Game of Thrones : et si Daenerys était le gros problème de la série ?

La Rédaction | 18 avril 2019 - MAJ : 18/04/2019 14:23
La Rédaction | 18 avril 2019 - MAJ : 18/04/2019 14:23

commentaires

Endor
03/12/2019 à 15:34

article intéressant et bien fourni, qui explore plusieurs pistes. Merci pour le rappel de la première actrice castée, c'est vrai que cette Tamzin merchant aurait pu incarner une Daenerys plus femme de pouvoir, déterminée et froide. Cependant Emilia Clarke avec ses rondeurs, sa petite taille et son charisme de femme-enfant sert à merveille le rôle et son ambivalence ; héritage lourd,reine qui cherche à embrasser son destin, et côté mystique et charismatique, promesse d'une volonté de gouverner différement . A la lumière de la saison 8, le problème n°1 est l'accélération incompréhensible de l'intrigue jusqu'à devenirbasique et sans profondeur, à la limite de la compréhension. Tout les personnages ont leur finalité dans l'absolu, mais c'est tellement mal amené, voir pas amené du tout. Daenerys est un personnage à la jules césar, qui met un terme à l'ancien monde , en rêve d'un nouveau, mais ratrappé par ses antécédents et son autoritarisme voilé, une intermédiaire entre les luttes suicidaires et le monde de Bran, sans lutte et vers une forme d'utopie constructive. On aurait donc du la voir régner, prendre des décisions audacieuses (genre limiter le pouvoir des familles, donner un statut aux sauvageons, ce qui n'aurait pas manquer de susciter de la répulsion, dans la droite ligne des problèmes de Mereen, traiter avec violence toute résistance pour finir avec un destin tragique) . Au lieu de ça on a des épisodes mal écrit aux dialogues de dessin animé et des interactions de personnages à la twilight (ouh le pauvre jon, qui tue sa bien aimée en lui donnant un baiser d'adieu). Sans parler du massacre idiot d'une ville qui s'est rendue, ce pendant une demi heure, expédiant Varys, Cersei, la compagnie dorée, et tutti quanti. Sans parler de la gestion fantaisiste des questions militaires et politiques (les troupes d'immaculés et de dothrakis décimées mais dix fois plus nombreuses, Bron le type qui sait pas compter et qui devient trésorier, le conseil de second couteaux) Heureusement que Tyrion est là pour mener la barque. Saison ratée certes, avec quelques trucs pas mal, au final ça reste un gros morceaux qui va continuer d'inspirer. Espérons que la leçon soit retenue pour le spin off House of the dragons

Mais n'importe quoi
05/10/2019 à 16:17

J'ai arrêté de lire "mais un despotisme même éclairé reste un totalitarisme". Quand on ne connaît pas le sens des mots, on ne ne les utilise pas. Allez ouvrir des bouquins, revoyez la définition de "despotisme", puis celle de "totalitarisme" et ensuite peut être vous aurez la légitimité de l'ouvrir.

Yéyèye
14/05/2019 à 15:12

Voilà pourquoi il faut regarder une série jusqu'au bout... Tout ce que vous relevez sur l'évolution de Daenerys de la jeune victime d'un frère pervers vers la despote tyrannique qu'elle était censée combattre a trouvé sa résolution dans l'épisode 5 de la saison 8. Et pourtant, tout le monde crie au scandale et accuse les showrunners de trahir le personnage... De l'impossibilité de satisfaire le spectateur d'aujourd'hui.

MaxBymax
01/05/2019 à 16:59

Alors pour moi pas de problème avec cette actrice.
De jeune sœur vendue par son frère à la conquête du trône, Emilia Clarke me plait beaucoup ! Je trouve qu'elle est une bonne actrice ( la voix en VF est horrible). Ce sont les longueurs de la série qui desservent le personnage pas elle-même . Je n'aurais pas aimé que ce rôle soit dans les mains d'une autre actrice. Il lui faut sa naïveté et son apprentissage pour la construire face au défi qu'elle s'est imposée !

