Dead to Me : que vaut la comédie-thriller noire de Netflix aux accents de Desperate Housewives ?

Alexandre Janowiak | 15 mai 2019
Alexandre Janowiak | 15 mai 2019

En attendant le retour de ses mastodontes l'été prochain avec Dark en juin, Stranger Things et La Casa de papel en juillet mais aussi probablement Mindhunter dès le mois d'août, Netflix a lancé son mois de mai avec la série Dead to Me. Verdict.

ATTENTION QUELQUES SPOILERS !

 

 

ÇA PARLE DE QUOI ?

Dead to Me est la nouvelle création de Liz Feldman, showrunneuse de One Big Happy et scénariste sur la série 2 Broke Girls. Elle raconte l'histoire de Jen (Christina Applegate), une mère de famille qui vient de perdre son mari dans un accident de voiture. Ce dernier s'est fait écraser et la personne coupable a pris la fuite, le laissant mourir sur la route.

Quelques mois plus tard, alors qu'elle essaye de reprendre goût à la vie et de faire son deuil en rejoignant un groupe de soutien, elle fait la connaissance de Judy (Linda Cardellini). Une rencontre qui va bouleverser la vie des deux veuves qui, en cherchant l'identité du chauffard qui a fauché et tué le mari de Jen, vont faire d'étranges découvertes et se lier d'amitié.

 

photo, Christina Applegate, Linda CardelliniUne rencontre qui va changer leur vie

 

Aux premiers abords et à la lecture du pitch, Dead to Me n'a rien de bien original. En effet, difficile de ne pas voir à travers l'arrivée de cette jeune femme mystérieuse (Judy) au coeur de la résidence où vit Jen, un mystère digne du Wisteria Lane de Desperate Housewives en son temps.

D'ailleurs, dès son pilote, un grand mystère est balayé d'un revers de main du côté du spectateur, et n'est pas sans rappeler le fil rouge de la saison 5 de la série de Marc Cherry, avec le personnage de Dave. Bref, à ses débuts, la comédie noire vendue par la bande-annonce est loin d'être au rendez-vous et le sentiment de déjà vu prend rapidement le dessus.

 

photo, Linda Cardellini, Christina ApplegateLinda Cardellini et Christina Applegate parfaites

 

DEUIL FOR ME

Pourtant, au fil des épisodes, Dead to Me va prendre de l'ampleur grâce à une écriture précise et des prestations remarquables de son duo féminin. En effet, la série de Liz Feldman ne serait pas grand chose sans les présences de Christina Applegate (bien connue depuis Mariés, deux enfants jusqu'à Présentateur vedette : La Légende de Ron Burgundy) et Linda Cardellini (idem, depuis Freaks and Geeks jusqu'à Bloodline en passant par Urgences). Les deux comédiennes offrent des partitions émouvantes, drôles et énergiques à leurs personnages, tout en profitant d'une magnifique alchimie à l'écran.

De plus, la clé du mystère ayant été révélée aux spectateurs dès la fin du pilote, la série s'amuse à jouer des faux-semblants et des supercheries dans son écriture pour créer une vraie dynamique narrative (cet art du cliffhanger). Ainsi, ce n'est pas tant le mystère en lui-même qui captive, mais bien la manière dont les personnages vont découvrir le pot aux roses, qui fascine en partie.

 

photo, James MarsdenLe mystérieux Steve Wood

 

Mieux, la série fait donc de l'enquête un fil rouge faussement mystèrieux qui permet au récit de s'arrêter en profondeur sur de nombreuses thématiques passionnantes. Loin d'être une simple enquête sur le meurtre du mari de Jen ou une comédie noire féminine, Dead to Me se transforme alors en une jolie réflexion sur le deuil, l'amitié, l'infidélité, la trahison, le mensonge ou l'acceptation. Le moyen de développer avec minutie son duo féminin et les personnages qui gravitent autour.

En effet, si la mise en scène de la série ne propose aucune envolée artistique digne de ce nom, elle sait user judicieusement de quelques cadres ici ou là pour capter dans le regard, les gestes ou les attentions de Jen et Judy, quelques belles émotions. Par conséquent, au fil des minutes, les multiples confessions, situations ou découvertes du duo (celle du restaurant par exemple) deviennent très touchantes et engendrent beaucoup de tendresse et de compassion.

 

Photo Linda Cardellini, Christina Applegate"Ça fait du bien d'être sans les gosses"

 

De plus, les quelques touches purement comiques de la série (la chorale d'enfant, l'oiseau, cette fausse descente de police qui en devient une vraie) sont parfaitement réussies et contrebalancent à merveille avec la noirceur des sujets longuement développés autour d'un verre de vin ou d'une balade en voiture. Alors évidemment, si l'humour noir vendu par la bande-annonce et donc très attendu manque clairement de folie et de présence à l'écran, il conclut admirablement l'épisode final.

Ainsi, Dead to Me boucle sa boucle avec un cynisme au mieux jouissif, au pire amusant, qui permet à deux personnages de se retrouver dans une situation qui devrait laisser place à une amitié solide et espérée.

 

photo, Christina Applegate, Linda Cardellini"On fait quoi maintenant ?"

 

Dead to Me n'est ni une simple comédie noire, ni un simple thriller meurtrier. Il s'agit avant tout d'une jolie réflexion sur des thématiques fortes et éminentes de nos vies : le deuil, l'amitié, la réconciliation, l'acceptation, le mensonge ou le pardon. La série manque évidemment d'originalité, et les personnages semblent tout droit sortis d'une résidence pavillonnaire voisine de Wisteria Lane, mais son écriture minutieuse et son parfait duo d'actrice rendent l'ensemble très attachant.

Reste à savoir si Netflix renouvellera la série, l'épisode final ouvrant une porte évidente. Tout nous laisse pourtant penser que cette fin boucle admirablement l'aventure des deux amies, avec cette ironie très plaisante, et une nouvelle amitié.

Dead to Me est disponible en intégralité sur Netflix depuis le 3 mai 2019.

 

Affiche

commentaires

Okay
15/05/2019 à 16:30

Bonne petite surprise, j'ai grandement apprécié cette saison, Christina Applegate nous livre là une super interprétation, ça fait plaisir à voir.

votre commentaire