Death Stranding Director's Cut : Kojima se prend pour Michael Bay dans sa nouvelle bande-annonce

JL Techer | 9 juillet 2021
JL Techer | 9 juillet 2021

Death Stranding Director's Cut s'enrichit d'une bande-annonce digne d'un blockbuster hollywoodien pour révéler sa date de sortie et ses nouvelles features grand spectacle. 

Death Stranding  est-il un chef-d'oeuvre ou une escroquerie ? La vision absolutiste d'un auteur de jeu vidéo, ou un simulateur de Fed-ex du turfu ? Vous avez deux heures pour rendre votre copie double. Dans le genre titre qui déchaine les passions, le premier titre de Hideo Kojima en tant que grand chef de sa propre boite de production (Kojima Productions) avait fait fort à sa sortie en 2019.  

Avec un casting quatre étoiles composé, entre autres, de Norman ReedusMads Mikkelsen et Léa Seydoux, et armé d'une histoire bien ficelée (à défaut d'être vraiment originale), le jeu proposait aux gamers de devenir Samuel "Sam" Porter Bridges, "porteur" de son état, qui doit reconnecter entre elles les villes des États-Unis en... livrant des colis.

Paysages post-apocalyptiques, métaphores pas toujours très fines, et progression lente entre les objectifs, Kojima Productions avait accouché d'un drôle de bébé. 

photoL'homme au masque de fer vu par Kojima. 

Alors que les réseaux sociaux divaguaient depuis plusieurs mois quand au retour de Kojima sur la licence Silent Hill, (fantasmes qui gravitent maintenant autour du projet Abandoned), l'E3 fut l'occasion de découvrir la première bande-annonce de l'édition Director's Cut de Death Stranding. 

Une annonce plus que surprenante qui a remis le titre de Kojima dans le sac de la hype. Avec un trailer très clairement conçu comme un hommage à la saga Metal Gear Solidmettant en scène un Norman Reedus se prenant pour Solid Snake, prêt à s'infiltre au sein des lignes ennemies, ce Director's Cut avait semé le doute. Death Stranding allait-il devenir un MGS-like ? 

 

 

La réponse est définitivement non. Death Stranding Director's Cut aurait pu s'appeler Faux-semblants The Video Game tant Hideo Kojima sème de fausses pistes et balade son public. En effet, la nouvelle bande-annonce dévoilée hier soir pour le State of Play de Sony en a déboussolé plus d'un. Si elle ne laisse aucun doute quant au fait que le créateur a revu sa copie pour ce Director's Cut, difficile de savoir si c'est pour le meilleur ou pour le pire. 

Death Stranding avait certes divisé, mais avait au moins pour lui une proposition artistique forte, avec un gameplay simple, et des mécaniques de jeu poussant à la contemplation (parfois forcée) des paysages post-apocalyptiques des États-Unis dévastés par une catastrophe (sur)naturelle. Une identité propre qui l'avait fait sortir du lot, mais qui malheureusement semble en voie de dissolution avec ce nouveau trailer, qui aurait très bien pu être réalisé par Michael Bay.

 

 

Au programme : de nouveaux combats, explosions, nouvelles armes, explosions, un nouveau champ de tir, explosions... Joie incommensurable : la présence d'un circuit de courses de voitures... Sachant que la conduite de véhicule dans le titre d'origine n'était pas une partie de plaisir, l'intérêt d'un tel ajout laisse confus. Comme si Kojima avait caché sous le tapis l'identité même de son jeu pour le faire rentrer dans les cases du blockbuster triple A

De nouveaux outils ont également été ajoutés, notamment un canon qui tire sur les cargaisons, un squelette de soutien, une rampe pour aider à sauter au-dessus de grands fossés, et un robot de livraison "buddy bot" qui pourra accompagner le joueur. Il semble que Sam puisse même utiliser ce dernier comme un véhicule de fortune, en sautant sur le robot sans torse pour accélérer le voyage

 

photoTorque Death Stranding s'enflamme. 

 

"Accélérer le voyage". C'est bien là tout le problème de ce qui semble se profiler pour cette édition. Kojima semble bien parti pour annuler jusqu'à l'identité même de son titre, en réduisant à néant les longues phases de trajets (contraignantes bien sûr, mais qui sont au coeur de la proposition de base). À moins qu'il ne sème encore des petits cailloux pour nous envoyer sur le mauvais chemin ? 

Une nouvelle bande-annonce qui, bien qu'elle dévoile un grand nombre d'ajouts, soulève plus de questions qu'elle ne donne de réponses. Pour savoir ce qu'il en est véritablement, il nous faudra patienter jusqu'à la rentrée. Death Stranding Director's Cut sera disponible sur PlayStation 5 le 24 septembre 2021.

Tout savoir sur Death Stranding

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Oro
10/07/2021 à 03:35

Et bien au moins ça a l'air beaucoup plus intéressant que le jeu de base qui était d'une platitude...

Pseudo1
09/07/2021 à 16:51

@Morcar

Ca se justifie par le fait que parfois, pour respecter les délais/budgets, tu laisses certaines idées sous le tapis. Ca a notamment été le cas du dernier MGS, où la "vraie fin" a été purement et simplement coupée.
Que Kojima soit à la tête de son studio ne change rien au fait qu'il a des comptes à rendre à son éditeur. Sony lui a foutu une paix royale compte tenu de ce projet ultra-casse-gueule qu'est Death Stranding, mais on se doute bien qu'il a quand même dû faire des sacrifices pour respecter les consignes.

Sinon je plussoie l'article, je trouve que certains ajouts pètent complètement le gameplay et l'expérience...
J'espère que Kojima laissera au moins la possibilité de conserver l'expérience originale à ceux qui le souhaitent...

Morcar
09/07/2021 à 16:07

C'est quoi cette nouvelle arnaque ? Non seulement le fait de commencer à faire des Director's Cut dans le jeu-vidéo me parait être une vaste escroquerie, mais en plus là, le type est son propre patron ! Comment peut-il justifier qu'il n'ait déjà pas eu la Director's Cut dès le début de son projet ?!!!

votre commentaire