Twin Peaks saison 3 épisode 9 : retour à l'anormal

Benjamin Malka | 11 juillet 2017
98
Twin Peaks

Le huitième et précédent épisode nous montrait ô combien cette saison 3 de Twin Peaks était jusqu’au-boutiste et lynchienne au dernier degré. Plus nous avançons dans ces nouvelles aventures de l’agent Cooper, plus nos repères se brouillent et plus l’ensemble apparait renversant. Qu’en est-il de cet épisode 9, qui a tout de même la lourde tâche d’enchainer après ce qui nous est apparu comme un véritable choc artistique ?

ATTENTION SPOILERS

 

 

 

GROUND CONTROL TO MAJOR BRIGGS

Après ce trip phénoménal et crypté, nous nous retrouvons ici avec une narration bien plus classiques mais néanmoins (très) riche en révélations, prenant la suite directe des événements du temps présent. Avec un impeccable chassé croisé entre tous les protagonistes centraux de cette saison.

Le Bad Cooper est donc bien vivant, et arrive finalement à la ferme où il devait se rendre avec son ancien complice. Il y rencontre Hutch, joué par l’immense Tim Roth, avec qui il conclut un deal pour un triple meurtre (le directeur de la prison de Buckhorne et deux personnes à Las Vegas, dont possiblement Dougie/Cooper).

Emmenée par Gordon Cole, avec Diane, Albert et Tammy, l’équipe du FBI est, elle, lancée sur les traces du cadavre du major Briggs. Ces derniers atterrissent donc à la morgue de Buckhorne pour identifier le corps. Ce dernier semble resté intact depuis sa disparition il y a 25 ans, ce qui parait totalement fou. Autre fait fort troublant, le personnage de Hastings, ce proviseur largué accusé de meurtre, se dévoile comme un fervent explorateur et amateur des dimensions parallèles et aurait ainsi rencontré le dit Major Briggs avant l’homicide brutal de son amante - on l'avait aperçue lors du premier épisode. On peut deviner que les personnages de la Black Lodge, à savoir Bob et Jeffries, étaient aussi de la partie. Diane, elle, reçoit un texto de la part du Bad Coop’, ce qui signifie que les deux sont donc liés.

 

Photo Kyle MacLachlan, Naomi WattsKyle MacLachlan et Naomi Watts

 

C’est en toute logique que nous atterrissons ensuite, toujours avec un plaisir non feint, dans la ville de Twin Peaks, où Bobby, Hawk et le Sheriff Truman mettent la main sur un indice clé laissé également par Briggs. De là, ceux qui ont pu lire l’ouvrage L’Histoire Secrête de Twin Peaks écrite par Mark Frost comprendront un peu mieux la situation et l’importance du personnage joué par feu Don S. Davis. Pour les autres, on vous conseille vivement de rattraper le bouquin afin de bien comprendre les enjeux de tels indices

Nous apercevons également Ben Horne, toujours à la recherche du mystérieux son qui envahit son bureau, et qui nous replonge brièvement dans l’ambiance feutrée des premières saisons. Dougie apparait lui plus brièvement, interrogé par la police suite à son altercation avec Ike, le tueur nain. Ce dernier finit d’ailleurs par être arrêté. Toujours aussi touchant, le bon Cooper suscite assez logiquement l’intérêt de la police locale, qui va tenter de chercher des traces de son passé.

 

PhotoOn se prend vraiment la tête à tout décortiquer devant cette nouvelle saison 

 

ENTRÉE DANS LA ZONE

Nous voici ainsi à mi-parcours de l’aventure, et il parait plutôt clair que toutes ces intrigues sont liées non seulement au Major Briggs et aux deux Cooper. Mais, elles sont avant tout liées à la ville de Twin Peaks, le véritable cœur de la série, qui devrait à priori être replacée au centre de l’histoire dans les épisodes à venir. Car oui, toujours selon l’Histoire Secrête de Twin Peaks, nous savons que tous les événements paranormaux survenus depuis plus de 25 ans sont liés aux forces mystérieuses présentes dans la forêt.

Le scénario est si riche et complexe qu’il nous est cependant difficile d’anticiper avec justesse ce qui suivra. Mais la confrontation entre les deux Cooper, notamment, nous fait d'ores-et-déjà saliver comme jamais. Le rythme étonnant de l’ensemble est par conséquent prenant et fort habile, avec une alternance d’épisodes totalement barrés et d’autres plus classiques.

 

Photo Dana AshbrookDana Ashbrook  alias Bobby Briggs

 

Saluons par ailleurs et avec vigueur l’ambiance sonore encore une fois magistrale. Entre les thèmes ambiants et jazzy de Angelo Badalamenti et le double concert de fin d’épisode, avec cette fois-ci le producteur écossais Hudson Mohawke et l’un des groupes fétiche de David Lynch, Au Revoir Simone, nous sommes plus que gâtés depuis le début de la saison.

A esprit lynchien, rien d’impossible. This is the chair un des épisodes les plus riches et haletants que nous avons vu jusqu’à présent. Il dévoile plus en profondeur les grandes lignes de l’intrigue pour notre plus grand plaisir. Bien que toujours complexe et très mystérieuse, il rend définitivement cette nouvelle saison aussi addictive et démente que jamais. Et surtout, digne du plus grand intérêt. 

 

Photo Kyle MacLachlanKyle MacLachlan est en roue libre dans cette saison 3 de Twin Peaks

commentaires lecteurs votre commentaire !

