Titans Saison 2 : critique titanisée

Arnold Petit | 10 janvier 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Arnold Petit | 10 janvier 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Les Titans sont de retour pour une nouvelle saison, disponible dès ce 10 janvier sur Netflix. Après une première saison prometteuse mais globalement décevante, les héros en herbe de DC Comics reviennent pour de nouvelles aventures, mais devront attendre encore un peu avant de constituer une équipe à part entière.

ATTENTION, SPOILERS !

CRISIS ON INFINITE STORIES

Tout n'était pas parfait, loin de là, mais Titans avait proposé un spectacle plaisant et bourré de qualités pour sa première saison, avec un côté plus sombre que ce qu'Arrow, The Flash ou les autres séries du Arrowverse pouvaient offrir au petit écran et aux fans de l'univers de DC Comics. La série de Greg Berlanti, Akiva Goldsman et Geoff Johns avait su s'appuyer sur une réalisation soignée, des scènes d'actions nerveuses et des thématiques plus complexes pour se démarquer de ses petits camarades de la télévision.

Malheureusement, à vouloir trop en faire, Titans s'est emmêlé les pinceaux. Au lieu d'apporter de la profondeur à ses personnages, pourtant interprétés par un casting efficace, la série a préféré multiplier les intrigues et sous-intrigues jusqu'à ne plus savoir où donner de la tête. Un découpage calamiteux, qui a atteint son paroxysme en fin de parcours : le dernier épisode de la première saison a été abandonné en cours de route et a été à nouveau tourné pour finalement devenir le premier épisode de la deuxième saison. Un changement de direction qui a laissé un énorme sentiment d'inachevé, mais qui a permis à la série de repartir sur de nouvelles bases pour son retour.

 

photo, Titans Saison 2Lendemain de soirée difficile

 

Le premier épisode de cette deuxième saison (dont vous pouvez lire la critique complète ici) se charge donc d'abord d'amener une conclusion en quatrième vitesse à l'histoire autour de Rachel (Teagan Croft) et son démon de père, Trigon (Seamus Dever), puis présente ensuite une nouvelle toile de fond, toujours pleine de potentiel. De belles promesses qui semblent sur le point d'être tenues avec les héros qui posent leurs valises dans la Tour des Titans et l'introduction du personnage de Deathstroke (Esai Morales) en tant que nouvel antagoniste principal, preuve d'une volonté de se rapprocher des comics de Marv Wolfman et George Pérez.

Mais l'excitation n'a duré qu'un temps et malgré un début de saison enthousiasmant, Titans n'a pas pu s'empêcher de retomber dans ses travers et de lambiner plus que nécessaire.

 

photoShowtime !

 

DE CAPES ET D'ÉPÉE

Après le premier épisode qui n'en est pas un, la deuxième saison de Titans démarre vraiment, sans perdre de temps. Alors que Dick Grayson (Brenton Thwaites) recueille Rose (Chelsea Zhang), une dangereuse et mystérieuse jeune femme, Doctor Light (Michael Mosley) s'échappe de sa prison et commence à attaquer les anciens membres des Titans les uns après les autres. L'occasion pour Hank (Alan Ritchson), Dawn (Minka Kelly) et Donna (Conor Leslie) de revenir à la Tour des Titans et d'affronter leurs fantômes du passé, qui ressurgissent encore plus lorsque les héros découvrent que Rose fuit son père, qui s'avère être Deathstroke.

Avec une sombre histoire sur la séparation des anciens Titans, la série semblait alors sur la bonne voie pour montrer comment, en tant que leader, Dick pouvait réussir à former une nouvelle équipe autour de Rachel, Gar (Ryan Potter) et Jason (Curran Walters) après cet échec tragique. L'objectif est aussi de montrer de quelle façon tout ce beau monde allait parvenir à cohabiter sous le même toit, malgré leurs fortes personnalités et leurs différences. Une recette plus personnelle et intimiste, à l'instar de leurs vieux copains de Doom Patrol.

