David Fincher n'est pas prêt de confier Mindhunter à quelqu'un d'autre

Christophe Foltzer | 27 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 27 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Oui alors, on sait, Stranger Things arrive aujourd'hui donc plus rien d'autre ne va exister à la télévision et sur Netflix pendant quelques semaines. Mais on vous invite quand même à ne pas trop oublier Mindhunter.

On vous a déjà dit tout le bien que l'on pensait de Mindhunter ? Non parce que bon, pour le moment c'est un peu notre série de l'année quoi. (on se calme, on a dit pour l'instant, on n'a pas encore vu vous-savez-quoi quand on écrit cet article) Et d'ailleurs, nous ne sommes pas étonnés de voir qu'il s'agit du nouvel exploit de David Fincher, le réalisateur actuel le plus passionnant et le plus solide qui soit.

 

Photo Jonathan Groff

 

Tandis que sa saison 2 est déjà confirmée et qu'il se murmurerait que la série en compterait 5 au final, il faut quand même se poser une question importante, parce que nous ne sommes pas dans cette situation pour la première fois : Quel est le degré réel d'implication de Fincher dans le show ? Va-t-il nous faire le même coup qu'House of Cards, c'est à dire la laisser plus ou moins tomber après sa première saison ou au contraire va-t-il régner sur elle avec une poigne de fer ?

Apparemment, nous ne sommes pas les seuls à nous en inquiéter puisque le comédien Jonathan Groff, interprète d'Holden Ford, s'est aussi posé la question avant d'accepter de jouer dans la série et il a donné sa réponse au micro de The Frame :

 

Photo Anna Torv

 

"C'était la grande question qui m'animait quand je l'ai rencontré avant de signer pour la série. Je jouais Hamilton à Broadway à l'époque et je suis allé le rencontrer pendant mon jour de congé pour en discuter. Il m'a répondu que cela allait peut-être tous nous occuper pendant des années, si tout se passait bien. Je lui ai demandé s'il allait juste réaliser les premiers épisodes et s'il allait partir après et, dans ce cas, qui allait le remplacer à la réalisation. Il a été très clair sur le fait que la série était son bébé et que si cela durait plusieurs années, il resterait très impliqué dans le projet, ce qui a été suffisant pour que je signe le contrat."

On peut donc arrêter nos incantations et considérer que nous avons là une réponse à notre question. Et c'est tant mieux parce qu'il est évident que Mindhunter sans Fincher, ce ne serait plus vraiment Mindhunter.

 

Photo Mindhunter, Jonathan Groff, Holt McCallany

C'est donc bel et bien notre projet.

Tout savoir sur Mindhunter

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Dxman
27/10/2017 à 13:40

J'ai adorer la première saison, je réclame Ted Bundy dans la deuxième! Tout est là pour qu'il soit présent dans la série, c'est à la même époque.

Birdy
27/10/2017 à 13:18

Sinon Harvey Weinstein prépare une comédie romantique sur DSK au Sofitel.
Il confierait le film à Fincher après avoir adoré la scène du viol dans Millenium.
Ça sent l'oscar.

Birdy
27/10/2017 à 12:26

Cette série a tout pour devenir un must. L'aura qu'elle dégage, vénéneuse et clinique, est typiquement la marque de fabrique de Fincher. Il va disséquer au scalpel de sa caméra l'âme humaine, ses travers, sa noirceur, et sans doute faire couler quelques personnages ( et spectateurs ) dans sa quête. La suite risque de sentir la putréfaction des corps.

votre commentaire