Paulo5791
25/04/2019 à 15:37

Com-plé-te-ment d'accord, ce personnage m'insupporte depuis longtemps et manque cruellement d'épaisseur, l'actrice est correcte sans plus.
Vous pourriez également faire l'analyse de Jon Snow, personnage qui décline de saison en saison, comme le jeu de Harrington qui devient caricatural avec son air soucieux en permanence et ses sourires De Niresque.
Heuresuement il nous reste Alflie Allen, Liam Cunningham et quelques autres ...
Cette série est (était) merveilleuse, mais elle le devait essentiellement à ces personnages : Tywin, Cersei, Baelish, Varys, Olenna, Tyrion. Soit les "politiques", les manipulateurs et les vicieux tordus.
A présent que nous sommes dans un jubilé dans la neige, en mode gentils v méchants, je n'attends plus grand chose sinon de voir le NK ou Cersei triompher et surtout, surtout ... Daenerys mourir.

Simon Riaux - Rédaction
19/04/2019 à 15:32

Ce moment où fatigué, tu commences une réponse en mode "gnagnagna coupage de cheveux en 4 et sodomie de drosophyle innocent" et heureusement, Lino est là, frais et dispo.

Lino Cassinat - Rédaction
19/04/2019 à 15:18

@Kaladar

Ayant écrit le paragraphe que vous commentez, je vais vous répondre. D'abord, merci pour le rappel, qui est très juste, et pour tout vous dire, en écrivant le texte j'avais bien conscience de mélanger deux doctrines bien distinctes (et même de faire un genre d'anachronisme).

Simplement j'ai utilisé ce terme plutôt que "monarchie absolue" par exemple pour souligner la concentration des pouvoirs et la suppression de toute opposition avec une terminologie qui a encore de l'impact pour des gens de notre époque (pour qui les mots "despote" ou "tyran" n'ont plus d'emploi quotidien courant).

J'ajoute que si dans le contexte diégétique de la série le mot n'est pas approprié, il l'est par rapport à l'époque que la dite série commente, ou entend commenter : la nôtre.

Cela dit j'entends tout à fait votre argument, qui est tout à fait pertinent et auquel je souscris même en partie, mais j'ai fait le choix de renforcer mon propos, quitte à sacrifier un peu de rigueur "historique". Comme tout choix, il est discutable, mais je l'ai fait en pleine conscience de ses défauts, que j'ai choisi d'assumer :)

joelius
19/04/2019 à 12:14

Daenerys n'a jamais prétendue être la réincarnation de Azor. La découverte des marcheurs est une nouveauté, elle n'est pas non plus une fervente admiratrice du dieu de Mélisandre, son obsession a toujours été de s'assoir sur le trône de fer. Elle se bat depuis le début contre des éléments qui auraient eu raison de n'importe qui. Dans cette tempète permanente elle est toujours debout, ses faiblesses sont humaines et compréhensibles…

Kaladar
19/04/2019 à 11:45

Alors je sais que ce n'est qu'un détail et que je vais passer pour un encu... de mouche mais je me lance.

Le totalitarisme est un concept bien précis qui fut quasiment inventé et mis en place pour la première fois dans les restes de l'empire russe par Vladimir Lénine et sera ensuite repris par ses successeurs, puis par Benito Mussolini en Italie et Adolphe Hitler en Allemagne. On le construit à partir d'une révolution qui renverse l'ordre établit et on ambitionne de reforger les personnes sur lesquelles on a le pouvoir pour faire émerger un "homme nouveau". Pour atteindre cet objectif, on tente par tout les moyens de s'introduire dans l'esprit des gens en les privant de leur sens critique et de leur individualité : cela passe par le contrôle absolu par l'état des médias, de l'éducation, de l'économie et généralement des richesses du pays, ainsi que par une politique de répression extrêmement violente à l'égard de toute opposition, fut elle uniquement verbale, et cela aboutit souvent à une politique concentrationnaire de grande échelle.

Tout ça pour dire que le personnage de Daenerys n'a pas grand chose à voir avec cette pensé malgré la violence dont elle fait régulièrement preuve. Elle est simplement dans une logique légitimiste et dynastique somme toute peut surprenante dans un univers médiéval.

Merci aux personnes ayant eu la patience d'arriver à la fin de ce message ^^

M1pats
19/04/2019 à 02:00

Une question :

Si Daenerys avait ete supprimer bien avant la saison finale, que faite de ses dragons dans ce cas ? Pas sûr qu ils obéissent a un non targaryen

Plus

votre commentaire