, Sayonara) ou Tao Tsuchiya (Kenshin – la Fin de la légende). Alice in Borderland est disponible sur Netflix depuis ce 10 décembre.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Zerrac
15/12/2020 à 06:02

J'ai adoré cette série vivement la suite.

Cinnatra
14/12/2020 à 14:02

Soyez gentil... rembobinez votre article. Vous nous respecter en regarder d abord la serie puis vous en parler. Merci

MiguelElTornado
12/12/2020 à 14:54

Je me sens souillé. Comparer une série adaptée d'un manga à un plagiat de film sorti récemment? Je ne veux pas vous dire comment faire votre travail, mais enfin faites un effort quand même il y a des limites. Les commentaires précédents ont déjà dit ce que j'aurais pu critiquer, mais c'est juste dépitant.

Maskotep
12/12/2020 à 14:11

Bon Alice in borderland est très sympa mais la comparaison a battel royal... Bof bof c'est brutal, c'est des jeunes mais le scénario de départ a déjà rien à voir, y a des clins d œil discret mais battel royal n'est pas le seul manga mettant en place un jeu de massacre. Ça ressemblerait plus à gantz rabbit doubt ou judge voir même à Sao, quand à la comparaison avec ready player one ? Mais pourquoi pas à tron legacy dans ce cas. Vous auriez au moins pu faire l effort de copier la description de Wikipedia avant d écrire des trucs comme ça

Agacé
11/12/2020 à 16:29

Ce ne sont pas des adolescent mais des adultes, et ça ne se passe pas dans un monde virtuel. Il n'y a aucune forme de comparaison ou de ressemblance avec Ready Player One.
C'est abusé d'écrire absolumennt n'importe quoi comme ça, même avec le cours résumé wiki du manga en fr vous auriez pu éviter de sortir des énormités pareil. On dirait que vous n'avez lu que le début du wiki, et vous pensez donc qu'il s'agit d'ados et avez zappé tous le reste. Je commente jamais mais alors là...

Nashref
11/12/2020 à 14:19

D’accord avec les commentaires plus haut, faire un article sans regarder la série est tout de même limite... Et pour info il y a un gamer, un pro de la baston et un enfant de mère dans une secte...

Totoyygghh
11/12/2020 à 10:58

C'est pzs un univers virtuel. Renseigner vous avant d'ecrire n'imp

Rising
10/12/2020 à 22:22

Je ne connais pas le manga, ni l animé. Je viens de tomber dessus. De suite je pense à Battle royale et gantz. J espère ne pas être déçu par l histoire. Avantage, je ne pourrais pas être déçu si ça ne correspond pas au matériel d origine.

Ezekiel
10/12/2020 à 20:54

Ouais, le manga est nettement plus intelligent que le résumé simpliste qu'en fait Écran Large. C'était une bonne surprise, assez cruel. Pas sûr que la série soit aussi intéressante.

Steph
10/12/2020 à 18:33

je suis désolé mais avez vous lu le manga avant d'écrire l'article? ça n'a absolument rien à voir avec un environnement de jeu vidéo en VR ou autre. je ne vais pas spoil mais bon...
a part ça ça respecte plutot bien les arcs narratives

Plus

votre commentaire