 

photoOn sent le côté papa poule

 

Sauf que, comme ses personnages, la série se retrouve elle aussi rapidement confrontée à ses vieux démons. Comme dans la première saison, Titans choisit d'entrecouper son schéma narratif par des flashbacks d'un épisode entier ou des intrigues secondaires qui viennent briser la tension que la série tente d'installer autour de la menace de Deathstroke et donnent l'impression que les scénaristes n'ont jamais eu de réel projet concernant le développement du scénario ou des personnages, sans doute trop nombreux.

Titans ne prend pas le temps de s'intéresser à ses héros, encore moins aux nouveaux venus, ou à ce qu'ils peuvent traverser et préfère laisser l'histoire en pilotage automatique jusqu'à la fin, sur le modèle de la première saison. Un cruel manque de cohésion et d'ambition qui viennent entacher les qualités pourtant indéniables de la série.

 

photoMême les personnages sont perdus

 

BAS LES MASQUES

Malgré un découpage à la tronçonneuse, Titans recèle de bonnes idées scénaristiques. La candeur de Superboy (Joshua Orpin) et son amitié avec Krypto le rendent aussitôt drôle et attachant, mais la série offre également une profonde dualité au personnage.

Le jeune homme découvre qu'il est en fait le fruit d'une expérience génétique entre Lex Luthor et Superman et se retrouve contraint de lutter contre la fureur de l'un avec l'incarnation d'espoir de l'autre. Un épisode riche et maîtrisé, qui perd tout son charme quand l'intrigue principale reprend ses droits et que Superboy est utilisé seulement comme un ressort narratif.

 

photoEt il sait aussi donner la patte

 

Si cette deuxième saison s'avère meilleure que la première, elle ne raconte pourtant rien de plus intéressant. Après 13 épisodes, les héros sont presque tous au même point et n'ont pas particulièrement évolué, en dehors de Dick Grayson, qui revêt (enfin) son costume de Nightwing après avoir encore passé son temps à faire la paix avec lui-même.

Dans le dernier épisode, Titans amène une conclusion bâclée à ses trop nombreuses intrigues et réunit (enfin) tous les héros de la série, en s'assurant de cocher toutes les cases d'un cahier des charges classique et prévisible. C'est presque même absurde quand l'épisode décide de se débarrasser d'un des personnages principaux au prix de la cohérence et du bon sens.

 

photoL'ancien Robin se défait finalement de l'emprise de son mentor

 

Néanmoins, Titans marque des points avec ce qui constitue son principal moteur : des costumes qui feraient pâlir de jalousie Suicide Squad ou Justice League et des scènes d'action vraiment violentes et exaltantes.

Une application sincère qui, même si elle permet à la série de se démarquer des autres, ne suffit pas à expliquer pourquoi l'équipe des Titans met autant de temps à voir le jour. Encore plus depuis qu'une image a fuité sur la toile et a révélé que Dick devait déjà porter son costume de Nightwing dans le dernier épisode de la première saison prévu à l'origine, en compagnie de tous ses copains.

 

photoLa photo du dernier épisode original de la première saison

 

Un triste gâchis, parce que la série dispose d'un énorme potentiel et l'a déjà montré, mais sans essayer de pleinement l'exploiter. Les dernières minutes de cette deuxième saison laissent entendre que les choses sérieuses vont démarrer la saison prochaine et que les Titans vont enfin devenir... les Titans. Et c'est quand même mieux pour une série qui s'appelle Titans.

La saison 2 de Titans est disponible sur Netflix depuis ce 10 janvier. La saison 1 est aussi disponible sur la plateforme.

 

photo

Résumé

Malgré une nette volonté de se démarquer des autres séries de super-héros, incarnée par l'attention portée aux costumes et aux scènes d'actions, Titans manque d'ambition et préfère se reposer sur ses lauriers. C'est dommage, parce que la série pourrait être vraiment géniale, si elle savait au moins quoi faire de ses personnages.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
Raven
28/05/2021 à 21:09

J'adore les titans j'ai écouté les 2 saisons la première saison était pas mal mes la deuxième était plus cool mais la troisième on vas voir espérons que la troisième va être plus le fondement.

