Control : les développeurs s'avancent-ils vers un Remedy Control Universe ?

JL Techer | 30 juin 2021
JL Techer | 30 juin 2021

Le studio Remedy révèle un spin-off multijoueur pour le très estimé Control, et les développeurs auraient déjà une suite en cours de développement, avec un budget colossal. 

Les studios de jeux vidéo finlandais ont décidément la côte en ce moment. On en veut pour preuve le rachat du studio Housemarque, auteur du fer de lance de la PlayStation 5 Returnal par Sony (événement bien évidemment couvert par votre site favori), le succès critique du studio Frozenbyte avec sa série Trine, sans compter les succès phénoménaux des jeux mobiles développés par ces gens du Nord (Clash of Clans, et autre Angry Birds).

Studio également venu du froid, Remedy Entertainment s'est forgé une solide réputation de firme sur laquelle il faut compter sur la scène mondiale, avec de véritables monuments du jeu vidéo tels que Alan Wake ou Max Payne. Leur dernière production majeure en date, Control, a eu un succès retentissant en 2019, non seulement grâce à des graphismes à couper le souffle, mais aussi grâce à un scénario et une mise en scène clairement inspirés par les travaux de David Lynch et les horreurs cosmiques de H.P. Lovecraft.

 

photoBonjour le budget nettoyage 

 

Il semblait donc évident que Control n'allait pas rester sans suite, et c'est avec un plaisir non dissimulé que nous avons appris que ce n'est pas un, mais deux projets qui sont sur les rails pour continuer à faire vivre et étendre cet univers. Le studio a en effet annoncé qu'il avait signé un accord de coédition et de développement avec l'éditeur 505 Games pour un spin-off multijoueur de Control, ainsi que pour un futur "jeu Control" à plus gros budget.

Le projet multijoueur, dont le nom de code actuel est Condor, sera un jeu coopératif à quatre joueurs. Il est développé à l'aide du moteur maison de Remedy qui fait des merveilles graphiques, le Northlight et sortira sur PC, PlayStation 5 et Xbox Series X|S. Le directeur de Remedy, Mikael Kasurinen a clarifié plusieurs points concernant ce futur titre multi sur le blog officiel du studio. Le but des développeurs va être de fournir une expérience coopérative qui respectera l'ADN de Control, tout en offrant aux joueurs un jeu original et fun. Pour tout indice de ce que sera Condor, Mikael Kasurinen a fourni un artwork qui, selon lui, est représentatif de ce que sera le jeu.

 

photoLes joueurs attendant la sortie de Condor. 

 

Peu de choses sont à en déduire, si ce n'est qu'il est probable que nous serons inclus dans une équipe de quatre joueurs, certainement à la solde du Bureau (administration/institution centrale dans le lore de Control), avec pour mission de traquer des entités ou ennemis venant déranger vos plans. Une formule qui, sur le papier, peut sembler classique, mais avec la maestria de Remedy aux commandes, nul doute que ce spin-off multijoueur pourrait être une excellente surprise.

Que les amateurs de jeux solos se rassurent, le studio pense aussi à vous ! Remedy promeut d'ores et déjà un nouveau jeu solo Control. Impossibile de savoir s'il s'agira d'une suite, d'un prequel ou d'un titre se situant dans le même univers. Par contre, on sait que le budget du titre sera encore plus conséquent que celui du précédent, qui affleurait pourtant les 30 millions de dollars. De quoi laisser entrevoir un nouveau titre encore plus ambitieux, plus grand, plus fort.

 

Un pas de plus vers le Remedy Control Universe ? Assurément ! De nombreux ponts ont déjà été trouvés entre les franchises Alan Wake et Control, des noms de lieux, de personnages et même certains concepts étant communs aux deux oeuvres. À la manière d'un Stephen King, aux livres interconnectés de façon (plus ou moins) subtile, les développeurs comptent bien étendre cet univers à d'autres jeux.

Et qui sait, peut-être qu'il pourrait bien sortir du cadre du jeu vidéo pour aller vers le cinéma ? Le co-scénariste de Rogue One : A Star Wars StoryGary Whitta avait clairement montré son intérêt pour une adaptation ciné de Control l'an dernier. On a bien le droit de rêver, non ?

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
JL Techer - Rédaction
02/07/2021 à 08:50

@MacGregor
En effet, la fondation SCP a de nombreux liens avec Control. Mais l'une des principales inspirations de la Fondation SCP est l'œuvre de Lovecraft ;)
De même, la référence à Lynch est absolument évidente dans la mise en scène de Control, avec ces voix intérieures qui viennent "hanter" Jesse Faden, et ces cuts-scenes hallucinatoires...

MacGregor
01/07/2021 à 16:08

"inspiré de Lynch et Lovecraft" vraiment? Moi, j'aurais dit inspiré de la fondation SCP...

Venom73
01/07/2021 à 15:04

Remedy met en place doucement mais sûrement un univers étendu.
Comme dit dans l'article, il y a déjà le lien établi avec Alan Wake depuis Control via un Easter Egg (et confirmé dans l'extension AWE).
On avait aussi des références au "Bureau" (et ce avant même l'existence du jeu Control) dans Quantum Break.
En effet, dans ce dernier on voit souvent écrit l'acronyme "AWE" pour "Altered World Event" (qui est le nom de la deuxième extension de Control d'ailleurs) et il y a des mentions d'un "Bureau" qui gère des événements particuliers.
Le hic c'est qu'un des personnage de Quantum Break (Beth Wilder) est joué par la même actrice qui joue Jessie Faiden (le personnage qu'on incarne dans Control). Mais ces 2 personnages n'ont a priori aucun rapport entre eux.

Venom73
01/07/2021 à 14:59

Remedy met en place doucement mais sûrement un univers étendu.
Comme dit dans l'article, il y a déjà le lien établi avec Alan Wake depuis Control via un Easter Egg (et confirmé dans l'extension AWE).
On avait aussi des références au "Bureau" (et ce avant même l'existence du jeu Control) dans Quantum Break.
En effet, dans ce dernier on voit souvent écrit l'acronyme "AWE" pou "Altered World Event" (qui est le nom de la deuxième extension de Control d'ailleurs) et il y a des mentions d'un "Bureau" qui gère des événements particuliers.
Le hic c'est qu'un des personnage de Quantum Break (Beth Wilder) est joué par la même actrice qui joue Jessie Faiden (le personnage qu'on incarne dans Control) mais ses personnages n'ont aucun rapport entre eux.

votre commentaire