The Mandalorian saison 1 : les studios n'auraient pas prévu l'énorme popularité de "Baby Yoda"

Camille Vignes | 22 décembre 2019 - MAJ : 22/12/2019 19:21
Camille Vignes | 22 décembre 2019 - MAJ : 22/12/2019 19:21

Apparu à la fin du premier épisode de The Mandalorian, la première série Disney+, "Baby Yoda" a séduit le public du monde entier bien au-delà des espérances. 

Alors que Star Wars : L'Ascension de Skywalker peine à racheter les fautes passées et à redorer le blason de la troisième trilogie de la saga Skywalker, la franchise Star Wars fait son petit bonhomme de chemin sur petit écran. Avec ces jeux vidéos d’une part, qui savent s’emparer de l’univers avec beaucoup plus de pêche que certains films de la franchise. Et avec The Mandalorian de l’autre, la première série issue de l’univers créé par George Lucas et qui a lancé la plateforme de streaming Disney+. Car en plus de convaincre le public par sa réalisation, sa mise en scène, ses décors, l’exploration de ses personnages et l’intelligence avec laquelle elle fait sienne cet univers connu de tous, la série a un petit atout vert : Baby Yoda. 

 

photoDéso les robots...

 

Premier personnage de la race de Yoda introduit dans l’univers Star Wars depuis Yaddle dans la prélogie et connu sous le nom de The Child, "Baby Yoda" avait la lourde tâche de devoir passer derrière l’un des personnages les plus canoniques de la toute la franchise, Yoda lui-même. 

Mais entre son esthétique hyper mignonne et le mystère qu’il charrie avec lui - on ne sait toujours pas comment il s’intègre dans l’univers général - Baby Yoda a déjà rempli son contrat…Et peut-être même plus, en ravivant un côté de Star Wars depuis longtemps oublié.

 

photo, Anthony DanielsPetite jalousie du côté de C-3PO

 

Pour autant, cette immense popularité a été une véritable surprise pour les studios qui ne s’attendaient absolument pas à séduire autant les fans avec ce seul personnage. En effet, The Hollywood Reporter s’est entretenu avec le PDG des studios Disney, Bob Iger, à l’occasion de la première de Star Wars : L'Ascension de Skywalker. Ce dernier a avoué qu’après avoir posé le regard sur Baby Yoda, il se doutait que le public serait heureux. Simplement pas à ce point. 

« La réaction des fans va au-delà de mes attentes, et de beaucoup. Quand j’ai posé les yeux sur le personnage, je me suis douté qu’il créerait un fort lien avec le public. Il est tellement mignon, intéressant, fascinant, si familier à certains égards et pourtant tellement nouveau ». 

 

photoMême BB-8 n'aurait pas autant charmé... 

 

Si apprendre que les studios n’avaient pas vraiment prévu un tel succès possède un certain intérêt, c’est surtout ses conséquences sur le merchandising qui nous intéresse aujourd’hui. On le sait, même si la franchise Star Wars pèse des milliards au box-office international, elle ne pourrait-être ce qu’elle est aujourd’hui sans son merchandising et les ventes de ses produits dérivés. 

Or les studios se sont fait prendre à leur propre jeu en ne prévoyant pas le succès du personnage et confrontent les fans à une cruelle absence de produits dérivés en ces temps de fêtes. 

 

photo, Daisy RidleyIls ont tout misé sur le sabre de Rey... 

 

Iger a argué à ce propos que les studios avaient fait exprès de ne pas abreuver les magasins de petites figurines et autres peluches Baby Yoda dans l’unique but de surprendre les fans. De notre côté, on est moyennement convaincu par cette excuse, même si on reconnait qu’un fond de vérité est fort probable quand on connait la politique de communication des studios (leur façon d’entretenir le mystère et pour attiser la curiosité).

Quoi qu’il en soit, la franchise Star Wars a enfin réussi à recréer un engouement démesuré pour un nouveau personnage, chose qui n’avait pas été faite depuis longtemps. Et c’est une bonne nouvelle… 

 

photoL'héritage de "Baby Yoda"

 

commentaires

GautGAUT
20/04/2020 à 15:17

Slt à t il une sortie dvd de The Mandalorian saison 1. ????


25/12/2019 à 11:00

Si la patron de Disney n'a pas compris dès le premier épisode qu'il tenait là un carton, il faut qu'il change de métier. Parce que c'est ça son métier : Trouver les films qui vont marcher.
Dès le premier épisode j'ai compris que ça allait cartonner.
Pas étonnant que la nouvelle trilogie n'arrive pas à sortir du carcan des financiers, au détriment des créateurs. Les mecs ne prennent aucun risque et ont livré une bouillie infame à base des vieux restes de la saga SW et dont le succès, en fait,leur échappe complètement.
Ce n'est pas étonnant d'ailleurs, c'est un genre très spécial et il faut rappeler à quel point Lucas avait ramé pour financer son projet au point d'abandonner ses cachets de rémunérer les acteurs surtout en royalties sur les recettes du film pour finir le premier volet de la sagas face aux financiers du cinéma, Il n'a gardé que les droits sur le merchandising (et on peut dire qu'il a eut du pif)
A la sortie le film a complètement changé le cinéma. Comment ne pas voir cela quand on est producteur de film ??? Vu le gap entre SW et les films de SF en 77 c'était quand même largement prévisible.

Krokmitten
23/12/2019 à 22:19

L'idée d'un Bébé Yoda je l'ai pas vu venir et franchement, quelle idée géniale! Qui aurait pu prévoir un tel succès pour The Mandalorian après ce qu'on se tape avec l'aventure Skywalker version Disney. On aurait du confié la disnologie les bases scénaristique à John Favreau réalisé par JJ Abrams. Cette série est juste parfaite et répond à mes attentes de fan de StarWars.

Stridy
23/12/2019 à 10:14

Comment ils doivent être degs les marketeux de Disney.

Disney corp
22/12/2019 à 23:33

Les peluches seront dispo pour noel 2020, ne vous en faite pas.

SHRDD
22/12/2019 à 22:38

Ça fait plaisir d'avoir enfin un article rédigé à propos de Star Wars sans négativité ou
condescendance... Merci.

M1pats
22/12/2019 à 22:18

@3615 Durian tu es sérieux, c c'était quand même un moment sympa sr la fin de l ep 1, ça eu sa petite surprise sur moi qui est loin d être un star wars fan

zetagundam
22/12/2019 à 21:39

Mais la grosse info est qu'on apprend que Bob Iger n'est pas que cynique mais qu'il a aussi un cœur puisqu'il nous avoue trouver le personnage mignon

zetagundam
22/12/2019 à 21:31

... et la marmotte met le chocolat dans le papier d'alu.

Cela aurait pu être un minimum plausible si le merchandising avait été pris de cours mais étant donné que les figurines et peluches étaient déjà présentent partout sur le net au moment de la sorti de l'épisode concerné.

Disney continue donc à nous prendre pour des c.ns

ced
22/12/2019 à 21:23

Quelle bonne série. Tout est réussi, le rythme,les personnages,le scénario..... Disney a réussi son pari haut la main.

Plus

votre commentaire