Kikoulol
03/12/2020 à 20:09

Franchement c'est des tir au cull deja star a black c'est a rien comprendre cyborg et claquée au sol je comprends pas pourquoi ils ont pas pris celui de justice league srxx changelin nivo transformation c'est pas ouffffff du tout et trigone qui et sensé être un destructeur d univers meurt comme ca ???? déjà que graphiquement ils ressemble a de pâte à babybel

Opale
26/04/2020 à 13:19

Ouais... Cette saison est pas mal, mieux que la première, si l'on excepte cet épisode 1 mal foutu qui devait clore la S1... avec un Trigon vraiment sacrifié! La S2 est assez plaisante à regarder pour ma part (chacun ses goûts hein), la moitié du casting est pas mal du tout, l'autre moitié pas top, c'est correctement torché avec quelques beaux épisodes. Dommage que la fin parte un peu en sucette une fois de plus. Globalement je me retrouve dans la note ainsi que la critique d'EL.

Piège_à_morue_42
30/01/2020 à 23:47

À la fin de la première saison on a l'impression que trigon est trop chaud mais après on se rend compte que c'est une m*rde vu comment Rachel le tue comme ça en un claquement de doigts quoi et ça c'est vraiment chiant quoi et puis à quoi lui sert le petit truc qu'elle a sur le front je trouve ça vraiment inutile ça ne sert à rien quasiment à rien elle joue hyper mal.
Ils ont bien travaillé Jason ils ont bien travaillé Bruce ils ont bien travaillé Dick sinon les autres c'était de la grosse m*rde bon ils ont aussi bien travaillé destrock
Je suis d'accord avec tous les commentaires négatifs sauf celui qui critique tout les perso parce qu'il y avait quand même des bons acteurs
Signer piège à morue 42

Adwai
28/01/2020 à 20:07

Les acteurs n'ont pas franchement de charisme. Dick, sensé incarné un mec qui a la trentaine, qui a en a vu etc... a une tronche de premier de communion. Les autres c'est pas franchement mieux, voir souvent pire. Les effets spéciaux sont dignes des premières saisons de SG-1.
Dommage, il y avait un gros potentiel à cette série.

Waoh
26/01/2020 à 04:41

J'ai eu du mal avec la saison 1. La saison 2 m'a achevé ! Triggon se fait éliminé comme un vulgaire cafard. Des intrigues, des sous intrigues à la pelle. Y'a aucun développement des perso beaucoup d'incohérences !
Trop de bla bla inutiles qui n'apporte rien à l'histoire ! Saison 3 et plus sans moi

Djephiroth
24/01/2020 à 02:28

Enxelente saison 2

Respect
15/01/2020 à 18:50

On devrait vraiment interdire à certaines personnes de s'exprimer mais vraiment

Fladz
14/01/2020 à 00:34

4eme episode 5ans plutot....saison 1 done et avec dick elle rencontre hawk apres la mort de son frere dans un truc therapie de groupe et la saison2 elle et avec dick et lui et la et il sont pote ok daccord alors kel le rencontre pour la premiere fois en saison 1 elle et celib et le connais meme pas rien compris au truc moi...

Ormazd
11/01/2020 à 22:21

Une vrai perte de temps et d'argent. Je n'ai même pas voulu terminer le premier épisode tant il m'a déplut ! Le scénario n'est qu'une succession de clichés vu 1000 fois dans les séries du genres. Les acteurs n'ont aucun talent. Non, mais sérieux Trigon battu au milieu du premier épisode par Rachel, alors que 5 min plus tôt elle n'y arrive pas ??? Quant à Deathsroke, deux scènes suffisent à comprendre qu'il a le charisme d'une huître. Quant au costume... un clown ! Quel gâchis !!!

Plus
votre commentaire