Olivier
18/07/2017 à 06:26

Merci pour ces éclairages bienvenus
Les papiers sont bien écrits
La série est fantastique
Tout est (presque) clair grâce à vous
Episode 8 grandiose !!!
Encore merci et bravo
Ops2007@hotmail.fr

OmarK
17/07/2017 à 18:10

En 25 ans au final y a rien eu d interssant a la tv

Hibou
14/07/2017 à 21:30

Pas de faux raccords D-Lirious un mug de café donné, puis un autre mug de café qui vient d être fait.
Le premier mug est récupéré reste le second mug.

OllyMovics
14/07/2017 à 15:52

D-Liriouz
ben il est à l'ouest quoi, mais pas mal ton idée

Cooper
oui, c'est ce qui m'a semblé aussi, mais quand ils ont chopé le nain, ils ont reparlé d'empreinte, c'est ca qui perturbe.
mais bien sur, ca fait sens avec cooper, sauf qu'il y a un faux raccord (pas bien grave): quand les trois gars quittent les lieux, on voit dale qui boit toujours sa tasse rouge, ça m'a aussi indue en erreur

Dr Eam
13/07/2017 à 10:26

Douglas Milford est en fait le frère du maire de Twin Peaks, Dwayne Milford.
David Lynch n'a jamais caressé le public dans le sens du poil. Les rares fois où il s'y est résolu, c'était sur injonction de la prod (Dune, Twin Peaks saison 2). Et à chaque fois, il l'a très mal pris : il a reniè Dune qui est désormais un film du pauvre Alan Smithee, il s'est éloigné de TP 2 pour réaliser Sailor et Lula. Il est un artiste, un créateur, il est libre de ses créations. Je lui colle aux basques depuis environ 35 ans et je ne suis pas prêt de le lâcher. L'univers Lynchien est d'une cohérence exceptionnelle (je n'ai pas dit clarté). La plupart de ceux qui ont craché sur Fire Walk With Me en 1992 reconnaissent aujourd'hui que c'est un grand film. A l'époque (et apparemment aujourd'hui encore), les gens voulaient voir le film qu'ils s'étaient fait dans leurs têtes. Et ben non, ils ont vu un film de David Lynch, noir, violent, désespéré. Ils voulaient retrouver l'excellent Dale Cooper, ils l'ont vu quelques minutes. Leur déception les a rendus aveugles à l'extraordinaire performance de Sheryl Lee (Laura Palmer). Si on veut du tout cuit, du limpide, du gentil, du logique, faut regarder Spilberg (très grand cinéaste au demeurant). En sortant TP 3 26 ans après TP 2, David Lynch nous rappelle que la patience est une qualité primordiale pour qui veut vivre loin des frustrations. Total respect pour les avis de chacun malgré tout.

The Man from Quantic World
12/07/2017 à 17:13

Heu... réveillez-moi quand l'intrigue prend son envol car pour le moment je m'ennuie ferme au point de dormir ! Jamais vu une série aussi lourdingue depuis "Games of Throne" qui, au final, se révèle plus palpitante que cette saison 3 de "Twin Peaks" ! Je suis d'accord sur le fait que Lynch prenne les spectateurs en otage : il se fait uniquement plaisir en étant élitiste et en radicalisant ses obsessions artistiques au risque de perdre un grosse partie des fans. En somme, la même erreur que pour 'Inland Empire" !
Un vrai roublard ce David...

Benjamin
12/07/2017 à 15:37

Merci beaucoup Zounds!
Pour un peu plus de spoilers sur le livre de Frost, en gros ça compile grand nombre d'archives sur la ville de Twin Peaks depuis l'époque des colons et des indiens. Pour ensuite aborder différentes époques de l'Amérique, de Kennedy à Nixon, avec pour personnage centrale certains Douglas Milford, qui n'est autre que le maire de Twin Peaks (il meurt dans la saison 02). Et donc Garland Briggs alias l'archiviste, qui est en fait l'auteur de l'ouvrage.
Tout ça pour dire que Briggs est impliqué dans tous les événements paranormaux modernes de la ville (depuis 50 ans disons), qu'il a lui aussi voyagé comme Cooper dans les mondes parallèles et qu'en gros il au courant de tout. Bien que les mystères demeurent entiers. On apprend également que Audrey Horne est bien vivante. Entre autres informations sur les personnages.
Voilà, en gros. Mais si tu aimes la série, c'est un must have. C'est illustré avec minutie et donc assez facile à lire.

Guigui le gentil
12/07/2017 à 11:16

Voici un petit cadeau pour les téléspectateurs qui ne comprennent pas l'intrigue de cette saison 3 : https://www.youtube.com/watch?v=2TCMUglN77o

CRL51
12/07/2017 à 08:40

Oui il y a de bonnes choses ... mais tellement de passage long, inutile, sérieusement certaines séquences sont extrêmement agacantes (le coup du sofa par exemple ...) alors qu'auparavant cela avait de charme car elles étaients mineures, que dans la saison trois, ce sont des dizaines de minutes de plans puant la naphtaline...
Heureusement que l'intrigue avance enfin (mi-saison il était temps ....)

Nono
12/07/2017 à 04:15

Je veux bien entendre qu'il s'agit d'une œuvre artistique, mais si c'est ni divertissant, ni compréhensible... Lynch prend les fans en otage, absolument pas fan de ce mec

Plus

votre commentaire