Netflix veut ajouter des jeux vidéo à sa plateforme... et c'est pour bientôt

Antoine Desrues | 15 juillet 2021
Antoine Desrues | 15 juillet 2021

Netflix compte bien lancer une division jeux vidéo, à laquelle elle a nommé pour vice-président un ancien de Facebook et Electronic Arts.

Avec l'expérience plus ou moins convaincante de Black Mirror : Bandersnatch, la plateforme de SVOD Netflix a prouvé qu'elle s'intéressait à l'interactivité de ses programmes. Pourtant, faute de suite à ce coup d'essai, le service phare du streaming a semblé avoir abandonné cette expérimentation, pour juste traiter le jeu vidéo comme une forme quelconque de produit dérivé de ses marques (Stranger Things 3 : The Game).

Cependant, quelques rumeurs se sont voulues persistantes depuis le mois de mai 2021, durant lequel il a été annoncé que Netflix chercherait à développer une branche jeu vidéo, similaire à l'Apple Arcade, cette offre d'abonnement proposant plusieurs dizaines de titres pour 4,99 euros par mois. Une démarche finalement logique au vu du poids de la firme dans le domaine du streaming, et de l'émergence de services de SVOD pour le dixième art. Après tout, de Stadia au Xbox Game Pass, on parle encore assez souvent de "Netflix du jeu vidéo".

 

Photo Fionn Whitehead, Will PoulterMais ça dépasse l'entendement !

 

Mais d'après le très renseigné site Bloomberg, le N rouge viendrait de passer à l'étape supérieure de cet ambitieux projet. En effet, la firme a annoncé ce mercredi 14 juillet avoir engagé Mike Verdu en tant que vice-président du "développement de jeux". Si l'intitulé du poste laisse peu de place au doute, il faut savoir que Verdu a de la bouteille dans le domaine, puisqu'il a travaillé pour Electronic Arts et pour Facebook, en tant que vice-président en charge de la collaboration avec des développeurs pour l'Occulus, le casque de réalité virtuelle détenu par le réseau social.

Par ailleurs une "source proche du dossier", désireuse de rester anonyme, a précisé à Bloomberg que Netflix comptait ajouter des jeux sur sa plateforme "dès l'année prochaine". Précision importante, ceux-ci seraient inclus comme un nouveau genre de programme, de la même manière que les documentaires, les spectacles de stand-up et la téléréalité. Bloomberg a également annoncé que Netflix ne prévoyait pas pour le moment de demander un coût supplémentaire à l'abonnement de la plateforme pour avoir accès à ces jeux.

 

photoNetflix vs Game Pass ?

 

Bien évidemment, ce choix du libre accès pose deux questions fondamentales. D'une part, quel pourrait être le modèle économique de Netflix, notamment en ce qui concerne la rémunération des développeurs ? Au vu du coût conséquent que représente la fabrication d'un jeu, le service à la demande peut avoir ses limites. Si Microsoft est encore assez silencieux sur le sujet, on sait que le Xbox Game Pass n'est pour le moment pas rentable, et ce malgré sa cohorte de fans de plus en plus importante. Néanmoins, la force de frappe de Microsoft, qui demeure l'une des entreprises les plus riches de la planète, peut bien se permettre de prendre ce risque financier pour sa division jeu vidéo. Pas sûr en revanche que Netflix ait les épaules aussi solides...

D'autre part, comment les jeux vont-ils se rendre accessibles ? Étant donné que Netflix est disponible sur de nombreux supports, de la télévision au smatphone en passant par l'ordinateur, cela veut-il dire que les titres devront s'adapter à la fois à nos télécommandes, nos écrans tactiles et à nos claviers ? On peut néanmoins d'ores et déjà parier sur une prédominance de jeux sur mobiles et tablettes, non seulement parce qu'il s'agit de supports fortement utilisés par les abonnés de Netflix, mais aussi parce que Mike Verdu a passé son temps chez Electronic Arts à plancher sur des titres pour smartphones, dédiés entre autres aux Sims, Star Wars et à Plants vs. Zombies.

En attendant d'en savoir plus, vous pouvez toujours retrouver notre critique de Black Mirror : Bandersnatch, ainsi que notre dossier sur les diverses fins de cette expérience interactive.

Tout savoir sur Netflix

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
alulu
16/07/2021 à 17:33

lol

Tuk
16/07/2021 à 00:34

Histoire de s'enfermer un peu plus chez soi....Triste vie pour ceux qui n'arrive pas a gerer la chose.

alulu
15/07/2021 à 18:08

Sur une Nvidia Shield, la Rolls des boîtiers android, il n'y a aucun souci. Elle est faite pour ça. La question des périphériques n'est pas un problème non plus. On en trouve partout des manettes sans fils et multi-support et à tous les prix. Le hic est plus au niveau de la puissance que demande le jeu, même avec des jeux pour mobiles parfois ça rame parce que le support n'est pas des plus puissant.

Morcar
15/07/2021 à 17:23

Qu'ils mettent à disposition des jeux de type mobile, ça n'aurait rien de surprenant. Mais ce n'est pas demain encore qu'ils pourront proposer des jeux jouables à la manette. Même Stadia s'est cassé les dents là-dessus (je suis surpris que certains croyaient vraiment au succès de ce service...).
Contrairement à ce que croient un certain nombre de personnes aujourd'hui, je pense que les consoles de salon ont encore de beaux jours devant elles. Ouya, SteamBox, Stadia etc... ont tenté des choses, mais rien n'est parvenu à remplacer les consoles de salon.
Donc que Netflix tente de piquer des clients au Google PlayStore, je veux bien le croire. Mais Sony, Microsoft et Nintendo peuvent encore dormir tranquille...

votre commentaire