Windjammers 2 : pourquoi il faut se jeter sur cette pépite arcade

Antoine Desrues | 24 janvier 2022
Antoine Desrues | 24 janvier 2022

Windjammers 2 est enfin de sortie, y compris sur le Xbox Game Pass. Et on est là pour vous expliquer à quel point c'est le jeu immanquable de ce début d'année.

Classique instantané de la Neo-Geo sorti en 1994, Windjammers a transcendé une certaine idée du jeu de sport façon arcade. Prenez les bases de Pong, jetez-y un frisbee, deux athlètes munis de super-pouvoirs et de la vitesse, et vous avez là un sommet de nervosité et de stratégie, encore magnifié aujourd'hui par une niche de pro-gamers.

Mais pour toucher un nouveau public, le studio français Dotemu (Streets of Rage 4) a eu la riche idée de réinvestir la licence. En plus d'avoir ressorti Windjammers sur les consoles modernes, ses développeurs ont annoncé préparer une suite, et ce depuis 2018. Si l'attente aura été longue, Windjammers 2 est enfin disponible depuis le 20 janvier 2022 sur PC, PS4, Xbox One, Switch et via le Xbox Game Pass. Et c'est d'ores et déjà l'une des expériences incontournables de cette année !

 

Windjammers 2 : photoTu ne le sais pas encore, mais tu es déjà mort !

 

Frisbee or not Frisbee

Pour éluder tout de suite le problème, il est vrai que Windjammers 2 ne possède pas un grand lot de nouveautés par rapport à son modèle. Mis à part une refonte du mode arcade (l'équivalent du mode solo), l'ajout de quelques terrains et de nouveaux personnages, le titre se veut surtout une relecture boostée aux hormones de l'original. Pourtant, c'est là que la déférence de Dotemu fait des merveilles. Plutôt que de sombrer dans le piège d'une suite qui assumerait un trop-plein, le studio français a pris très au sérieux l'équilibre si particulier de Windjammers. C'est donc avec minutie que de nouvelles idées de gameplay ont été ajoutées.

Si ces dernières peuvent paraître un premier temps discrètes, elles bouleversent toute la stratégie que l'on peut attendre d'une partie. Alors que les lobs du frisbee ont toujours été très importants dans le premier jeu, il est désormais possible de sauter pour attraper le disque en plein vol, et le dunker dans le camp adverse.

 

Windjammers 2 : photoUn jeu qu'il est chatoyant

 

Plus que jamais, le timing est à l'avenant, puisqu'une riposte permet de renvoyer le frisbee sans avoir à le rattraper. Ce coup rapide, pensé pour décontenancer l'adversaire, s'accorde d'ailleurs avec le petit lob, qui requiert une pression du bouton dédié juste avant de recevoir le disque pour l'envoyer au bord du filet. Pratique face à un opposant qui souhaite protéger coûte que coûte ses buts.

En bref, Windjammers 2 est loin de se reposer sur ses lauriers, comme l'atteste sa soif de réinventer son grand frère sans jamais le dénaturer. Le plus exemplaire dans cette démarche, c'est que Dotemu évite soigneusement de simplifier la formule. Si d'aucuns sont déjà en train de critiquer l'absence d'un tutoriel poussé, l'original se contentait d'une simple explication de ses combinaisons de touches. La beauté de Windjammers réside dans son épure, qui ne demande qu'à être apprivoisée par les joueurs, dans l'espoir de débloquer de nouvelles stratégies et autres enchaînements de mouvements fous qui nourrissent la scène compétitive depuis des années.

 

Windjammers 2 : photoGaranti sans dopage

 

Art-cade

Or, cette exigence est directement issue d'un héritage des salles d'arcade, dans lesquelles Windjammers a également brillé. À l'heure où de nombreux AAA se perdent dans le recyclage des mêmes gameplays assistés, Windjammers 2 a l'honnêteté de ne jamais prendre par la main le joueur. Cela ne veut pas pour autant dire que l'expérience se veut hermétique.

Bien au contraire, le titre se montre d'une accessibilité à toute épreuve, en grande partie grâce à son mode en ligne d'une efficacité redoutable. En plus d'être très stable, ce multijoueur offre de nombreuses approches, des parties rapides ou privées entre potes à des matchs classés pour plus de challenge. Que vous soyez joueur occasionnel à la recherche de brefs frissons ou un acharné en quête d'une maîtrise totale du gameplay, il y en a pour tous les goûts.

 

Windjammers 2 : photoLe terrain Casino, l'un des meilleurs ajouts de cette suite

 

Pour sûr, on pourrait longuement s'attarder sur les qualités de Windjammers 2, à commencer du côté de sa technique irréprochable, qui reprend à son compte les sprites du premier opus pour en transcender le style. Son look 2D peint à la main est d'une absolue beauté, au même titre que les nouvelles musiques intégrées, parfaitement en accord avec les remix des morceaux connus de l'original. Côté nouveautés, les nouveaux personnages (aux statistiques toutes uniques) aident grandement à complexifier l'expérience, tout comme certains des nouveaux décors, brillants d'inventivité (mention spéciale au terrain Casino, où les points se calculent de manière aléatoire au fil des échanges).

Mais tout cela est finalement accessoire. Ce qu'a vraiment réussi Dotemu, c'est à moderniser l'état d'esprit d'un grand jeu rétro, dont le génie a toujours reposé sur l'expérimentation qu'il offre au joueur. Derrière la simplicité apparente de sa présentation, Windjammers 2 est un titre qui n'attend que d'être effeuillé, pour révéler ses multiples couches de subtilités.

La tension hasardeuse des premières parties n'en est que plus jouissive, et se transforme en transe lorsqu'on entre dans un long échange avec un adversaire. Comme si notre cerveau était rattrapé par nos réflexes, nous voilà transportés dans un moment hors du temps, où tout semble possible. C'est ça, la grandeur de l'arcade !

Tout savoir sur Windjammers 2

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Antoine Desrues - Rédaction
24/01/2022 à 16:44

@L'autre

Cette petite critique de Windjammers 2 a été réalisée sur la version PC, mais pour avoir joué au premier lors de sa ressortie sur Switch, je confirme que ça reste très lisible.

L'autre
24/01/2022 à 13:46

ça reste lisible sur le mode nomade de la Switch ? c'est vrai qu'il fait bien envie ! Je ferai bien bien aussi un petit Shufflepuck Café moi....

votre commentaire