La déchéance d'un homme : l'angoissante adaptation en manga du chef d'œuvre d'Osamu Dazai

Flavien Appavou | 17 mars 2021 - MAJ : 19/03/2021 01:29
Flavien Appavou | 17 mars 2021 - MAJ : 19/03/2021 01:29

Un manga de Junji Ito ne passe rarement inaperçu, quand ce maitre de l'horreur reprend en manga une œuvre majeure de la littérature japonaise : La déchéance d'un homme, on ne peut pas passer à côté. Mais gare à l'angoisse. 

Chaque œuvre de Junji Ito a son côté ténébreux et quand il décide d'adapter un roman, il en choisit forcément un qui va avec son trait si particulier. La déchéance d'un homme raconte l'histoire de Yôzô Oba, fils d'un riche député n'appréciant pas le regard que l'on peut porter sur lui. Il décide donc de devenir un bouffon, celui qui fait rire. Pour échapper ainsi aux jugements de ses pairs, il se construit une identité totalement à l'opposé de ce qu'il est vraiment. Plus il se cache derrière cette fausse facette, plus il y prend goût et ne veux absolument pas être découvert, quitte à mentir et provoquer des tragédies.

Tout en utilisant son charme et sa verve, il navigue au gré des propositions amoureuses ou de militantisme. Prenant le parti d'être le plus égoïste possible, Yôzô Oba agrandit sa couardise. Refusant le bonheur, il précipite ainsi sa destinée avec les gens qui l'entourent dans une tragicomédie sans fin. Glaçant

 

Planche 2, Junji Ito, Osamu DazaiLe tracé charmant de la mort

 

Junji Ito se réapproprie le roman d'Osamu Dazai avec une virtuosité incroyable. L'auteur étant un pro des mangas d'horreurs et d'angoisse, il permet à ce titre d'être magnifié dans le malaise du conte. Plus les pages se tournent, plus on entre dans un centre de tourbillon émotionnel lié à l'histoire. Entre dégout, colère, lâcheté, angoisse, il dépeint les sentiments du personnage principal et nous les faits ressentir avec une force et une vitalité propre à son coup de crayon.

Il faut dire que votre serviteur n'a jamais aimé les histoires d'horreurs, que ce soit en film ou en livre. Mais à chaque fois qu'il a en main un livre de Junji Ito, il ne peut s'empêcher de s'engouffrer dedans pour tenter l'expérience. Et il en ressort toujours bouleversé.

Chaque case est un chef-d’œuvre de réalisme, aussi bien dans sa construction que pour l'attention portée aux détails. Le trait du maitre ne peut absolument pas laisser indemne le lecteur, soit par la beauté, soit par l'horreur que cela peut procurer. Maîtrisant les découpages dignes des films d'angoisse, il nous surprend à chaque fois, nous plongeant ainsi dans les méandres et les bas-fonds de l'histoire. Le malaise du personnage en devient palpable pour nous lecteur. Angoissant.

 

Planche 3, Junji Ito, Osamu DazaiDis bonjour à la dame

 

Avec une composition comme celle plus haute, il est impossible de rester de marbre. Des sentiments conflictuels rentrent en nous, entre beauté du trait, mais aussi ce sentiment de mal-être constant (pour info, cette image angoisse vraiment votre serviteur). La déchéance d'un homme est un titre à lire pour l'expérience de découvrir le roman originel sous une nouvelle forme, plus immersive. 

On peut être gêné, angoissé, horrifié par ce qu'on lit ou voit, mais il faut ouvrir le manga pour être pleinement captivé et pouvoir en discuter avec passion longuement par la suite. Le premier tome sort ce 17 mars 2021, deux autres tomes arriveront prochainement chez Delcourt Tonkam. À noter que la fabrication du manga est de très bonne facture avec une mention spéciale à la jaquette de couverture. Un manga pour les fans de Junji Ito, mais aussi pour les curieux qui aiment les expériences fortes. 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Ikea
19/03/2021 à 08:27

Gros fan de Junji Ito, je vous remercie pour cet article. J'espère que cela sera l'occasion de voir d'autres de ses mangas réédités (Spirale, notamment).

Pivot
18/03/2021 à 16:39

BouleversÉ (entre autres)

Willx
18/03/2021 à 10:07

Les erreurs grammaticales et les fautes de syntaxe décrédibilisent le commentaire! Dommage.

Cépafo
17/03/2021 à 23:47

Ca m'interesse tout ça. Comme Raphael et Robin des bois,vous avez suscité ma curiosité aussi

RobinDesBois
17/03/2021 à 21:45

Alors là vous avez suscité ma curiosité je sens que je vais me laissé tenter surtout que je n'ai pas lu le roman. Après recherche je vois que ce roman a aussi été adapté en animé certains l'ont vu ? Ca donne quoi ?

Raphaël
17/03/2021 à 21:22

Merci pour l'article ! Je vais certainement le regarder de plus prêt.

PS: il faut aussi vous insulter dans les commentaires de Livres et BD ou c'est réservé aux deux baltringues des vidéos?

votre commentaire