Final Fantasy XIII : l'Avatar du jeu vidéo ?

Raphaël Carlier | 18 mars 2010
Raphaël Carlier | 18 mars 2010

3 ans après le dernier volet, la saga Final Fantasy se pare d'un nouvel épisode qui marque le grand retour de cette série culte sur consoles HD. Une chose est sûre, force est de constater qu'après plus de 85 millions d'exemplaires écoulés cette licence compte toujours parmi les plus marquantes du jeu vidéo.

 


Entrez dans un nouveau monde


Comme chaque nouveau Final Fantasy, FF XIII invite le joueur à plonger dans un nouveau monde avec de tous nouveaux personnages. Ainsi vous découvrez la cité utopique de Cocoon créée par les Fal'Cie, où le peuple coule des jours heureux et connaît une paix imperturbable. Seulement tout va changer 13 jours après la découverte d'un Fal'Cie des temps anciens qui a le pouvoir d'asservir tout être humain. Une purge va être mise en place de laquelle naîtront 7 héros frappés d'une terrible malédiction. Leur destin désormais lié, Lightning, Snow, Hope et leurs camarades entameront une quête décisive qui les mèneront de la sauvage Pulse à la lune de Cocoon.

 


Une réalisation splendide


Pour son passage sur consoles nouvelle génération, ce Final Fantasy fait très fort. Des effets visuels à la modélisation des personnages, en passant par les décors immenses et détaillés, la réalisation du titre impressionne au point d'en faire un des plus beaux jeux actuels ; et ce ne sont pas les nombreuses et somptueuses cinématiques en images de synthèse qui nous feront mentir. Mais plus que sur l'aspect technique, c'est sur l'esthétique que ce FF XIII impose le respect. Les responsables de la partie graphique du titre se sont rendus aux USA pour s'inspirer des grands noms de la SF afin de mieux s'ouvrir au monde occidental, de Star Wars à Star Trek, en passant par District 9 (de l'aveu même du réalisateur du jeu). Malgré tout, le jeu garde sa patte japonaise dans une explosion de couleurs qui n'est pas sans rappeler un certain Avatar, sans aucune faute de goût. Renforcé par une mise en scène épique, ce Final Fantasy se permet d'aller au bout de ses ambitions. Quand on sait que les développeurs ont un temps pensé à la 3D, on se met à rêver quant au futur de la saga.

 


Une prise en main très riche


Concernant les combats, la chose la plus frappante est la tournure très action de ce dernier FF. Si les affrontements sont nombreux, ils délaissent cette fois-ci le tour par tour pour un tout nouveau système plus dynamique. Vous devez choisir la tactique à adopter et les coups à infliger en temps réel avec une jauge qui se remplit progressivement. Les combats gagnent en stress et en intensité. Approche simpliste au premier abord, le système se dévoile progressivement pour offrir au joueur la possibilité d'apprendre de nouveaux coups, d'étudier les points faibles des ennemis et de mettre en place de nouvelles tactiques (les protagonistes devant jouer le rôle de Défenseur, Attaquant, Soigneur,...). Le point culminant étant l'invocation des Eidolons, divinités inspirées de diverses mythologies.

Autre nouveauté, il est désormais possible d'aborder une approche plus furtive pour esquiver l'ennemi ou le prendre à revers pour lui causer plus de dégâts.

Les affrontements sont nombreux, variés, tactiques, et en prime fun à jouer. Mais attention à la difficulté particulièrement élevée, il s'agit sans doute du jeu le plus dur de la saga.

 


Plus c'est long... Plus c'est bon ?


La durée de vie du titre est tout bonnement colossale : comptez 80 bonnes heures de jeu ! Mais attention cependant, la première quinzaine sert de tutoriel apprenant au joueur les différents mécanismes de jeu et le forçant à jouer certains personnages à tour de rôle. Une rigidité qui se retrouve malheureusement dans une grande partie de l'aventure, très linéaire et enchaînant les couloirs. Heureusement la mise en scène percutante ponctue parfaitement ce jeu plutôt bien rythmé et toujours passionnant.

 


Au final, en plus d'être un vrai régal pour les yeux et les oreilles, Final Fantasy XIII est aussi un jeu passionnant et agréable à jouer qui tire le meilleur parti des cultures occidentales et du pays du soleil volant. Sans doute le volet le plus ambitieux de la saga. D'ailleurs ce tout nouvel univers sera approfondi avec Final Fantasy Versus XIII sur PS3 et Final Fantasy Agito XIII sur PSP et qui sait, peut-être même un épisode XIII-2 comme FF X en son temps... en 3D ?


Pour les amoureux de l'ex star de The X Factor, la chanteuse du générique d'Avatar "I see you" , Leona Lewis, se charge de la chanson titre du jeu : "My Hands".

 

Disponible à la vente sur PS3 (version testée ici) et sur Xbox 360.

 

Final Fantasy, les créatures de l'esprit en Blu-Ray

 

Final Fantasy VII : Advent Chlildren en Blu-Ray

 

 


 


Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire