V Les Visiteurs : la série culte et kitsch des reptiles nazis de l'espace

Geoffrey Crété | 20 juin 2020 - MAJ : 27/06/2020 18:09
Geoffrey Crété | 20 juin 2020 - MAJ : 27/06/2020 18:09

Retour sur la série culte de Kenneth Johnson, composée de deux mini-séries et une série, et beaucoup d'envahisseurs reptiliens-nazis.

Vous l'avez découverte entre le milieu des années 80 et le milieu des années 90, sur Antenne 2, La Cinq ou M6. Vous n'avez plus jamais regardé les rongeurs et les belles brunes dominatrices de la même manière, et vous avez eu un sentiment de déjà vu face aux soucoupes géantes d'Independence Day, ou au discours politique de District 9 qui passe par les aliens.

Bravo, vous faîtes partie de la confrérie des fans de V : Les Visiteurs, œuvre incontournable de la science-fiction, née avec Kenneth Johnson, et qui a donné deux mini-séries (la mini-série originale en 1983, puis La bataille finale en 1984) et une série (une saison, stoppée en 1985), puis un (mauvais) remake sous forme de suite (avec le retour de Diana) en 2009.

Retour sur cette grande page de l'histoire de la SF à la télévision.

 

 

CELA NE PEUT ARRIVER AUX USA

Avant de décoller avec ses Visiteurs, Kenneth Johnson avait déjà marqué le petit écran. Producteur et scénariste sur la série L'Homme qui valait 3 milliards dès 1975, il a ouvert sa propre voie en imaginant l'héroïne Jaime Sommers. Face à la popularité du personnage incarné par Lindsay Wagner, il a pu créer une série dérivée, Super Jaimie, dès 1976. Dans la foulée, il a chapeauté L'Incroyable Hulk en 1977. Une riche période où il a produit, écrit et réalisé dans tous les sens.

C'est dans ce tourbillon de succès qu'il se lance dans ce qui deviendra V. Mais à l'origine, c'est un projet d'adaptation du roman d'anticipation Cela ne peut arriver ici de Sinclair Lewis. Publié en 1935, le livre raconte la montée en puissance d'un démagogue aux États-Unis, élu président grâce à une campagne menée sur la peur, le patriotisme et les promesses, avant de mettre en place un régime fasciste. L'intrigue tourne autour d'un journaliste qui tente de lutter contre ce dictateur en puissance, au sein d'une résistance.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

commentaires

saiyuk
22/06/2020 à 17:10

et Michael Ironside, Robert Englund, il y avait de belles trogne, en plus de belle femme (Faye Grant, Jane Badler). kitsch mais culte

SebV
22/06/2020 à 15:25

Au passage, Jane Badler, l'inoubliable Diana de la série, a récemment tourné dans "Virtual Revolution", un film de science-fiction français de Guy Roger Duvert plutôt sympa: https://www.youtube.com/watch?time_continue=20&v=uk_jMDn7A3o&feature=emb_logo

Geoffrey Crété - Rédaction
22/06/2020 à 00:39

@egy

On a dès le lancement expliqué pourquoi les abonnements existaient, et en quoi ils restaient tout sauf problématiques pour ceux qui ne peuvent/veulent pas s'abonner :
https://www.ecranlarge.com/films/news/1086257-ecran-large-lance-un-abonnement-et-texplique-pourquoi

Pour faire simple : es abonnements sont là pour nous permettre de continuer à exister. Ils représentent au maximum 3 articles par semaine, sur une petite centaine : c'est donc très limité. Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez lire la très, très grande majorité de nos articles.
Au passage, ce ne sont pas de "petits articles" mais de longs dossiers, sur lesquels on bosse dur. J'ai écrit celui-ci, et je peux personnellement vous l'affirmer.

Par ailleurs, la presse, l'information, n'ont jamais été gratuits. Le "pognon" a toujours été là, puisque comme vous, nous travaillons pour un salaire. Votre internet tout libre tout gratuit des années 90, le pognon était déjà là. Avant ça, tout le monde payait pour lire Les Cahiers du cinéma, Première, Mad Movies, L'Ecran fantastique et compagnie. Personne ne trouvait ça honteux de payer pour le travail des journalistes, aussi passionnés et investis soient-ils.

L'illusion d'un accès gratuit avec la pub, est bien une illusion. La pub a toujours été "du pognon", et ce système a ses problèmes, pour deux raisons expliquées dans notre lancement de l'abonnement : la pub s'écroule (et donc, ne permet plus de faire tourner une petite équipe comme la nôtre), et la pub est un danger pour la liberté critique.

Si avec tout ça, vous décidez toujours de nous jeter de nos favoris, c'est bien votre droit et liberté. Mais au moins, vous aurez entendu notre réalité, et comment fonctionne (survit, pourrait-on dire en toute simplicité) un site comme Ecran Large.

egy
22/06/2020 à 00:25

Ecran Large et un site que j’apprécie beaucoup mais que je vais jeter de mes favoris car étant payant pour lire des petit articles. vu que je n'est pas forcément les moyens de m'abonner a tous les sites devenus payant.... Décus par internet qui ne fonctionne plus qu'avec de la pub et du pognon... ou est passer l'internet de 1990 ou l'on pouvait voir et tout dire sans mettre forcement la main a la poche et aussi "chiottes à la censure"

Phiphi92
21/06/2020 à 22:17

J'ai en Bluray acheté à leurs sorties et aussi en DVD hélas ça fini sur un épisode qui n'a jamais eu de suite dans l'explosion d'une navette ou Elizabeth l'enfant Stellaire et le Chef Suprême des V explosent ... enfin ... on aura jamais eu la suite donc
.. pour la série de 2009 pas si nul que ça, deux saison avec l'apparition de Diana, Mike Donovan ...

Geoffrey Crété - Rédaction
21/06/2020 à 14:28

@cooper

Oui, précisément dans cet ordre, l'ordre de diffusion : mini-série originale, La bataille finale, puis la série.

cooper
21/06/2020 à 14:25

Pas vu depuis que je suis gamin mais j'en garde un très grand souvenir, c'était à l'époque de la 5 pour moi je crois, et ca fais plusieurs années que j'ai envie de la revoir, et justement je me demandais si il avait un ordre pour y regarder ca je me rappel plus ?

Deux mini-séries (la mini-série originale en 1983, puis La bataille finale en 1984) et une série (une saison, stoppée en 1985) ???

Pikochu
20/06/2020 à 22:53

Et mon post vous l'ignorez bande de trolls ?!

Tauxi
20/06/2020 à 22:13

Et nous décernerons le kitch d'or pour la scène de l'enfant stellaire qui se transforme en boule disco pour sauver le monde XD

Sinon, série découverte en 83 et revue bien deux ou trois fois depuis, je ne m'en lasse pas.
J'ai même le CD soundtrack dans un coin...

zimmerfan
20/06/2020 à 22:07

j'ai eu la chance de voir la serie sur rtl Luxembourg!avant la France.
que de souvenirs….

Plus

votre commentaire